Chiffrez vos travaux maintenant !
Rencontrez des pros !
Je chiffre mes travauxDemande de devis
Chiffrage immédiat et gratuit,
Votre devis de travaux d'électricité selon un prix de référence.

Prix d'une installation électrique

Travaux électriques
Une installation électrique ne doit pas être prise à la légère. Entre la nécessité de respecter les normes en termes de sécurité et les compétences à maîtriser, seul un professionnel saura effectuer l’ensemble des opérations attendues. En création, le prix de création d'une installation électrique faite avant les doublages dépendra de très nombreux critères que nous allons détailler ici.

 

La norme NF C 15-100

Les grandes lignes de la norme NF C 15-100

Applicable lors de toute création d’installation électrique, l’objectif majeur de la norme NF C 15-100 est de garantir au maximum la sécurité des occupants d’un bâtiment et, bien entendu, d’assurer un fonctionnement correct de ces installations électriques tout en répondant aux attentes des équipements les plus récents. Sont concernés les installations en basse tension, à savoir, notamment, les locaux à usage d’habitation.

 

Régulièrement mise à jour, elle définit la norme en termes de mise en sécurité et précise les équipements minimaux à prévoir comme nous allons le voir ensuite.

 

Les équipements minimaux

Afin de permettre un confort optimisé et d’anticiper sur les possibles évolutions d’un bâtiment, la norme NF C 15-100 cible un minimum d’équipements jugés nécessaires. Les indications données sont alors précisées par types de pièces :

 

attentes par pièces

nombre de prises et de points de lumière

quantités

la cuisine

point lumineux commandé

1

prises de courant non spécialisées en 10/16 ampères (au moins 4 en hauteur)

6

circuit en 32 ampères : destiné au raccordement d’une cuisinière ou d’une plaque de cuisson électrique

1

circuits en 20 ampères : destiné au raccordement des appareils électroménagers (lave-vaisselle, four électrique, congélateur, etc.)

2

le séjour

la pièce principale

point lumineux commandé

1

prise de courant en 16 ampères

  • en prévoir 1 supplémentaire par tranche de 4 m²

5

prise internet RJ45

1

en l’absence de prise RJ45 : prise TV

1

prise téléphone

1

la chambre

point lumineux commandé

1

prises de courant en 16 ampères

3

prise RJ45

1

le couloir

point lumineux commandé

1

prise de courant en 16 ampères : valable pour les couloirs de plus de 4 m2

1

la salle de bains

 point lumineux commandé

1

prise de courant en 16 ampères

1

prise de courant en 16 ampères à proximité de la commande d'éclairage

1

les WC

1 point lumineux commandé

1

en extérieur

1 point lumineux commandé : à prévoir pour chaque entrée (principale ou de service)

1

les circuits spécialisés

prévoir des circuits spécialisés pour :

  • chauffe-eau, chaudière et ses auxiliaires
  • lave-linge, sèche-linge
  • appareils de chauffage électrique
  • pompe à chaleur et climatisation
  • VMC, volets roulants
  • alarme, arrosage automatique, piscine, portail électrique...

 

 

 

Le cas particulier de la salle de bains

L’une des pièces où il est particulièrement impératif de prêter une extrême attention est la salle de bains ou de douche. En effet, en présence de l’eau, il est important de respecter scrupuleusement la norme NF C 15-100. Celle-ci détermine des zones d’implantation dans lesquelles il est possible de placer certains équipements.

A noter que certaines zones contraignent voire interdisent totalement toute installation électrique comme vous allez pouvoir le constater dans le tableau suivant :

 

Volume

Présentation

Equipements autorisés

Volume caché

interdiction

  • placé sous le volume 0
  • aucun appareil ou équipement électrique autorisé

/

Volume 0

contraint

  • ce volume représente la zone de réception de l’eau (baignoire ou douche)
  • n’accepte que des appareil de classe IPX7
  • éclairage TBTS 12 V

Volume 1

fortes restrictions

  • zone de projection d’eau
  • placé au-dessus du volume 0 et allant jusqu'à 2,25 m au-dessus du sol
  • n’accepte que des appareil de classe IPX5
  • éclairage TBTS 12 V
  • chauffe-eau instantané classe I
  • chauffe-eau accumulation classe I
  • interrupteur TBTS 12 V
  • canalisation

Volume 2

possibilités plus larges

  • ce volume est de 60 cm de largeur après le volume 1 et fait la même hauteur
  • n’accepte que des appareil de classe IPX4
  • appareil de chauffage classe II
  • éclairage classe II
  • éclairage TBTS 12 V
  • chauffe-eau instantané classe I
  • chauffe-eau accumulation classe I
  • interrupteur TBTS 12 V
  • prise rasoir (20 à 50 VA) avec transfo séparation
  • canalisation

Hors volume

peu de restrictions

  • accepte des appareil de classe IPX7, IPX 5 ou IPX4
  • accepte également des tensions plus élevées permettant d’autres appareils
  • lave-linge, sèche-linge classe I
  • appareil de chauffage classe I
  • appareil de chauffage classe II
  • éclairage classe I
  • éclairage classe II
  • éclairage TBTS 12 V
  • chauffe-eau instantané classe I
  • chauffe-eau accumulation classe I
  • interrupteur
  • interrupteur TBTS 12 V
  • prise de courant avec terre
  • prise rasoir (20 à 50 VA) avec transfo séparation
  • transfo de séparation
  • canalisation
  • boîte de connexion
 

 

Afin d’expliquer un peu mieux les informations de ce tableau, voici quelques compléments très utiles :

 

Indication

Explication

IPX

équipements électriques sécurisés

  • IP : étanchéité d'un équipement contre l’intrusion d’un corps liquide ou solide
  • 3 peuvent intégrer la salle de bains ou de douche :
    • IPX4 : protection contre les projections d’eau toute direction
    • IPX5 : protection contre les jets d’eau de toute direction
    • IPX7 : protection contre les effets d’immersion temporaire

raccordement à la terre

quelles classes d'équipements électriques relier ?

  • en salle de bains ou de douche, 2 classes d'appareils sont possibles :
    • classe I : obligatoirement reliés à la terre
      • appareils ménagers, convecteurs, appliques...
    • classe II : non contraints à être reliés à la terre
      • appareils électriques double isolation

230 V et TBTS

quelle différence ?

 

 

  • 230 V : valeur de la tension électrique alternative généralement distribuée dans les logements
  • TBT (Très Basse Tension) : tension inférieure à 120 V
  • TBTS (Très Basse Tension de Sécurité) : tension inférieure à 50 V
 

 

Le prix de pose du compteur

Afin d’estimer au plus près les travaux à mettre en oeuvre, un devis compteur électrique sera indispensable. La mise en place d’un compteur électrique est absolument incontournable lors d’une création. C’est lui qui aura pour rôle de suivre la consommation en kWh en temps réel et de permettre la transmission des informations vers le fournisseur d’énergie.

Concernant son raccordement, seul un professionnel sera en mesure de le prendre en charge. C’est généralement Enedis qui gère cette installation. Il est à noter que ce compteur électrique pourra être actif uniquement après la validation du Consuel qui délivrera un certificat à l’occasion d’une visite.

 

Dans la pratique, le compteur est placé à proximité du tableau électrique auquel il est relié et peut prendre en compte des informations variées selon que le logement bénéficie des heures pleines et creuses, selon la puissance de l’abonnement, etc.

 

L’acquisition, hors coût d’installation, d’un compteur électrique requiert un budget autour de 230 €. Entre 25 et 50 € supplémentaires seront facturés pour chaque compteur complémentaire, ou sous-compteur (fourni cette fois par un électricien).

 

Pour son installation, différents tarifs sont applicables en fonction des cas de figure rencontrés et sont notamment fonction du degré d’urgence.

 

Cas de figure

 Informations

Prix de pose

pose du premier compteur

  • ouverture d’un compteur électrique
  • pose par le gestionnaire de réseau Enedis

dans les 5 jours ouvrés

27 €

dans les 24 heures

64 €

le jour même

154 €

pose du deuxième compteur

  • utilisé en complément du premier compteur : permet plus de précision dans le comptage de la consommation électrique
  • intéressant pour connaître la consommation de certains appareils

150 €

 

 

 

Le dimensionnement du compteur

Il sera également important de juger du bon dimensionnement de ce compteur électrique. En effet, un compteur sous-dimensionné ne permettra pas un usage adapté et provoquera des coupures intempestives pour cause de surcharge. A contrario, un compteur sur-dimensionné vous coûtera plus cher que nécessaire en abonnement mensuel.

 

En moyenne, un logement est équipé d’un compteur avec une puissance entre 3 et 12 kVA. Cette puissance sera fonction des équipements du logement, de son type de chauffage, de sa surface, etc. Le tableau suivant va vous permettre de vous faire une idée des puissances utiles :

 

Puissance compteur

Profil de consommation

3 kVA

  • petit appartement, studio
  • sans chauffage électrique

6 kVA

  • petit logement (entre 20 à 80 m²) avec chauffage électrique
  • grand logement (entre 80 à 120 m²) sans chauffage électrique

9  kVA

  • grand logement ( plus de 80 m²) avec chauffage électrique

12  kVA

  • grand logement avec chauffage électrique ou installation électrique complexe
  • logement équipé en triphasé
 

 

Le prix de pose du tableau électrique

Le tableau électrique sera installé dans le respect de la norme NF C 15-100 vue précédemment. Sur ce tableau, différents circuits capables d’accepter une puissance adaptée seront repérés et dotés de la bonne section de câblage : prises électriques, luminaires, chauffage, etc. A des fins de sécurisation de l’ensemble de l’installation, des coupe-circuits sont placés sur ce tableau. Mis en place au départ de chacun des circuits prévus, ils coupent le réseau (phase et neutre) en cas de détection de dysfonctionnement.

 

Pour ce qui est de la partie tarifaire, voici ce qu’il est possible de prévoir lors de la création d’une installation électrique en fourniture et pose d’un tableau électrique :

 

Cas de figure

Avec chauffage électrique

Sans chauffage électrique

studio :

  • avec salle de bains

690 €

610 €

logement avec :

  • 1 pièce
  • cuisine
  • salle de bains

690 €

610 €

logement avec :

  • 2 pièces
  • cuisine
  • salle de bains

800 €

690 €

logement avec :

  • 3 pièces
  • cuisine
  • salle de bains

990 €

840 €

logement avec :

  • 3 pièces
  • cuisine
  • 2 salles de bains

1 060 €

910 €

logement avec :

  • 4 pièces
  • cuisine
  • salle de bains

1 100 €

910 €

logement avec :

  • 4 pièces
  • cuisine
  • 2 salles de bains

1 320 €

1 140 €

logement avec :

  • 5 pièces
  • cuisine
  • 2 salles de bains

1 360 €

1 140 €

logement avec :

  • 6 pièces
  • cuisine
  • 2 salles de bains

1 440 €

1 210 €

 

 

En outre, quelques options complémentaires peuvent être souhaitées et coûter autour de :

  • 60 € pour un télérupteur : gestion d’un circuit complet d’éclairage, indispensable pour commander un éclairage via plusieurs points (boutons poussoirs) comme dans le cas d’un éclairage d’escalier ou de couloir.
  • 90 € pour un contacteur jour / nuit : usité dans le cas des compteurs dotés de la tarification heures pleines et heures creuses. Il permet l’alimentation de certains appareils sur le tarif de nuit mais peut également être mis en “marche forcée” en cas de besoin durant les heures pleines.
  • 90 € pour une minuterie : sert à la temporisation d’un circuit d’éclairage.

 

Le prix du câblage

Sur le plan du seul câblage électrique nécessaire à la création d’une nouvelle installation, il est très complexe d’estimer correctement le prix qu’il pourrait en coûter. En effet, différents types de câblages peuvent être utilisés selon les circuits à créer et les équipements à alimenter.

L’avantage de la création est cependant que le devis sera moins élevé puisque les câbles seront passés avant les doublages. Les travaux sont donc plus simples et permettent en outre de masquer intégralement les circuits.

 

Selon le prix des travaux d’un électricien pratiqué et les attentes du chantier, le devis sera donc plus ou moins élevé. Toutefois il est déjà possible de dire que le tarif horaire d’un tel professionnel se situe entre 25 et 45 € HT de l’heure.

 

Le prix de la mise à la terre

Dans toute nouvelle installation, il est désormais impératif de penser à la mise à la terre. Celle-ci peut se faire de différentes manières et fait alors appel à divers prix en fourniture et pose. Trois solutions sont donc envisageables selon la configuration de votre logement et de ses futurs équipements et installations.

 

Ainsi, pour rattacher une prise à la terre, vous pouvez vous appuyer sur les estimations suivantes :

  • création par le biais d’une plaque : 600 à 700 €
  • création par le biais d’un piquet : 500 à 600 €
  • création par le biais de fils conducteurs enterrés : 800 à 900 €

 

Le prix de raccordement de la VMC

Un logement sain en passera généralement aussi par l’installation d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) dont le rôle est d’assurer un bon renouvellement de l’air. Cette installation est d’autant plus importante dans les logements récents dotés d’une isolation parfaitement pensée et étanche. Le prix d’installation d’une VMC sera fonction, notamment, du type de matériel choisi. En effet, la VMC pourra être en simple ou double flux.

 

Type de VMC

Présentation

Prix en fourniture et pose

VMC simple flux

  • très efficace pour combattre les problèmes de condensation et d’humidité dans les pièces humides (salles de bains, buanderies, etc.)
  • généralement dotée de deux vitesses à contrôle manuel ou automatique (via une horloge)
  • principe de grilles en lien avec l’extérieur pour l’apport d’air frais et de bouches d’extraction pour supprimer l’air “pollué”

 

modèle autoréglable : débits d’air constants ne tenant pas compte des conditions d’humidité (extérieure et intérieure)

modèle hygroréglable : débit d’air adapté aux besoins des occupants de manière automatique en fonctions des variations du taux d’humidité

simple flux basique

250 €

simple flux autoréglable

400 €

simple flux hygroréglable

700 €

VMC double flux

  • principe identique à la simple flux basé sur deux réseaux de conduits
  • limite la perte de chaleur liée à la ventilation
  • permet des économies d’énergie

 

modèle thermodynamique : reliée à un système de pompe à chaleur pour un air renouvelé et chauffé via le recyclage de la chaleur interne

double flux

2 000 €

double flux thermodynamique centrale

5 000 €

 

Le prix de raccordement des prises électriques

Les prises standards (16 A + terre) sont nécessaires dans un logement et permettent de raccorder divers équipements tels que l’aspirateur, la télévision ou encore l’ordinateur. En création, cette installation sera donc faite avant le doublage des murs. Le prix en fourniture et pose s’estime autour de 70 € par prise.

 

Concernant les prises spéciales (TV, RJ45…), différents tarifs se pratiquent et sont les suivants en fourniture et pose :

  • prise de téléphone : 70 €
  • prise de télévision : 70 €
  • prise internet RJ45 : 115 €

 

Le prix de raccordement des luminaires

Le logement devra également être doté de suffisamment de luminaires de manière à offrir un minimum de confort en tout temps. Selon les pièces, différentes solutions sont envisageables :

 

Type de luminaire

Présentation

Prix en fourniture

Point lumineux

  • douille normalisée au plafond ou en applique sur une ligne d'éclairage
  • installation du luminaire avec interrupteur simple ou va et vient

 

10 €

Spot encastré

  • spots basse tension branchés sur transformateur
  • requiert de prévoir un faux plafond
  • discrétion et mise en valeur des espaces délimités
  • selon la zone à éclairer : éclairage incandescent (lumière douce) ou halogène (lumière intense)

spot LED encastrable

  • 7-8 cm de diamètre
  • 15-16 cm de diamètre

10 à 60 €

30 à 50 €

spot halogène encastrable

  • 12 cm de diamètre

40 à 60 €

spot fluocompact

10 €

 

 

En moyenne, il faut compter les prix de pose suivants selon le type de luminaire :

  • point lumineux : 30 €
  • spot encastrable : entre 40 et 130 €

 

Le prix de raccordement d’une chaudière électrique

Selon les équipements sélectionnés dans le projet, il se peut aussi qu’il faille prévoir l’installation d’une chaudière électrique. Cette dernière aura pour objectif de gérer l’alimentation du chauffage central hydraulique (composé de radiateurs à eau ou d’un plancher chauffant). Avec une chauffe rapide, elle est adaptée à tous les styles de logement et sera, selon la configuration des lieux et leurs besoins, prévue en pose au sol ou sur un mur.

 

Ainsi, si l’on en croit les prix moyens annoncés sur les devis chaudière électrique, voici ce à quoi l’on peut s’attendre :

 

Présentation de l’installation prévue

Puissance de chaudière

Prix en fourniture et pose

  • chaudière électrique murale
  • tarif incluant le raccordement vers les circuits en attente
  • peut alimenter des radiateurs ou un plancher chauffant

 6 kW

2 190 €

24 kW

3 200 €

  • chaudière électrique murale
  • tarif incluant le raccordement vers les circuits en attente
  • peut alimenter à la fois des radiateurs et un plancher chauffant

 6 kW

3 540 €

24 kW

4 650 €

 

 

Pour ce qui est de la consommation de la chaudière électrique, il est possible d’estimer celle-ci à hauteur d’environ 2 000 € à l’année. Cette estimation vaut pour un logement de 100 m² avec une consommation de 15 000 kWh par an.

 

Afin de réaliser des économies d’énergie, il est également envisageable de se tourner vers une chaudière électrique de type basse température. Ce type de modèle permet une économie intéressante d’environ 15 % en rapport des autres versions. En termes de prix d’achat, il faudra alors tabler sur un budget autour de 1 800 à 2 000 € pour une chaudière de 9 à 18 kW.

 

Le prix de raccordement de radiateurs électriques

Les radiateurs électriques sont d’autres équipements qui peuvent être installés lors de la création complète. Ainsi, pour la seule pose, il faut déjà prévoir un prix avoisinant les 175 € par radiateur.

 

Le budget total sur ce poste sera ensuite fonction du modèle de radiateur choisi :

 

Type de radiateur

Présentation

Prix en fourniture

convecteur

  • chaleur convective :
    • aspiration de l’air froid
    • chauffage via une résistance électrique

100 € maxi

panneau rayonnant

  • de larges plaques frontales diffusent par rayonnement
  • principe des ondes infrarouges
  • chauffe rapide et homogène

100 à 900 €

à inertie

  • chaleur douce et continue
  • principe du rayonnement
  • chaleur véhiculée via un fluide ou le matériau du radiateur

400 à 1 000 €

à accumulation

  • plus lourd et volumineux
  • grande inertie
  • principe de stockage de chaleur avec restitution différée

700 à 1 500 €

à chaleur douce

  • association de l’inertie et du rayonnement
  • le rayonnement reste prioritaire
  • l’inertie prend le relais en cas de besoin supplémentaire

300 à 1 500 €

sèche-serviette

  • spécialement pensé pour les salles de bain
  • mêmes technologies que les radiateurs classiques :
  • inertie
  • radiants
  • air soufflé

100 à 2 000 €

à régulation électronique

  • radiateur intelligent
  • disposent de fonctions visant à réaliser des économies d’énergie :
    • régulation de température via un système de programmation
    • suivi des consommations
    • détection de fenêtre ouverte ou de présence

250 à 400 €, voire plus

 

 

Afin de disposer d’un confort adapté à chaque pièce, il sera important de bien déterminer, en amont, à la fois la puissance, l’emplacement et la quantité de radiateurs nécessaires. S’il est préférable de s’en remettre à un spécialiste, il est cependant possible de faire une première estimation des besoins. En effet, il faut savoir qu’il faut multiplier la surface à chauffer par 100 W pour connaître la puissance attendue.

Pour exemple, une chambre de 15 m² aura besoin de 1 500 W. Ce besoin pourra être couvert par un seul appareil. Une pièce de 30 m² attendra alors deux appareils de 1 500 W.

 

Le prix de raccordement d’un plancher chauffant rayonnant

Offrant une chaleur douce et homogène par le principe du rayonnement, le plancher chauffant électrique est totalement invisible dans le logement puisqu’il est intégré dans le sol. Comme pour les radiateurs électriques, en amont du projet, il sera important de bien dimensionner les équipements. C’est un professionnel qui s’en chargera en s’appuyant sur un logiciel spécifique.

 

Une fois cette première étape effectuée, la pose se fera par strates :

  • pose de plaques isolantes sur la dalle
  • installation des câbles chauffants (trames plastiques ou métalliques qui se clipsent sur l’isolant)
  • mise en oeuvre de la chape puis pose du revêtement

 

Une fois en place ce type de plancher est pilotable et se régule à l’aide d’un thermostat.

 

En termes de coût, il faut prévoir un prix d’installation en fourniture et pose oscillant entre 40 à 50 € par m².

 

Le prix de raccordement d’un plafond chauffant rayonnant

Plus onéreux que le chauffage au sol, le plafond chauffant rayonnant est particulièrement indiqué dans le cas de grandes pièces. Efficace et discret, il est installé derrière un faux plafond. Deux options sont possibles en termes de plafond chauffant électrique :

  • plafond rayonnant modulaire : compatible avec différents types de revêtements et permet donc différents résultats esthétiques
  • plafond rayonnant au plâtre : rapide à mettre en oeuvre, les modules permettant la chauffe sont englobés dans le faux plafond en plâtre

 

Sur le plan tarifaire, quelle que soit la solution choisie, il faut compter un prix de 70 à 90 € par m² en fourniture et pose.

 

Le prix de raccordement à une énergie renouvelable

Différentes possibilités existent en termes d’énergie renouvelable dont, notamment, le solaire et l’éolien.

 

Concernant le solaire, l’installation passe par la pose de panneaux solaires en toiture ou dans le jardin. Il faudra bien entendu une exposition suffisante pour que cette installation soit intéressante et rentable. En moyenne, selon la puissance souhaitée, les tarifs en fourniture et pose sont les suivants :

  • installation de 3 kWc (kilowatt crête) : dès 9 000 €
  • installation de 6 kWc : 12 000 à 15 000 €
  • installation de 9 kWc : 16 000 à 22 000 €

 

Concernant l’éolien, il est à noter que la pose d’une éolienne requiert un minimum de place dans la cour ou au niveau du toit. Sur le plan tarifaire, le budget en fourniture et pose sera d’environ 10 000 à 55 000 € avec des puissances allant de 1 à 10 kW.

 

Le prix de raccordement d’une pompe à chaleur

Toujours dans les différents équipements qu’il est nécessaire de raccorder au réseau électrique afin d’en assurer le fonctionnement, la pompe à chaleur, au-delà de son coût d’achat qui peut varier de 500 à plus de 30 000 €, nécessitera un budget oscillant entre 1 000 à 4 000 € pour sa seule installation par un professionnel.

 

Parmi les éléments qui viendront influer sur ces tarifs et vous faire passer de la fourchette basse à la fourchette haute il est notamment possible de mettre en avant :

  • les conditions d’accessibilité au chantier et ses contraintes
  • le modèle de pompe à chaleur à mettre en place
  • la surface à chauffer

 

Le prix de création d’une installation électrique

Au final, selon les différents équipements que vous aurez à mettre en oeuvre lors de la création de votre installation électrique, voici tous les éléments à connaître :

 

Elément

Prix en fourniture et pose

compteur électrique

principal

257 à 384 €

secondaire

175 à 200 €

tableau électrique

avec chauffage électrique

690 à 1 440 €

sans chauffage électrique

610 à 1 210 €

câblage

25 à 45 € / heure

mise à la terre

plaque

600 à 700 €

piquet

500 à 600 €

fils conducteurs enterrés

800 à 900 €

VMC

simple flux

250 à 700 €

double flux

2 000 à 5 000 €

prises électriques

70 à 115 €

luminaires

40 à 190 €

chaudière électrique

2 190 à 4 650 €

radiateurs électriques

275 à 2 175 €

plancher chauffant rayonnant

40 à 50 € / m²

plafond chauffant rayonnant

70 à 90 € / m²

énergies renouvelables

solaire

9 000 à 22 000 €

éolien

10 000 à 55 000 €

pompe à chaleur

1 500 à 34 000 €

 

 

Le conseil du professionnel EnChantier

Parmi les conseils qu’un professionnel devrait vous apporter, il y a ceux en lien avec les économies réalisables. En effet, selon les équipements que vous aurez déterminés avec lui lors de la préparation de votre projet, il pourra être force de propositions et de conseils afin de vous permettre de limiter au maximum la dépense en termes de consommation d’électricité. C’est par exemple lui qui pourra vous orienter vers un système de radiateur plutôt qu’un autre selon le type de logement et son isolation.

2019-03-15 08:46:28

Quel prix pour votre projet de travaux ?

A propos

EnChantier met à disposition des particuliers un outil de chiffrage instantané et les aide à trouver des artisans de confiance.
 

CNIL

Déclaration n°1262855

Contact