Chiffrez vos travaux maintenant !
Rencontrez des pros !
Je chiffre mes travauxDemande de devis
Chiffrage immédiat et gratuit,
Votre devis de travaux de construction d'une maison selon un prix de référence.

Construire une maison : prix et conseils

Maison récente
Un projet de construction maison ne se planifie pas à la légère. Entre les démarches et réglementations à prendre en compte, les différents corps de métiers à faire intervenir et les frais qui s’y rapportent, le calcul final doit être fait sur base de devis parfaitement étudiés.

Toutefois, ce guide va vous apporter, déjà, un grand nombre de réponses et vous aider à vous faire une première idée de ce qui vous attend pour faire construire une maison, avec des prix et des conseils.

 

Les avantages et inconvénients de la construction de maison

Opter pour la construction de sa maison peut démontrer un certain nombre d’atout très intéressants. Toutefois, il ne faut pas négliger les quelques inconvénients que cela peut également générer.

 

Avantages

Inconvénients

  • possibilité de personnalisation intégrale du projet de construction, notamment si vous passez par un architecte qui se chargera de répondre à vos attentes en termes de distribution des espaces par exemple
  • rentabilité de l’investissement : disposer d’un patrimoine peut permettre de réaliser une plus-value lors de la revente du bien, selon l’état du marché bien entendu
  • faire construire plutôt que rénover peut permettre d’opter pour des matériaux moins impactants sur l’environnement et de créer un logement moins énergivore
  • peut nécessiter le recours à un prêt relais parfois dangereux lorsque l’on doit, en parallèle, mettre le bien occupé en vente
  • le logement ne peut être occupé le temps de sa construction ; en cas de retard de livraison, il faudra supporter des charges doubles : celles du logement occupé en attendant la fin des travaux et le versement des premières traites bancaires
 

 

La définition du projet

Avant toute chose, vous devrez définir le plus précisément possible vos attentes, besoins et possibilités dans le cadre de votre projet de construction. Ainsi, parmi les éléments à étudier se trouvent le lieu d’implantation comprenant les services à proximité qui vous sont nécessaires, les plans de la construction et bien sûr votre budget.

 

Définition du projet de construction

implantation

En amont, il sera important de parfaitement cibler la future implantation de votre logement. L’emplacement géographique choisi devra répondre à différents critères tels que :

  • la présence de services à proximité : transports, commerces, écoles, etc.
  • la distance par rapport à votre lieu de travail
  • votre niveau de confort dans ce nouvel environnement

 

Et, dans cette zone géographique d’implantation, il faudra également vous assurer que le terrain visé est en adéquation avec une construction. Pour cela, il devra impérativement être classé comme “constructible”. Cette information est disponible sur le PLU (plan local d’urbanisme) de la commune qui donne d’ailleurs d’autres indications quant à d’éventuelles règles de constructibilité.

plans

Il vous faudra ensuite déterminer le type de maison souhaité, à savoir de plain-pied, sur sous-sol ou avec étage(s). Il est à noter que si vous optez pour une maison à étage, il faudra prévoir un budget entre 15 à 20 % supérieur à celui d’une construction de plain-pied pour une surface équivalente. Cependant, le plain-pied requiert automatiquement une surface de terrain plus grande, donc une dépense plus élevée sur ce plan. Ce sont parfois le PLU et ses règles ou les disponibilités de terrain et leur surface dans le secteur visé qui orienteront votre décision en la matière.

 

Vient ensuite la réalisation des plans. Passer par un constructeur vous permettra de choisir votre future maison parmi une sélection présentée sur catalogue. Il s’agit alors de constructions types, assez peu personnalisables. Cette option est possible dans tous les cas de figure.

Pour un projet plus personnalisé, ou pour répondre à des contraintes techniques particulières, le recours à un architecte ou à un maître d’oeuvre pourra s’avérer nécessaire. Dans le cas d’une construction de plus de 150 m², l’intervention de l’architecte ou du maître d’oeuvre deviendra même impérative.

budget

Avant de définir votre budget de construction, vous devrez commencer par déterminer le budget que vous pourriez obtenir auprès de votre établissement bancaire en plus de votre apport personnel. Ainsi, vous prendrez donc en compte votre apport et votre capacité de remboursement mensuelle, basée sur vos revenus. A noter que le taux d’endettement maximum est de 33 %.

 

Sur base des plans établis, il est ensuite possible d’effectuer un chiffrage des différentes dépenses à prévoir dans le cadre de la construction. Cette estimation sera basée, entre autres, sur les devis obtenus des divers corps de métiers amenés à intervenir sur votre chantier. Voici une liste qui devrait vous donner une idée de l’ensemble des postes à considérer dans la construction de votre budget :

  • frais bancaires : assurances, intérêts, frais de dossier…
  • coût d’acquisition du terrain comprenant aussi les éventuels frais de mise aux normes et de raccordement au réseau, et les frais de notaire
  • la rémunération de votre maître d’oeuvre ou de votre architecte
  • le coût de construction de la maison : en tenant compte des plans définis, du niveau de gamme des matériaux sélectionnés et du niveau de finition choisi
  • les frais d’assurance : notamment la dommage-ouvrage
  • les éventuelles taxes annexées à votre projet, comme la taxe d’aménagement par exemple

 

Si les tarifs sont présentés en hors taxes, il faudra aussi penser à ajouter la TVA dans votre estimation.

 

 

Constructeur, architecte ou maître d’oeuvre ?

Dans cette partie, nous allons vous aider à vous faire une idée plus précise de ce qui diffère le constructeur de maison individuelle de l’architecte et du maître d’oeuvre. Vous pourrez ainsi mieux choisir vers lequel vous orienter, selon ce que vous attendez en termes de prise en charge et/ou d’obligation pour votre projet.

 

Le constructeur de maison

Le constructeur de maison individuelle présente généralement des tarifs très compétitifs en rapport des autres professionnels. C’est un choix qui se tourne vers plus de simplicité et, la plupart du temps, les différentes options d’architecture sont disponibles sur catalogue.

Lors, il n’y aura que peu de possibilités de personnalisation du bien et ces dernières seront souvent assorties de belles augmentations de tarif.

Pour certains, l’avantage de passer par un constructeur réside dans le fait de n’avoir qu’un seul et unique interlocuteur tout au long des travaux. Pour d’autres, ne plus avoir la possibilité d’intervenir une fois le chantier lancé peut s’apparenter à une contrainte.

 

Prix moyen de construction au m² : 1 400 €

 

L’architecte ou le maître d’oeuvre

Ce type de professionnel permet de créer une maison totalement personnalisée. Contrairement au constructeur, les plans sont réalisés en sur-mesure. En outre, tout au long du processus de construction, il vous est possible de conserver un contrôle partagé sur le projet. Ainsi, vous pouvez intervenir dans le choix des matériaux, des intervenants, etc.

 

Selon vos choix, vous pouvez décider de ne confier que la création des plans à un architecte et laisser la suite à un maître d’oeuvre. Mais vous pouvez également confier l’intégralité de la mission à l’un comme à l’autre. La seule restriction concerne les maisons de plus de 150 m² pour lesquelles il faudra impérativement en passer par un architecte pour la conception des plans.

 

Prix moyen au m² de réalisation de plan uniquement (par l’architecte) : 65 €

Prix moyen de construction au m² : 1 700 €

 

Les démarches

Dans la poursuite de votre projet, il vous faudra en passer par un certain nombre de démarches. Dans tous les cas de figure, il faudra obligatoirement en passer par une demande de permis de construire auprès de votre future commune d’implantation. Dans le cas où un architecte se charge de votre dossier de A à Z, c’est-à-dire de la réalisation des plans de votre maison à sa livraison finale, c’est alors ce dernier qui aura aussi cette étape en charge.

 

Par ailleurs, selon la zone de construction visée, il vous faudra peut-être aussi l’accord de l’architecte des Bâtiments de France. En effet, dans le cas d’un secteur englobant des biens patrimoniaux du type monument historique par exemple, différentes contraintes pourront alors vous être imposées pour vous accorder le droit de mener à bien votre projet. Des contraintes qui viendraient alors s’ajouter à celles du PLU.

 

Enfin, si le terrain n’est pas encore viabilisé, il faudra, avec votre permis de construire accepté, vous rapprocher des différents services des fournisseurs d’eau, d’électricité et de communication. En cas de présence d’un réseau d’assainissement collectif (tout-à-l’égout), vous devrez également effectuer la demande de raccordement.

 

Les délais à prévoir

Bien entendu, dans le cadre de votre projection, vous devrez prendre en compte, aussi, les délais qui vous séparent de votre emménagement dans votre futur logement.

 

Avant même de parler de la durée du chantier à proprement parler, il faut déjà penser au temps de préparation de ce dernier. Ainsi, de l’étude de votre projet de construction au lancement des travaux, il faudra entre 4 et 6 mois. Durant cette période, vous aurez donc à valider vos plans, sélectionner votre prestataire et effectuer votre demande de permis de construire. N’oubliez pas que la mairie dispose d’un délai de 2 mois pour vous répondre.

 

Concernant le sujet particulier du permis de construire, vous pouvez aussi consulter : permis de construire : dossier et formalités.

 

Ensuite, vient la phase de chantier. Pour celle-ci, il est d’usage de cibler sur une période allant de 12 à 18 mois. Cette durée est notamment fonction de la surface de la future maison.

 

Surface à construire

Durée moyenne des travaux

entre 75 et 85 m²

9 mois

entre 85 et 100 m²

12 mois

entre 100 et 130 m²

13 mois

entre 140 et 180 m²

15 mois

entre 180 et 220 m²

16 mois

entre 220 et 260 m²

18 mois

 

 

Les attentes d’une construction neuve en 2019

Depuis le 1er janvier 2013, les normes indiquées dans la RT 2012 (réglementation thermique) sont automatiquement applicables aux nouvelles constructions. Ces normes sont strictes et l’objectif est clair : la consommation du logement ne doit pas excéder les 50 kWh/ep/m²/an (soit 3 fois moins que ce qu’attendait la RT 2005). En outre, parmi les nouveautés de cette norme, un test d’étanchéité à l’air doit être réalisé et le coefficient de perméabilité donné ne doit pas être dépassé.

 

Pour exemple, si vous souhaitez vous orienter vers une maison allant au-delà du respect de la RT 2012, voici quelques bases tarifaires auxquelles vous attendre :

 

Construction d’une maison économe

Prix de construction au m²

maison BBC

1 200 à 1 800 €

maison bioclimatique

1 500 à 2 500 €

maison positive (norme BEPOS)

1 500 à 3 500 €

maison passive

 

 

Au final, le coût d’une construction de maison économe ne reviendra pas nécessairement plus cher que pour une maison dite “traditionnelle”. En effet, si la construction en elle-même et les matériaux utilisés font monter le prix à la construction, ce surcoût est, à l’usage, largement amorti via les économies d’énergie réalisées. De plus, c’est un excellent argument à l’heure de la revente.

 

Le prix des dépenses préalables à la construction

Avant même de parler des dépenses en matériaux de construction et en main d’oeuvre, il faut considérer le coût des dépenses préalables telles que l’achat du terrain, sa viabilisation, etc.

 

Le prix d’achat du terrain

Le prix d’achat d’un terrain sera variable en fonction de la zone géographique. Plus ce dernier sera à proximité d’un centre-ville, plus son prix au m² risque de grimper. Toutefois, certains éléments extérieurs peuvent faire baisser ce prix. C’est le cas des nuisances, qu’elles soient visuelles, sonores ou bien olfactives.

 

D’après les données générées en 2017 par EPTB et SOes, voici une idée, sur quelques secteurs, des prix moyens au m² pour l’acquisition d’un terrain constructible :

 

Secteurs

Prix d’achat au m²

Île-de-France

216 €

Aquitaine

76 €

Nord-Pas-de-Calais

84 €

Rhône-Alpes

107 €

Alsace

136 €

Auvergne

41 €

France entière

85 €

 

 

A ce prix, il faut ajouter les frais de notaire appliqués lors de la transaction. Ils correspondent à 8 % environ du prix du terrain.

 

La viabilisation du terrain

Si le terrain doit faire l’objet d’une viabilisation, différentes dépenses lui seront alors associées. Si l’article prix pour viabiliser un terrain reprend l’ensemble des éléments en détail, voici déjà les informations tarifaires qui vous intéressent avant de pousser plus loin l’exploration du sujet.

 

Raccordements attendus

Prix moyens pratiqués

gaz

400 à 1 000 €

électricité

900 €

eau

800 à 1 500 €

assainissement collectif

3 000 à 5 000 €

communication (téléphone)

100 €

 

 

Il est à noter que plus votre terrain sera éloigné des réseaux existants et plus les coûts de raccordement seront élevés.

 

L’étude de sol

Une fois le terrain sélectionné, il est fortement recommandé de faire procéder à une étude de sol et de sous-sol afin d’éviter toute mauvaise surprise ultérieure. Côté coût, ce type d’étude ne doit jamais dépasser 1 % du montant global de votre projet. En moyenne, vous pourrez tabler sur un prix entre 500 à 2 000 €.

 

En cas de doute quant à la nature du sol ou de suspicion d’une possibilité d’inondation, cette étude est très fortement recommandée. La nature du sol peut entraîner des besoins particuliers, notamment au niveau des fondations et/ou du matériel nécessaire à la réalisation des travaux (brise-roche, micro-pieux, fondations spéciales…). Selon les régions, les constructeurs procèdent à cette étude de manière systématique. Elle peut d’ailleurs être obligatoire dans le cadre du permis de construire.

 

Les assurances

Il est à noter que certaines assurances devront impérativement être souscrites.

 

C’est le cas, notamment, de l’assurance dommage-ouvrage (lorsque les travaux sont réalisés par une personne morale) qui prend effet au terme de la garantie de parfait achèvement (soit 1 an après réception des travaux) et qui a pour rôle de couvrir les éventuelles anomalies ou malfaçons pouvant compromettre l'ouvrage, que ce soit dans sa solidité ou son usage. Souscrite avant le commencement du chantier par le maître d’oeuvre, cette assurance expire avec la garantie décennale et permet de disposer rapidement des fonds en cas de dommage. Ainsi, les travaux de remise en état peuvent être mis en oeuvre avant que la garantie décennale ne prenne le relais.

 

Et, justement, la garantie décennale est activée dès lors que l’intervenant fautif est mis en cause. Après réception des travaux, cette garantie est valable sur une période de 10 années.

 

Les différents intervenants de votre chantier devront, en outre, disposer d’une assurance professionnelle couvrant les possibles accidents de chantier, la responsabilité civile, etc.

 

Le prix des travaux préparatoires

Selon le terrain visé et les projets de construction, un certain nombre de travaux devront être mis en oeuvre en amont de la construction.

 

Le terrassement

Visant à obtenir un terrain capable d’accueillir une construction, le terrassement consiste la plupart du temps en un déblaiement ou un remblaiement de terre. L’objectif final est de conférer une bonne stabilité à la base du futur ouvrage en limitant les risques de glissement ou de tassement du sol.

 

En termes de prix, il est possible de se baser sur les éléments suivants :

 

Prestation visée

Prix constatés

Tarif horaire

60 à 80 €

Tarif au m3

30 à 60 €

Evacuation des gravats au m3

10 à 20 €

Evacuation de la terre au m3

10 €

 

 

L’excavation

Entrant, en construction, dans les travaux de terrassement, l’excavation peut être nécessaire lorsque la construction intègre un sous-sol, que ce soit pour accueillir une cave, un garage ou autre.

 

Mais cette excavation sera également nécessaire pour la création des fondations du futur logement.

 

Prestation visée

Prix constatés

Tarif au m3 de terre non foisonnée

(en dépose sur site, sans transport)

3 à 6 €

Déplacement de la terre sur site, pour remblai in situ, par m3

8 €

Dépose en décharge à la tonne, hors transport (terre non polluée)

10 à 15 €

 

 

La mise en place d’un mur de soutènement

Dans le cas d’un terrain en pente ou pour créer une descente de garage par exemple, il faudra également prévoir la création d’un mur de soutènement. Le rôle de ce type d’ouvrage est de retenir la terre à sa place et ainsi conserver une parfaite stabilité du terrain devant accueillir une construction.

 

En moyenne, il faudra tabler sur une dépense d’environ 150 à 300 € par m².

 

Murs de soutènement selon le matériau

Prix en fourniture et pose au m²

parpaings pleins

150 à 200 €

béton banché ou armé

200 à 300 €

enrochement

160 à 230 €

béton préfabriqué

200 à 400 €

gabions

300 à 400 €

 

 

Vous pouvez retrouver tout le détail du Prix de création d'un mur de soutènement dans la section maçonnerie de ce site.

 

Le prix des travaux de gros oeuvre

Dans la partie gros oeuvre, ont englobe différentes étapes telles que la réalisation des fondations et de la dalle, la mise en oeuvre de la structure (montage des murs, installation de la charpente et de la couverture), la pose des huisseries…

 

Les fondations

Le prix des fondations relève de différents critères que sont :

  • La typologie du sol : Plat ou pentu, les besoins diffèrent.
  • La nature du sol : Ce dernier sera déterminé par l’étude de sol dont il a été question précédemment. Plus ce sol est jugé instable et plus les fondations doivent être solides et profondes. Il faut parfois aller jusqu’à 5 mètres de profondeur pour garantir la construction. A contrario, avec un sol stable, 60 cm à 1 m pourront suffire.
  • La forme et la superficie de la construction : Une forme complexe ou intégrant des étages reviendra plus cher, de même qu’une grande superficie. En effet, une grande superficie ou un étage implique un grand logement et donc un poids conséquent à supporter. Les fondations seront alors profondes pour répondre à ce besoin.
  • Les matériaux employés : Une ossature bois sera bien plus légère qu’une construction en parpaings. Là encore, le poids à supporter entre en considération pour les fondations.
  • Une construction avec ou sans sous-sol : Un sous-sol requiert plus de matériaux et de travaux avec des fondations bien plus profondes.
  • Le choix du professionnel : Il faut aussi considérer les tarifs pratiqués par le spécialiste choisi et ses éventuels frais de déplacement. En effet, tous n’appliquent pas les mêmes barèmes et le coût horaire peut se situer entre 35 à 60 €.

 

Ainsi, sur base des différentes caractéristiques énoncées, un professionnel saura quel type de fondations réaliser. Voici les coûts engendrés selon les travaux engagés :

 

Type de fondation

Prix en fourniture et pose au m3

superficielles (jusqu’à 1 m de profondeur)

90 à 250 €

semi-profondes (2 à 5 m de profondeur)

120 à 550 €

profondes (plus de 6 m de profondeur)

280 à 1 100 €

 

 

Le vide sanitaire

Mis en oeuvre dans les constructions de maison en cas de présence d’un sol très humide, le vide sanitaire se place entre les fondations et la dalle du premier niveau. A noter que le terrain ne doit pas être pentu pour permettre cette surélévation (d’environ 20 cm à plus d’1 m selon les cas).

 

Conçu en béton hydrofugé ou en parpaings, il a pour rôle de protéger la maison des infiltrations par le sol. Les canalisations du logement sont généralement placées dans cet espace, ce qui leur offre une protection intéressante contre le gel.

 

Le prix de construction, en fourniture et pose, oscille entre 120 et 170 € par m².

 

La dalle

La dalle est pensée pour recevoir votre construction. Elle lui sert alors d’assise et assure, par la même occasion, son isolation par rapport au sol. Il est alors question de radier, une dalle flottante en béton intégrant un treillis soudé.

Pour une partie logement, cette dalle fera une épaisseur de 10 cm. Par contre, dans le cas d’une partie de type garage devant accueillir des charges élevées, 15 cm sont recommandés.

 

En termes de prix, un radier de 10 cm d’épaisseur se chiffre autour de 70 € par m² en fourniture et pose.

 

Cette première dalle sera recouverte d’une chape faite de ciment et de sable. Cette dernière, d’une épaisseur de 5 cm, aura pour rôle d’accueillir, ensuite, votre revêtement. Le coût de cette chape se situe autour de 60 € par m² en fourniture et pose.

 

Les murs porteurs

Les murs porteurs pourront être réalisé dans différents matériau selon votre projet de construction. Du parpaing traditionnel à l’ossature bois

 

Type de murs

Particularités

Prix en fourniture et pose au m2

parpaings

  • matériaux les plus couramment utilisés en construction
  • présentent un coût très abordable
  • requièrent d’apporter une isolation thermique complémentaire
    • toutefois il existe des briques monomur ou briques isolantes pouvant éviter cette surépaisseur (un peu plus chères)
  • offrent une excellente résistance au feu

1 500 à 2 500 €

briques

1 500 à 2 200 €

ossature bois

  • idéale pour des sols à faible portance : structure légère
  • excellentes capacités d’isolation thermique
  • peut recevoir un grand nombre de parement extérieur (béton, bardage, briques...)
  • montage rapide
  • plus coûteux que les matériaux plus traditionnels
  • requiert un traitement régulier

1 200 à 2 500 €

containers

  • construction modulaire réalisée à partir de plusieurs containers maritimes
  • les containers sont renforcés et isolés par l’intérieur et l’extérieur, en atelier
  • produit de l’architecture contemporaine, de multiples finitions sont possibles pour masquer ou non ces containers à l’issue de la construction

900 à 2 200 €

 

 

Les prix moins élevés de l’ossature bois et de la maison container se justifient par un besoin de fondations moins complexe et une possibilité de préparation des éléments en usine. Le montage est ensuite bien plus simple et rapide.

 

La toiture (charpente et couverture)

Si, pour la charpente l’article prix de pose charpente au m² donne de nombreuses indications, voici les éléments de tarif que vous devez connaître dans le cadre de votre projet de construction. A noter que les prix pratiqués tiennent compte des matériaux utilisés et du type de charpente à mettre en oeuvre.

 

Type de charpente

Prix en fourniture et pose au m2

traditionnelle

100 à 390 €

industrielle (à fermettes)

90 à 210 €

en béton

100 à 120 €

métallique

110 à 220 €

toit plat

80 à 130 €

 

 

Vient ensuite la couverture dont vous trouverez le détail sur devis couverture au m². Le type de couverture choisi sera déterminant dans le prix final :

 

Type de couverture

Prix en fourniture et pose au m2

Tuiles à emboîtement

80 à 100 €

Tuiles canal

100 à 120 €

Tuiles plates

130 à 155 €

Ardoises

190 à 225 €

Toiture en chaume traditionnel

110 à 150 €

Toiture en bac acier

55 à 70 €

Toiture en zinc

75 à 135 €

Toiture en tuiles photovoltaïques

900 à 2 000 €

Toiture en shingle

10 à 15 €

Toiture végétalisée étanchéifiée

60 à 170 €

 

 

Enfin, dans cette même étape, les gouttières, un sujet traité dans prix d’une gouttière de toit, pourront être installées par votre couvreur. Leur rôle est d’assurer l’écoulement des eaux de pluie et de protéger les murs de façade. Entre les différents matériaux possibles (PVC, zinc, cuivre, acier galvanisé, alu) et les types de gouttières disponibles sur le marché, voici une idée des tarifs qui se pratiquent :

 

Type de gouttière

Prix en fourniture et pose au ml

PVC

35 à 58 €

zinc

45 à 74 €

cuivre

135 à 185 €

acier galvanisé

73 à 97 €

alu

72 à 93 €

 

 

Les menuiseries

Dans le gros oeuvre, il faut également prévoir la fourniture et la pose des menuiseries (portes, baies vitrées et fenêtres) ainsi que des volets ou stores associés. Là encore, les options sont variées, tant sur le plan des dimensions que des matériaux et des niveaux de gamme.

 

Ainsi, entre le bois, le PVC, l’alu ou encore le bi-matière, entre le double ou triple vitrage, avec ou sans volet roulant intégré, les options sont variées, de même que les prix.

 

A titre de comparaison, voici ce que vous pourriez obtenir comme tarif, selon les matériaux choisis, pour : une fenêtre standard (120 par 120 cm) à deux vantaux assortie d’un double vitrage argon et ouvrant à la française.

 

Matériaux

Prix en fourniture et pose

bois exotique

650 €

chêne

870 €

PVC

600 €

PVC teinté

650 €

plaxé chêne

760 €

alu

930 €

 

 

En outre, l’article prix fenêtre avec bloc volet roulant intégré vous apportera des précisions si vous souhaitez investir dans ce type de produit.

 

Pour les baies vitrées, les possibilités seront généralement les suivantes :

 

Type de baie

Prix en fourniture et pose

coulissante

850 à 2 500 €

battante

650 à 1 600 €

fixe

175 à 350 € par m² (fourniture seule)

 

 

Enfin, les portes d’entrées se chiffreront comme suit pour des modèles standards ou blindés :

 

Type de porte

Prix en fourniture et pose

standard

bois

600 à 4 500 €

PVC

600 à 3 000 €

alu

1 000 à 5 500 €

blindée : certifiée A2P

bois exotique

2 000 à 3 300 €

chêne

3 580 €

acier

1 300 €

PVC

990 à 3 080 €

PVC teinté

1 250 à 3 600 €

 

 

Le prix des réseaux de la maison

L’électricité

Dans une construction, il faut prévoir l’intégralité des installations électriques qui permettront le bon fonctionnement de l’ensemble des équipements à venir, que ce soient ceux en lien avec les éclairages, les appareils de cuisson ou de chauffage, entre autres.

 

Ainsi, c’est tout le réseau qui doit être mis en place sur base d’un schéma électrique bien pensé et respectant la norme faisant référence dans ce domaine, à savoir la NF C 15-100. Celle-ci apporte les indications quant au nombre de points de lumière et de prises nécessaire à chaque type de pièce, mais aussi sur les mesures de sécurité à observer, notamment dans les pièces d’eau.

 

De quelques dizaines d’euros à plusieurs milliers, l’article prix d’une installation électrique vous donne toutes les informations nécessaires. A titre indicatif, sachez que les tarifs, en fourniture et pose, suivants sont envisageables :

  • installation d’un compteur électrique : 260 € pièce
  • pose de câblage : 25 à 45 € de l’heure
  • installation de luminaire : 40 à 190 €
  • installation de prises électriques : 70 à 115 €

 

 La plomberie

De la même manière, l’ensemble de la plomberie de la maison doit être pensé afin d’apporter les alimentations attendues, que ce soit dans les pièces d’eau (salle de bains ou de douche, cuisine, WC, buanderie) ou pour raccorder, si besoin, le système de chauffage central. La plomberie consiste également en la mise en place des différentes évacuations en lien avec l’électroménager et les sanitaires.

 

En termes de coûts, cela implique des prix de l’ordre de :

  • installation du réseau d’eau : 45 € par ml
  • installation du réseau d’évacuation : 50 à 80 € par ml
  • installation du réseau de gaz : 55 € par ml
  • raccordement complet d’une petite pièce d’eau : 3 000 à 5 000 €

 

Le chauffage

Dans le cadre du chauffage de ce futur logement, un très grand nombre de solutions existent sur le marché. Avec une dépense pouvant aller de 1 000 à 30 000 €, découvrez ces solutions dans notre guide très complet sur le prix du chauffage par énergie.

 

Dans les grandes lignes, voici les coûts à prévoir dans votre budget :

 

Type de chauffage

Prix en fourniture et pose

chauffage électrique

1 500 à 2 500 €

chauffage au gaz

1 950 à 22 950 €

chauffage au fioul

1 650 à 9 000 €

chauffage au bois

3 500 à 25 000 €

1 500 à 9 000 €

1 000 à 10 500 €

chauffage géothermique

18 000 à 25 000 €

chauffage aérothermique

7 500 à 20 000 €

chauffage hydrothermique

16 000 à 30 000 €

 

 

Le prix des travaux de finitions

Une fois que votre maison a atteint le stade de ce que l’on appelle le “clos, couvert” (c’est-à-dire que le bâtiment est considéré comme hermétique à l’air et à l’eau), il est temps de passer aux différentes phases de finition.

 

L’isolation

Selon les plans définis en amont, l’isolation pourra avoir été prévue soit par l’intérieur, soit par l’extérieur. L’avantage de la seconde est qu’elle peut englober l’habillage des façades.

 

L’isolation par l’intérieur offre différentes solutions en termes de procédés et de matériaux :

  • le doublage des murs : il pourra faire l’objet d’une pose collée ou être posé sur des rails ;
  • l’isolation : en double peau, en projection, en soufflage, etc.

 

L’isolation par l’extérieur (ITE) présente également différentes possibilités et permet de supprimer les ponts thermiques :

  • sous enduit ;
  • sous vêtage (panneaux enduits) ;
  • sous bardage (bois, PVC, composite, métal, pierre).

 

Type d’isolation

Destination

Prix en fourniture et pose au m²

par l’intérieur

murs pose collée

35 €

murs pose sur rails

50 €

toitures, sols et murs (projetée)

5 à 30 €

combles perdus (soufflée)

20 à 70 €

toitures (sarking)

100 à 270 €

toitures (caisson chevronné)

100 € en fourniture seule

par l’extérieur (murs)

enduit

75 à 200 €

vêtage

120 à 190 €

bardage

250 €

 

 

Les cloisons fixes et mobiles

Au sein même de ce logement, il sera nécessaire de créer les différents espaces. Ceci pourra être réalisé via les murs porteurs érigés lors du gros oeuvre d’une part, mais aussi grâce à l’installation de cloisons.

 

Et ces cloisons pourront être fixes ou mobiles selon les attentes des futurs occupants et les types de séparations à imaginer.

 

Pour les cloisons fixes notamment, il faudra sélectionner les matériaux selon le type de pièce. En effet, on ne placera pas le même matériau pour une chambre que pour une pièce d’eau. Dans la seconde, il faudra disposer d’une cloison avec des capacités hydrofuges.

 

Voici les différentes possibilités qui peuvent répondre à vos besoins en la matière :

 

Type de cloison

Prix en fourniture et pose au m²

carreau de plâtre

50 €

béton cellulaire

70 à 120 €

placoplâtre traité hydrofuge

90 €

cloison sèche

90 €

pavés de verre

80 à 280 €

 

 

Et si vous souhaitez pouvoir moduler certaines parties de votre logement en fonction de certaines utilisations ponctuelles et nécessitant une séparation sur des temps donnés (comme par exemple une cloison permettant d’isoler l’espace cuisine pour éviter les odeurs), la cloison mobile devient alors une solution idéale.

 

Type de cloison

Prix en fourniture et pose

japonaise

400 à 2 000 €

accordéon

60 à plus de 2 000 €

en kit

dès 80 € (hors pose)

standard

300 à 500 €

 

 

Les portes intérieures

Dans le prolongement des cloisons, certaines pièces, telles que les chambres notamment, requièrent la pose d’une porte intérieure. Là encore, les possibilités sont variées et, en construction, toutes envisageables.

 

Type de porte

Prix moyens de fourniture

isoplane battante

20 à 330 €

postformée battante

25 à 250 €

en applique coulissante

35 à 340 €

à galandage

300 à 2.000 €

saloon

100 à plus de 300 €

accordéon

30 à 100 €

 

 

Côté prix de pose, les devis présentent des montants entre 50 et 200 €.

 

Les revêtements

Du sol au plafond en passant par les murs, votre maison devra bénéficier d’un habillage complet. Et cette opération consiste en la pose des revêtements.

 

Pour les plafonds, les possibilités sont les suivantes :

 

Revêtement

Prix en fourniture et pose au m²

peinture : naturelle, glycéro, acrylique

25 €

lambris : lames en PVC ou en bois

60 à 70 €

plafond tendu

60 à 90 €

 

 

Pour les murs, les possibilités sont les suivantes :

 

Revêtement

Prix en fourniture et pose au m²

sous-couche de peinture

5 €

peinture : naturelle, glycéro, acrylique

20 €

peinture sur toile de verre

30 €

lambris : lames en PVC ou en bois

50 à 60 €

carrelage : pierre naturelle, grès cérame, faïence, mosaïque

50 à 100 €

papier peint : traditionnel, intissé, vinyle, velours, naturel

20 à 115 €

enduit décoratif : blanc ou teinté, avec cire teintée, stuc, gouttelette

20 à 90 €

 

 

 Pour les sols, les possibilités sont les suivantes :

 

Revêtement

Prix en fourniture et pose au m²

parquet : massif, stratifié, contrecollé

40 à 140 €

carrelage : céramique, pierre naturelle, terre cuite, plaques de galets

55 à 105 €

moquette : laine, polyamide, acrylique

45 à 90 €

sol plastique : vinyle, linoléum

35 à 50 €

 

 

Les revêtements de façade, quant à eux, sont les suivants :

 

Revêtement

Prix en fourniture et pose au m²

crépi

35 à 80 €

peinture

55 €

enduit projeté

50 €

chaux

60 €

 

 

Le prix des aménagements de la maison

Ensuite, selon le niveau de finition programmé, il est possible, dans le cadre de la construction, de faire installer la salle de bains, mais aussi une cuisine totalement terminée.

 

Lors, pour ces deux pièces, il faut intégrer un certain nombre d’équipements dédiés qui peuvent rapidement faire grimper la facture finale. Des articles détaillés existent que vous pouvez consulter : Prix pour créer une salle de bain et Prix de création d’une cuisine.

 

La salle de bains ou de douche

La salle de bains traditionnelle accueillera généralement ses équipements (vasques, bain) et mobiliers dédiés, des revêtements adaptés (antidérapants au sol et ne craignant pas l’humidité). Les travaux de plomberie et d’électricité seront également fait pour répondre aux attentes particulières de cette pièce (dans le respect des normes de sécurité pour la partie électrique).

 

La création de cette salle de bains, tout compris, en fourniture et pose, se chiffre autour de 3 000 à 9 000 € en moyenne.

 

La salle de bains à l’italienne, quant à elle, comprendra les mêmes équipements avec, en sus, une douche à l’italienne. Il s’agit d’une douche sans rebord au niveau du sol notamment.

 

La création de cette autre salle de bains, tout compris, en fourniture et pose, se chiffre autour de 4 000 à 11 000 € en moyenne.

 

La cuisine

La cuisine peut se présenter sous une forme assez classique avec des éléments standards, souvent livrés en kit, ou être plus modulaire, dans un niveau de gamme supérieur offrant plus de possibilités de personnalisation. Elle peut être pensée avec ou sans électroménager.

 

Pour exemple, voici les prix envisageables selon le niveau de gamme de votre cuisine :

 

 Type de cuisine

Prix de fourniture seule

(hors électroménager)

cuisine classique (standard)

1 000 à 4 000 €

cuisine premium (modulaire et personnalisable)

4 000 à 8 000 €

cuisine haut de gamme (sur-mesure)

plus de 10 000 €

électroménager

1 500 à 5 000 €

 

 

Le prix d'une maison neuve en moyenne

Afin de vous faire une idée un peu plus globale des possibilités de prix de construction d’une maison, voici les fourchettes qui se pratiquent selon différents critères :

 

 Type de construction par secteur

Prix moyen au m² (hors terrain)

construction en province

1 500 à 1 950 €

construction en région parisienne

2 200 à 2 500 €

 Type de construction par style

Prix moyen au m² (hors terrain)

pour une maison traditionnelle

1 000 à 2 100 €

pour une maison contemporaine

1 800 à 2 500 €

pour une maison écologique

1 500 €

pour une maison en bois

900 €

pour une maison container

200 €

 

 

Le financement d’une construction neuve

Afin de financer votre projet, vous devrez le plus souvent en passer par un prêt bancaire. Si différentes offres circulent sur le marché, la plus intéressante reste celle du prêt à taux 0. Ce dernier peut déjà couvrir une partie de la dépense et son acceptation sera en lien avec le type d’équipements (notamment de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire) et le niveau d’isolation prévus. Ces équipements représentent, certes, un surcoût dans votre projet mais, à terme, ils permettront de belles économies sur votre facture énergétique.

 

Ce prêt sera ensuite complété par un emprunt plus classique sachant que les taux actuels sont relativement bas.

 

Dans tous les cas, il ne faudra pas vous mettre en situation de surendettement. C’est-à-dire que le montant de vos mensualités ne devra pas représenter plus de 33 % de vos rentrées financières.

 

Prix pour construire une maison : récapitulatif

Postes concernés

Prix

Prix moyen de construction au m²

par un constructeur de maison individuelle

1 400 €

par un architecte ou un maître d’oeuvre

1 700 €

Prix moyen au m² de réalisation de plan uniquement (par l’architecte)

65 €

Coût au m² de construction d’une maison économe

maison BBC

1 200 à 1 800 €

maison bioclimatique

1 500 à 2 500 €

maison positive (norme BEPOS)

1 500 à 3 500 €

maison passive

Prix moyens au m² pour l’acquisition d’un terrain constructible en France

85 €

Coûts de viabilisation (prix moyens)

gaz

400 à 1 000 €

électricité

900 €

eau

800 à 1 500 €

assainissement collectif

3 000 à 5 000 €

communication (téléphone)

100 €

Etude de sol

500 à 2 000 €

Terrassement

Tarif horaire

60 à 80 €

Tarif au m3

30 à 60 €

Evacuation des gravats au m3

10 à 20 €

Evacuation de la terre au m3

10 €

Excavation

Tarif au m3 de terre non foisonnée

(en dépose sur site, sans transport)

3 à 6 €

Déplacement de la terre sur site, pour remblai in situ, par m3

8 €

Dépose en décharge à la tonne, hors transport (terre non polluée)

10 à 15 €

Fourniture et pose d’un mur de soutènement au m²

parpaings pleins

150 à 200 €

béton banché ou armé

200 à 300 €

enrochement

160 à 230 €

béton préfabriqué

200 à 400 €

gabions

300 à 400 €

Fourniture et pose des fondations au m3

superficielles (jusqu’à 1 m de profondeur)

90 à 250 €

semi-profondes (2 à 5 m de profondeur)

120 à 550 €

profondes (plus de 6 m de profondeur)

280 à 1 100 €

Création d’un vide sanitaire (fourniture et pose au m²)

120 à 170 €

Fourniture et pose d’une dalle au m²

radier de 10 cm d’épaisseur

70 €

chape de 5 cm d’épaisseur

60 €

Création de murs porteurs au m² (en fourniture et pose)

parpaings

1 500 à 2 500 €

briques

1 500 à 2 200 €

bois

1 200 à 2 500 €

container

900 à 2 200 €

Création d’une charpente en fourniture et pose au m²

traditionnelle

100 à 390 €

industrielle (à fermettes)

90 à 210 €

en béton

100 à 120 €

métallique

110 à 220 €

toit plat

80 à 130 €

Création d’une couverture en fourniture et pose au m²

Tuiles à emboîtement

80 à 100 €

Tuiles canal

100 à 120 €

Tuiles plates

130 à 155 €

Ardoises

190 à 225 €

Toiture en chaume traditionnel

110 à 150 €

Toiture en bac acier

55 à 70 €

Toiture en zinc

75 à 135 €

Toiture en tuiles photovoltaïques

900 à 2 000 €

Toiture en shingle

10 à 15 €

Toiture végétalisée étanchéifiée

60 à 170 €

Installation d’une gouttière en fourniture et pose au ml

PVC

35 à 58 €

zinc

45 à 74 €

cuivre

135 à 185 €

acier galvanisé

73 à 97 €

alu

72 à 93 €

Fourniture et pose de fenêtres

bois exotique

650 €

chêne

870 €

PVC

600 €

PVC teinté

650 €

plaxé chêne

760 €

alu

930 €

Fourniture et pose de baies vitrées

coulissante

850 à 2 500 €

battante

650 à 1 600 €

fixe

175 à 350 € par m² (fourniture seule)

Fourniture et pose de portes d’entrée

bois

600 à 4 500 €

PVC

600 à 3 000 €

alu

1 000 à 5 500 €

Fourniture et pose de portes d’entrée blindées

bois exotique

2 000 à 3 300 €

chêne

3 580 €

acier

1 300 €

PVC

990 à 3 080 €

PVC teinté

1 250 à 3 600 €

Travaux d’électricité

installation d’un compteur électrique

260 € pièce

pose de câblage

25 à 45 € de l’heure

installation de luminaire

40 à 190 €

installation de prises électriques

70 à 115 €

Travaux de plomberie

installation du réseau d’eau

45 € par ml

installation du réseau d’évacuation

50 à 80 € par ml

installation du réseau de gaz

55 € par ml

raccordement complet d’une petite pièce d’eau

3 000 à 5 000 €

Travaux de chauffage

chauffage électrique

1 500 à 2 500 €

chauffage au gaz

1 950 à 22 950 €

chauffage au fioul

1 650 à 9 000 €

chauffage au bois

3 500 à 25 000 €

1 500 à 9 000 €

1 000 à 10 500 €

chauffage géothermique

18 000 à 25 000 €

chauffage aérothermique

7 500 à 20 000 €

chauffage hydrothermique

16 000 à 30 000 €

Fourniture et pose, au m², d’isolation par l’intérieur

murs pose collée

35 €

murs pose sur rails

50 €

toitures, sols et murs (projetée)

5 à 30 €

combles perdus (soufflée)

20 à 70 €

toitures (sarking)

100 à 270 €

toitures (caisson chevronné)

100 € en fourniture seule

Fourniture et pose, au m², d’isolation de mur par l’extérieur

enduit

75 à 200 €

vêtage

120 à 190 €

bardage

250 €

Fourniture et pose, au m², de cloisons fixes

carreau de plâtre

50 €

béton cellulaire

70 à 120 €

placoplâtre traité hydrofuge

90 €

cloison sèche

90 €

pavés de verre

80 à 280 €

Fourniture et pose de cloisons mobiles

japonaise

400 à 2 000 €

accordéon

60 à plus de 2 000 €

en kit

dès 80 € (hors pose)

standard

300 à 500 €

Fourniture d’une porte intérieure

isoplane battante

20 à 330 €

postformée battante

25 à 250 €

en applique coulissante

35 à 340 €

à galandage

300 à 2.000 €

saloon

100 à plus de 300 €

accordéon

30 à 100 €

Pose d’une porte intérieure

50 à 200 €

Fourniture et pose, au m², de revêtement de plafond

peinture : naturelle, glycéro, acrylique

25 €

lambris : lames en PVC ou en bois

60 à 70 €

plafond tendu

60 à 90 €

Fourniture et pose, au m², de revêtement de mur

sous-couche de peinture

5 €

peinture : naturelle, glycéro, acrylique

20 €

peinture sur toile de verre

30 €

lambris : lames en PVC ou en bois

50 à 60 €

carrelage : pierre naturelle, grès cérame, faïence, mosaïque

50 à 100 €

papier peint : traditionnel, intissé, vinyle, velours, naturel

20 à 115 €

enduit décoratif : blanc ou teinté, avec cire teintée, stuc, gouttelette

20 à 90 €

Fourniture et pose, au m², de revêtement de sol

parquet : massif, stratifié, contrecollé

40 à 140 €

carrelage : céramique, pierre naturelle, terre cuite, plaques de galets

55 à 105 €

moquette : laine, polyamide, acrylique

45 à 90 €

sol plastique : vinyle, linoléum

35 à 50 €

Fourniture et pose, au m², de revêtement de façade

crépi

35 à 80 €

peinture

55 €

enduit projeté

50 €

chaux

60 €

Aménagement d’une salle de bains en fourniture et pose

traditionnelle

3 000 à 9 000 €

à l’italienne

4 000 à 11 000 €

Aménagement d’une cuisine en fourniture seule (hors électroménager)

cuisine classique (standard)

1 000 à 4 000 €

cuisine premium (modulaire et personnalisable)

4 000 à 8 000 €

cuisine haut de gamme (sur-mesure)

plus de 10 000 €

Fourniture de l’électroménager

1 500 à 5 000 €

 

 

Le conseil du professionnel EnChantier

Dans le cadre de votre réflexion, vous devrez bien calibrer la taille de votre future maison. En effet, trop petite, elle ne sera pas en mesure d’accueillir convenablement votre famille. Toutefois, trop grande, elle impliquera des surcoûts inutiles tant au moment de la construction que lors de son occupation (frais de chauffage entre autres)

 

Dans votre budget, n’hésitez pas à prévoir l’imprévu. En construction, il n’est pas rare de voir apparaître des frais non chiffrés au démarrage. Une marge autour de 10 à 15 % est alors judicieuse.

2019-10-07 17:21:36

Quel prix pour votre projet de travaux ?

A propos

EnChantier met à disposition des particuliers un outil de chiffrage instantané et les aide à trouver des artisans de confiance.
 

CNIL

Déclaration n°1262855

Contact