Chiffrez vos travaux maintenant !
Rencontrez des pros !
Je chiffre mes travauxDemande de devis
Chiffrage immédiat et gratuit,
Votre devis de travaux de déplacement d'une cuisine selon un prix de référence.

Prix de déplacement d'une cuisine

Grande cuisine
Déplacer une cuisine implique de prendre en compte un certain nombre de travaux. Plus ce déplacement sera complexe, plus le coût du projet sera élevé avec un budget pouvant monter jusqu’à plusieurs milliers, voire dizaine de milliers d’euros. Dans ce guide, nous vous apportons alors toutes les informations pour anticiper plus sereinement le prix de déplacement d’une cuisine.

 

Le prix de déplacement d’une cuisine : récapitulatif

Découvrez ci-dessous un récapitulatif de l’ensemble des postes et de leurs prix associés afin de vous aider à vous faire une idée plus globale du budget que vous devrez prévoir dans le cadre de votre projet de déplacement de cuisine.

 

Poste

Détail

Prix

Démontage de l’existant

démontage simple du mobilier

60 €

démontage et remontage du mobilier

90 €

dépose du chauffe-eau

145

dépose d’un évier

105 €

Dépose des revêtements

sols

10 à 25 € par m²

murs

10 à 40 € par m²

plafonds

15 à 35 € par m²

Remise en état des supports

sols

20 € par m²

murs et plafonds

10 à 30 € par m²

Création d’une extension

véranda

1 700 à 3 000 €

kit bois

1 000 à 1 400 €

maçonnée

1 200 à 1 800 €

Gros oeuvre

ouverture d’un mur

2 000 à 4 500 €

création d’une chape

60 par m²

isolation

40 à 45 € par m²

Raccordements

eau (alimentation et évacuation)

130 € par ml

gaz

50 € par ml

électricité (câblage)

15 € par ml

chauffage hydraulique

40 € par ml

Revêtements

sols

30 à 170 € par m²

murs

25 à 180 € par m²

plafonds

30 à 120 € par m²

Eléments

mobilier de cuisine

1 500 à 15 000 € et +

Plan de travail

 

30 à 560 € par m²

Îlot central

 

900 à 7 000 €

Electroménager

 

200 à 10 150 €

 

 

Le prix du démontage de l’existant

Lors d’un projet de déplacement de cuisine, il faudra souvent prévoir la dépose des meubles et de l’électroménager présents dans la pièce. Selon les cas, ils pourront être réutilisés pour la future pièce, auquel cas ils devront être manipulés avec soin et stockés. Le cas échéant, ils seront évacués. Dans tous les cas, ce démontage devra être réalisé en prenant soin de ne pas affecter la structure des murs et autres éléments sur lesquels le mobilier était fixé.

 

Ainsi, selon le cas de figure qui vous concerne, voici les prix auxquels vous serez probablement confronté lors de cette étape :

  • prix pour le démontage d’un ensemble de meubles avec chargement en benne et évacuation : 60 €
  • prix pour le démontage d’un ensemble de meubles avec stockage puis remontage : 90 €

 

En outre, les différents électroménagers devront être déposés. Parmi les appareils souvent déplacés se trouvent notamment ceux pour lesquels quelques précautions doivent être prises au niveau des raccordements qu’ils possèdent sur le réseau d’eau ou de gaz. En effet, il faudra, pour eux, effectuer une dépose avec obturation des canalisations :

  • le chauffe-eau : compter autour de 145 € pièce
  • l’évier : prévoir autour de 105 € pièce

 

Le prix de la remise en état des supports

Il n’est pas rare qu’un démontage requiert, ensuite, une remise en état des supports. En effet, décrocher le mobilier en place occasionne automatiquement quelques traces, a minima sur les murs, voire sur les sols si le carrelage stoppait sa course aux pieds des meubles par exemple.

 

Cette action permettra d’offrir une nouvelle vie à la pièce, lorsqu’elle ne sera plus une cuisine ou qu’elle prendra la forme d’une arrière-cuisine, plus simple que la nouvelle.

 

La remise en état des sols sera généralement réalisée via un ragréage. Ce dernier permet de retrouver des surfaces lisses et parfaitement planes capables d’accueillir ensuite un nouveau revêtement. Pour les murs et les plafonds, selon le niveau de dégradation, différentes actions pourront être mises en oeuvre. Si une surface légèrement endommagée se satisfera d’un simple rebouchage et lissage, il faudra envisager un traitement contre les champignons et l’humidité dans des cas plus graves. Certains pourront aussi opter pour la pose d’une toile de verre afin de masquer les petites imperfections résiduelles.

 

Poste

Action

Prix au m²

sols

ragréage

20 €

murs et plafonds

simple rebouchage et lissage

10 €

traitement, rebouchage et lissage

35 €

sur support sain et plan : pose d’une toile de verre et application d’une peinture

30 €

 

 

Le prix de la préparation de la future cuisine

Selon votre projet, différentes options sont possibles pour intégrer une cuisine lorsque l’on décide de la déplacer. En effet, voici les solutions envisageables :

  • intégration dans une pièce déjà existante dans le logement
  • réaménagement du garage
  • création d’une extension en vue d’accueillir la nouvelle cuisine

 

Ainsi, selon le cas de figure qui vous concerne, voici les différents travaux auxquels vous devrez faire face.

 

Le prix de la préparation de la future cuisine dans une pièce existante

Si la pièce est déjà existante, il faudra toutefois lui prévoir un certain nombre de modifications afin qu’elle puisse correctement accueillir votre cuisine. S’il s’agit d’une ancienne salle de bain, vous aurez alors la chance de disposer, déjà, des réseaux d’eau et d’électricité nécessaires.

 

Parmi les travaux de préparation vous pourrez notamment trouver :

  • la dépose des revêtements : usés, inadaptés ou simplement passés de mode
  • la rénovation de l’isolation
  • la création d’une nouvelle ouverture pour une fenêtre
  • l’ouverture d’un mur pour la mise en place d’une cuisine ouverte

 

Si certains de ces postes seront vus par ailleurs dans le guide, nous pouvons déjà nous pencher sur la dépose des revêtements. Ainsi, selon qu’il s’agit de revêtements de sol, de mur ou de plafond, les éléments à déposer seront variables et les tarifs également.

 

Type de revêtement

Prix de dépose et évacuation au m²

Prix de dépose et évacuation au m²

Comprend aussi la réparation du support (rebouchage et mastiquage, enduit de lissage)

sol

murs

plafonds

carrelage / faïence / pâte de verre

25 €

40 €

-

parquet stratifié

10 €

-

-

lino

10 €

-

-

tapisserie ou toile de verre

-

10 €

15 €

revêtement textile ou PVC

-

15 €

-

lambris

-

20 €

25 €

enduit ou crépis

-

30 €

35 €

polystyrène

-

-

25 €

 

 

Le prix de la préparation de la future cuisine via le réaménagement du garage

Dans le cas de la transformation de votre garage, un certain nombre de contraintes devront être prises en compte. En effet, pour commencer, puisque vous allez en changer la destination et, par la même occasion, supprimer un, voire deux, emplacements de stationnement, vous devrez au préalable vous assurer auprès de votre mairie que vous n’avez pas obligation de créer un autre espace de stationnement pour votre logement. Dans la positive, si cette obligation est inscrite sur le PLU, vous pourrez envisager plusieurs solutions :

  • la création d’un garage sur votre parcelle
  • la location d’un box

 

Ensuite, la phase de travaux devra englober quelques réaménagements non négligeables pour lesquels vous devrez obtenir un permis de construire. Ce permis sera impératif puisque vous toucherez automatiquement à l’aspect extérieur de votre bâtiment au moment de modifier, a minima, la partie portail du garage pour la remplacer par une baie, une fenêtre, un mur plein, etc.

 

En termes de coût, le remplacement de cette porte de garage pourra donc vous faire engager les frais de réduction de l’ouverture, voire fermeture complète de celle-ci :

  • prévoyez pour ce poste un prix autour de 40 à 100 € par m², en fourniture et pose, pour la création d’un mur en parpaings brut (hors finitions)

 

Cette porte de garage pourra aussi laisser place à une fenêtre ou une porte-fenêtre :

  • pour une porte-fenêtre de 4 vantaux en PVC, par exemple, pour la fourniture et la pose vous devrez budgéter :
    • porte-fenêtre seule : autour de 1 300 €
    • porte-fenêtre avec volet roulant manuel : environ 1 800 €
  • pour une fenêtre de 2 vantaux en PVC, par exemple, pour la fourniture et la pose vous devrez budgéter :
    • fenêtre seule : autour de 650 €
    • fenêtre avec volet roulant manuel : environ 1 000 €

 

Mais vous devrez encore penser à la création d’une ouverture dans un mur, que ce soit pour créer une fenêtre supplémentaire, pour offrir un accès vers le logement s’il n’existe pas ou pour une cuisine ouverte sur le lieu de vie. L’isolation et le doublage des parois sera un autre poste à anticiper. Ces éléments seront d’ailleurs détaillés dans la section des travaux de gros oeuvre de ce guide.

 

Le prix de la préparation de la future cuisine via la création d’une extension

Enfin, l’autre possibilité pour créer cette nouvelle cuisine réside dans la création d’une extension à votre logement. L’article sur le prix d'agrandissement d’une maison vous apportera toutes les informations en la matière. Voici déjà, dans les grandes lignes, ce que vous devez savoir.

 

L’extension peut alors être pensée selon les matériaux. Pour la cuisine, le choix portera le plus souvent vers une extension horizontale de manière à placer cette nouvelle pièce sur le même niveau que les pièces de vie en place. Il pourra ainsi s’agir de la création :

  • d’une véranda
  • d’une extension kit bois
  • d’une extension maçonnée

 

Type d’extension

Précisions

Prix en fourniture au m²

véranda

structure verre et acier

Une architecture design et moderne facile à intégrer à de l’existant.

1 700 à 3 000 €

bois

en kit

Préfabriqué, le kit permet une mise en oeuvre rapide et simple.

1 400 €

sur-mesure

En sur-mesure, les choix se déclinent en quantité entre le design et les essences de bois.

1 000 €

modulaire

Livré en solution prête à monter, le modulaire permet d’opter pour différentes dimensions et divers styles.

1 200 €

maçonnée (parpaings)

gros œuvre et isolation

Avec un coût assez faible, la maçonnerie permet d’obtenir un bâti résistant qu’il faudra cependant habiller de finitions.

1 200 à 1 800 €

 

 

Le prix de pose sera à ajouter et sera fonction, notamment, des artisans contactés, des conditions d’accès à votre chantier et de votre région.

 

Le prix d’ouverture d’un mur

Afin de créer une nouvelle cuisine au sein du logement, l’ouverture d’un mur pourra parfois être nécessaire. Elle le sera par exemple pour créer une nouvelle fenêtre et apporter ainsi plus de luminosité dans la pièce ou pour ouvrir sur une pièce de vie et obtenir un espace plus convivial.

 

Si de multiples informations sont déjà disponibles sur cet autre guide “prix d’une cuisine ouverte”, l’ouverture du mur nécessitera les investissements suivants :

 

  • La création ou l’agrandissement d’une fenêtre :
    • Le coût, en fourniture et main d’oeuvre, sera principalement fonction de l’épaisseur du mur et des matériaux qui le composent. Par exemple, pour une ouverture de mur sur 1 m² (100 par 100 cm) avec création de linteau et reprise des contours :
      • mur en pierre : 2 800 €
      • mur en béton banché : 1 700 €
      • mur en parpaings : 900 €

 

  • L’ouverture d’un mur porteur :
    • Cette ouverture pourra être totale ou partielle selon votre souhait d’aménagement.
      • pour imaginer une verrière ou intégrer un comptoir, une ouverture partielle sera parfaite
      • pour intégrer un îlot central ou simplement disposer d’un espace libre de toute contrainte, l’ouverture totale sera à envisager
    • Côté tarifs, cette ouverture de mur attendra à la fois :
      • une étude béton : 1 500 à 2 000 €
      • la pose d’une poutre, la destruction du mur, l’évacuation des gravats : 2 000 à 4 500 €

 

Le prix de la réalisation d’une chape

Dans certains cas, que ce soit pour compléter la création d’une extension ou pour offrir un sol capable de recevoir un revêtement à un ancien garage, la réalisation d’une chape peut s’avérer nécessaire. L’objectif de cette chape est, en outre, de permettre une isolation adaptée pour la pièce en devenir.

En termes d’épaisseur, il faut alors prévoir jusqu’à 7 cm.

 

  • Sans isolant, la chape fera 5 cm d’épaisseur et demandera un budget de fourniture et pose autour de 60 € par m².

 

Le prix de l’isolation

Absolument indispensable pour bénéficier d’un parfait confort thermique au sein du logement, l’isolation doit faire l’objet d’une parfaite mise en oeuvre afin d’éviter au maximum les possibles ponts thermiques. Les frais engendrés seront principalement fonction des matériaux isolants choisis.

 

Dans un premier temps, selon le cas de figure (pièce préexistante ou totalement créée pour l’occasion), une dépose de l’isolant en place pourra être à effectuer afin d’en remettre un de meilleure qualité ou plus adapté à cette pièce un peu humide. Ainsi, pour la dépose et l’évacuation de l’isolant et du doublage, le budget est d’environ 35 € par m².

 

Ensuite, la cuisine étant une pièce pouvant présenter un certain degré d’humidité, une isolation sera pensée en conséquence, à savoir avec un isolant hydrofuge :

 

Type de pose

Prix au m² en fourniture et pose

pose collée au mur

  • ensemble isolant avec plaques de plâtre : isolant de 5 cm d’épaisseur (indice R1,2)
  • prestation comprenant : collage, jointoiement (2 passes d’enduit), ponçage

40 €

pose sur armature métallique

  • ensemble isolant et plaques de plâtre : isolant de 5 cm d’épaisseur (indice R1,2)
  • prestation comprenant : montage sur rails, jointoiement (2 passes d’enduit), ponçage

45 €

 

 

Le prix de la plomberie

La plomberie englobe à la fois le réseau d’alimentation en eau et en gaz. Il faudra éventuellement lui ajouter le réseau d’évacuation des eaux usées s’il n’existe pas. Le tout permettra un fonctionnement correct des équipements tels que : évier, lave-vaisselle, four à gaz, chauffe-eau...

 

Si le réseau est déjà présent dans la pièce, il faudra parfois, malgré tout, prévoir quelques modifications de raccordement en PVC, la prestation est généralement facturée autour de 190 € en fourniture et pose.

 

Dans d’autres cas, il faudra voir un peu plus loin et anticiper avec des prolongations des réseaux en place. Alors, les tarifs en fourniture et pose seront les suivants :

  • pour une prolongation du réseau d’eau
    • comprenant les circuits eau chaude + eau froide + évacuation en diamètre 50 (évier, lave-vaisselle) : 130 € par ml
    • à destination des radiateurs, soit uniquement le réseau d’eau chaude : 40 € par ml
  • pour une prolongation du réseau de gaz : 50 € par ml

 

Si la cuisine est placée à grande distance du chauffe-eau, il sera aussi possible de s’appuyer sur un chauffe-eau secondaire qui permettra d’éviter les déperditions. Ce dernier sera souvent électrique et affichera un tarif (fourniture et pose) en corrélation avec sa capacité et son type de résistance :

  • pour un chauffe-eau de 50 à 200 litres : 450 à 1 050 €
  • pour un chauffe-eau à résistance stéatite : 300 à 1 050 €
  • pour un chauffe-eau à résistance blindée : 450 à 800 €

 

Le prix de l’électricité

Pour le branchement des différents appareils et l’alimentation des luminaires et des prises de courant, il faudra également prévoir un réseau électrique adapté. Bien répartir des prises électriques le long du plan de travail par exemple permet de pouvoir brancher le petit électroménager.

 

Un réseau dédié au four électrique et un autre au lave-vaisselle seront également importants dans cette pièce. Par ailleurs, il faudra aussi penser à un raccordement si le chauffage est électrique.

 

Le déplacement de la cuisine peut alors devenir une occasion de remettre une pièce aux normes (NF C 15-100).

 

Travaux réalisés

Prix en fourniture et pose

remise aux normes

50 à 100 par m²

installation d’une prise électrique 16A

70 €

déplacement d’une prise électrique

100 € pièce

pose et le raccordement d’un radiateur

175 €

prolongation du câblage électrique

15 € par ml

Leds

3 spots Leds encastrés

150 à 220 €

4 spots Leds encastrés

170 à 240 €

5 spots Leds encastrés

180 à 250 €

Luminaire au plafond ou en applique avec interrupteur

65 € pièce

 

 

Le prix des différents revêtements

Pour la nouvelle cuisine, il vous faudra aussi prévoir tous les revêtements depuis les sols jusqu’aux plafonds.

 

Les revêtements de sols seront en adéquation avec l’utilisation de cette pièce, à savoir résistants et faciles à entretenir. Piétinement et éclaboussures notamment sont les principales agressions auxquelles il faudra palier. Pour les murs se verront, quant à eux, appliquer un revêtement supportant l’humidité. Des solutions sont même prévues pour protéger votre mur le long du plan de travail (faïences, crédence…). Enfin, en ce qui concerne les plafonds, entre les options très modernes ou les plus simples, là encore le choix est possible.

 

Différentes solutions sont alors envisageables avec :

 

Type de revêtement

Prix de fourniture et pose au m²

sol

murs

plafonds

carrelage / faïences / pâte de verre

55 à 140 €

50 à 80 €

-

vinyle

30 à 70 €

-

-

parquet stratifié

35 à 95 €

-

-

parquet stratifié en pose flottante

45 à 95 €

-

-

parquet massif

85 à 170 €

-

-

peinture spéciale cuisine

-

25 à 30 €

30 €

crédence

-

40 à 240 €

-

béton ciré

-

100 à 180 €

-

plafond tendu

-

-

60 à 120 €

faux plafond

-

-

50 €

 

 

Le prix des éléments (simple repose ou changement)

Si, comme vu en début d’article, une dépose avec remontage des éléments coûte autour de 90 €, il faudra parfois, cependant, envisager le changement de certains éléments trop anciens et usés ou n’étant plus du tout au goût du jour.

 

Ainsi, du mobilier au plan de travail en passant, parfois, par le gros électroménager s’il est encastré, voici tout ce que vous devez savoir en termes de prix des éléments d’une cuisine. Pour ce qui est des meubles et du plan de travail, c’est souvent le matériau ainsi que le choix entre standard et sur-mesure qui influent le plus sur le prix.

 

Type de meuble

Prix de fourniture et pose

en kit

sur-mesure

bas de gamme

(panneaux de particules)

1 500 à 2 500 €

-

moyenne gamme

(qualité supérieure, plusieurs choix de finition, options possibles : amortisseurs de portes et de tiroirs, etc.)

4 500 à 10 000 €

9 000 € et plus

haut de gamme

(vaste panel de styles, créé par des designers, personnalisation infinie, matériaux nobles, nombreuses options et couleurs)

-

15 000 € et plus

 

 

Pour le plan de travail, les prix suivants peuvent être pratiqués, selon le matériau, en fourniture et pose au m² :

  • plan en carrelage : 40 à 160 €
  • plan synthétique : 30 à 100 €
  • plan stratifié : 40 à 90 €
  • plan en bois : 70 à 160 €
  • plan recouvert d’un béton ciré : 70 à 200 €
  • plan en résine : 90 à 260 €
  • plan en granit : 220 à 560 €

 

Dans le cas de la cuisine ouverte, la mise en place d’un îlot central pourra apporter à la fois praticité et modernité à votre pièce. Lors, de la version la plus simple à la plus évoluée, de nombreux éléments, y compris en électroménager, peuvent venir intégrer cet espace.

 

Type d’îlot

Prix de fourniture et pose

Îlot simple comprenant :

  • plan de travail avec un espace repas
  • placards et tiroirs

900 à 3 200 €

Îlot avec espace de cuisson et évier comprenant :

  • placards et tiroirs
  • plan de travail avec un espace repas
  • plaques de cuisson et hotte centrale
  • évier et/ou lave-vaisselle avec évacuation

1 000 à 7 000 €

 

 

Pour finir, si vous devez vous résoudre à changer votre électroménager, trop ancien ou ne pouvant pas être encastré dans vos nouveaux aménagements, voici quelques idées de prix :

 

Elément

Prix de fourniture et pose

congélateur

260 à 2 160 €

réfrigérateur

260 à 2 660 €

combiné frigo/congélateur

310 à 3 660 €

lave-vaisselle encastrable

260 à 2 360 €

four encastrable

260 à 2 240 €

plaque de cuisson gaz encastrable

230 à 1 440 €

plaque de cuisson électrique encastrable

200 à 2 140 €

plaque de cuisson induction encastrable

240 à 2 740 €

cuisinière

300 à 6 640 €

piano de cuisine

550 à 10 150 €

hotte

500 à 2 900 €

 

 

 

Quelles aides pour déplacer la cuisine ?

Comme nous l’avons vu tout au long de l’article, déplacer une cuisine peut être l’occasion de faire quelques rénovations, notamment au niveau de l’isolation. Ces travaux peuvent ouvrir droit à certaines aides en lien avec l’amélioration des performances énergétiques du logement. Parmi ces aides se trouvent alors celles :

  • de l’ANAH : cet organisme intervient dans de multiples domaines et soutient les ménages sur certains types de travaux
  • du CITE : avec le crédit d’impôt il devient possible de financer jusqu’à 30 % des travaux engagés s’ils entrent dans la liste établie
  • de certaines grandes enseignes : la prime à l’amélioration de l’habitat est parfois accordée.

 

Mais c’est également le moment, pour des logements dédiés à des personnes âgées ou en situation de handicap, de revoir les normes et d’adapter la cuisine à leurs besoins spécifiques. Là encore l’ANAH répond à l’appel avec des aides spécifiques.

Enfin, dans le cas d’une habitation dont la construction a été achevée depuis au moins deux années, il est alors possible de bénéficier d’une TVA intermédiaire à 10 %. Selon les équipements, une TVA réduite à 5.5 % peut même être appliquée.

 

Le conseil du professionnel EnChantier

Déplacer la cuisine peut être, aussi, l’occasion de la rendre plus fonctionnelle. Par exemple, pourquoi ne pas prévoir une zone spécialement conçue pour accueillir vos plats brûlants sur votre plan de travail ? Côté électricité, n’hésitez pas à multiplier les prises, surtout au niveau de ce même plan de travail. Elles vous permettront de brancher à la fois la bouilloire, le grille-pain, etc. Les murs sont également une zone intéressante. Une surface délimitée peinte avec une peinture ardoise offre un support parfait pour noter la liste de course ou laisser un message à ses enfants.

2019-05-15 13:01:00

Quel prix pour votre projet de travaux ?

A propos

EnChantier met à disposition des particuliers un outil de chiffrage instantané et les aide à trouver des artisans de confiance.
 

CNIL

Déclaration n°1262855

Contact