Chiffrez vos travaux maintenant !
Rencontrez des pros !
Je chiffre mes travauxDemande de devis
Chiffrage immédiat et gratuit,
Votre devis de travaux de déplacement d'un mur selon un prix de référence.

Prix de déplacement d'un mur

Destruction d'un mur
Le besoin de déplacer un mur peut découler de raisons diverses et variées. Que ce soit en intérieur ou en extérieur, le prix de déplacement d’un mur et la technicité du travail requièrent de bien se pencher, au préalable, sur le projet et sa faisabilité. Lorsque les travaux sont réalisables, il faut alors tabler sur une dépense oscillant entre quelques dizaines d’euros et plusieurs milliers.

 

Prix de déplacement d’un mur : récapitulatif

 

Poste concerné

Prix de fourniture

Prix de pose

calcul de charge

100 €

diagnostic amiante avant travaux

90 à 300 €

désamiantage

25 à 65 € par m²

dépose de cloison amovible

150 à 200 € pièce

dépose de cloison fixe

10 à 80 € par m3

dépose de mur porteur

100 à 200 € par m²

dépose de mur de clôture

25 à 130 € par m3

pose d’une cloison amovible

150 à 500 €

création d’une cloison en carreau de plâtre

10 €

40 €

création d’une cloison en béton cellulaire

30 à 40 €

40 à 80 €

création d’une cloison en placoplâtre traité hydrofuge

45 €

45 €

création d’une cloison sèche

45 €

45 €

création d’une cloison en pavés de verre

50 à 200 €

30 à 80 €

création d’un mur porteur en béton banché (20 cm d’épaisseur)

200 à 250 € par m²

création d’un mur porteur en parpaings (20 cm d’épaisseur)

50 à 70 € par m²

création d’un mur porteur en pierre naturelle (20 cm d’épaisseur)

150 à 200 € par m²

création d’un mur porteur en béton cellulaire

70 à 90 € par m²

création d’un mur porteur en bois

200 à 800 € par m²

création d’un mur porteur en briques

50 à 80 € par m²

IPN en acier

15 à 300 €

40 à 60 € de l’heure

IPN en acier galvanisé

100 à 1 000 €

IPN en fer

15 à 200€

IPN en alu

220 à + de 600 €

dimensionnement d’une poutre IPN

600 à 1 200 €

fourniture de clôture grillagée

10 € par ml

NC*

fourniture de clôture de panneaux soudés (grillage rigide)

30 € le 1,5 m

fourniture de clôture bois (palissade)

50 à 80 € le m

fourniture de clôture PVC (palissade)

70 à 100 € par mètre

fourniture de brise vue en brande de bruyère

8 € le m

fourniture de clôture composite

150 à 300 € le m

mur de soutènement en parpaings pleins de 20 cm

25 € le m²

125 à 175 € le m²

mur de soutènement en béton banché ou armé

50 à 80 € le m²

120 à 250 € le m²

mur de soutènement en enrochement

150 à 200 €

30 € le m²

mur de soutènement en béton préfabriqué

150 à 350 €

50 € le m²

mur de soutènement en gabions

120 € au m² (granit)

180 à 280 € le m²

évacuation de gravats

30 à 50 € le m3

fondations pour un mur porteur

150 € par m3

isolation thermique par l’extérieur

75 à 250 € par m²

doublage

dès 40 € par m²

finitions extérieures

35 à 80 € le m²

finitions intérieures

20 à 90 € le m²

terrassement

450 à 700 €

fondations pour un mur de soutènement

100 à 200 € par m3

 

* NC : non communiqué car très variable

 

Les différents types de murs

Le mur peut prendre différentes formes et avoir diverses applications :

 

Type de mur

Présentation sommaire

Les cloisons simples

Les cloisons simples ne demanderont pas d’énormes travaux pour être déplacées. En effet, elles ne jouent qu’un rôle purement séparateur d’espace et peuvent être supprimées sans risque particulier pour la pérennité de la structure.

 

Selon le type de cloison, le travail pourra même être extrêmement facile, c’est le cas avec la cloison amovible qu’il suffit de démonter pour pouvoir la reposer ailleurs. La cloison fixe, quant à elle, nécessitera généralement d’être détruite et évacuée.

Les murs porteurs

Tel que son nom le suggère, le rôle du mur porteur est de supporter la structure d’une construction. Il aura donc pour rôle d’assurer la pérennité d’une charpente, d’un étage supérieur ou de toute autre partie imposant un certain poids et nécessitant la présence d’un mur de ce type.

 

Pour empêcher toute déformation ultérieure, le mur porteur est bâti sur des fondations solides. En façade, les murs sont automatiquement des murs porteurs. A l’intérieur d’une construction, un mur présentant une large épaisseur sera généralement porteur.

Les murs de clôture

En bordure de propriété, il n’est pas rare de disposer d’un mur de clôture. Ce dernier a alors pour objectif de sécuriser les lieux, que ce soit contre les intrusions non souhaitées ou pour empêcher à de jeunes enfants, voire des animaux, de se retrouver en dehors des limitations du terrain.

 

La clôture peut également permettre de supprimer les vis-à-vis avec le voisinage et stopper la curiosité des passants.

Les murs de soutènement

Construit dans le cadre de terrain pentu, le mur de soutènement a pour rôle de retenir la terre supportant une construction ou permettant la création d’un jardin à étages. Il pourra aussi faire office de mur de clôture en limite de propriété ou permettre d’aplanir une parcelle en pente.

 

Ce type de construction vient se placer en opposition à la force de poussée imposée par la terre et évite ainsi que cette dernière, par effet de mouvement, glisse ou s’éboule.

 

 

Pourquoi déplacer un mur ?

Les raisons de déplacer un mur s’avèrent multiples. En effet, selon le type de murs, il existe de nombreuses occasions pouvant nécessiter une telle opération :

  • cloison : modification de la distribution des espaces
  • mur porteur : agrandissement du logement
  • mur de clôture : terrain frappé d’alignement
  • mur de soutènement : agrandissement du logement et/ou terrain frappé d’alignement

 

Les contraintes administratives

Comme pour bon nombre de travaux, il est important, en amont du projet, de se pencher sur les éventuelles réglementations en vigueur. Cette étape évitera toute mauvaise surprise administrative ultérieure.

 

Si la modification de la distribution des espaces à l’intérieur d’une maison ne posera aucun souci et ne demanderont, la plupart du temps, pas de démarches particulières, il faudra s’affranchir du règlement de copropriété dans le cas d’un appartement, et obtenir l’aval du syndic en Assemblée Générale ou obtenir l’accord du propriétaire pour un bien en location.

 

Dans le cas d’une intervention sur un mur extérieur, que ce soit en façade, en clôture ou en soutènement, il faudra se rapprocher des services d’urbanisme de la mairie afin de connaître les possibles dispositions d’un PLU (Plan Local d’Urbanisme) et d’obtenir les autorisations nécessaires en fonction du projet. Par ailleurs, si les travaux sont envisagés sur une zone protégée, l’accord des architectes des Bâtiments de France sera également requis.

 

Cas de figure

Présentation sommaire

Les propriétaires

  • toucher à un mur de façade consiste en une modification de l’aspect extérieur : une demande de permis de construire est nécessaire
  • transformer la distribution en changeant la destination d’une pièce (passer un garage en chambre notamment) : une demande de permis de construire est nécessaire de par l’augmentation de la surface habitable

Les copropriétaires

  • pour un logement en immeuble, il est fortement conseillé d’en passer, au préalable de toute autre démarche, par un bureau de contrôle spécialisé ou, mieux, l’architecte de l’immeuble : l’objectif est d’apprécier la faisabilité du projet
  • consulter le règlement de copropriété : ce dernier apportera des réponses quant à une autorisation ou interdiction de réaliser ce type de travaux dans le logement

Les locataires

  • en location, seul le propriétaire peut accorder ou non le droit d’effectuer des travaux dans son logement
  • selon sa décision, 3 cas de figure peuvent se présenter :
    • le propriétaire valide et réalise les travaux ;
    • le propriétaire valide et laisse son locataire réaliser les travaux ;
    • le propriétaire refuse le projet.
 

 

Dans le cas du déplacement d’un mur porteur, il faudra alors prévoir la mise en place d’une poutre pour garantir la stabilité de la structure. Il s’agit le plus souvent d’une poutre IPN. N’hésitez pas à consulter le prix de pose d’un IPN pour plus de détails sur ce sujet particulier. Selon les cas, là encore, des autorisations doivent être demandées avant de commencer les travaux. Elles sont les mêmes que dans le cas vu juste avant. Parmi les démarches à effectuer en sus, il faudra prévoir le calcul de charge (compter environ 100 €) afin que la poutre soit parfaitement adaptée et qu’elle ne risque pas de céder sous la charge de la structure à soutenir.

 

Enfin, concernant les murs de clôture, des règles sont, là aussi, à observer.

  • règles de bornage
  • possible nécessité d’alignement demandé par la mairie
  • règles par rapport au voisinage : la clôture sera-t-elle en limite de propriété, qui l’entretient, les frais sont-ils partagés, qui se charge des finitions, etc.
  • secteur résidentiel, lotissement et copropriété : vérifier les normes en termes de hauteur, couleur, matériaux...

 

Le diagnostic amiante avant travaux peut également être requis avant le commencement des opérations de démolition. En effet, si le logement a été construit avant le 1er juillet 1997, ce diagnostic sera obligatoire afin de garantir la sécurité des ouvriers devant intervenir sur le chantier. Le coût de ce diagnostic oscille entre 90 et 300 € selon le type de bien et le nombre de pièces. Dans le cas d’un bilan positif, il faudra prévoir, en amont, un désamiantage dont le budget est autour de 25 à 65 € par m².

 

Contrainte

Prix

calcul de charge

100 €

diagnostic amiante avant travaux

90 à 300 €

désamiantage

25 à 65 € par m²

 

 

 

Le prix pour déplacer un mur va principalement être fonction du type de mur concerné et devra englober aussi bien les frais en lien avec la dépose ou la démolition de l’existant et la repose ou la création du nouveau mur.

 

Le prix de dépose d’une cloison

Selon qu’il va s’agir d’une cloison amovible ou fixe, le coût et la possibilité de réutilisation vont varier.

 

Pour une cloison amovible, il faudra compter un prix de dépose qui sera fonction des dimensions et du type de cloison. Un budget entre 150 à 200 € est généralement demandé.

 

Une cloison fixe demandera un investissement un peu plus conséquent et dépendra principalement des matériaux qui la constituent et de l’éventuelle présence de fils électriques ou de canalisations :

  • cloison en placoplâtre simple : 10 à 15 € par m3
  • cloison maçonnée démolie mécaniquement : 20 à 30 € par m3
  • cloison en placoplâtre avec fils électriques et/ou radiateurs : 30 à 80 € par m3
  • cloison maçonnée démolie manuellement : 50 à 70 € par m3

 

Le prix d’ouverture d’un mur porteur

Dans le cas d’un mur porteur, la démolition pourra être plus ou moins difficile, notamment selon les matériaux constituant ce mur, selon la surface à démolir et la nécessité absolue de sécuriser l’ensemble avant de commencer les travaux.

 

En moyenne, le coût de ce type d’intervention se chiffre autour de 2 000 à 4 500 €. Ramené au m², ce coût se situe entre 100 à 200 € par m², nettoyage du chantier compris. Pour exemple, si l’on se base sur les matériaux de ce mur porteur à démolir, voici quelques orientations tarifaires :

  • mur en pierres ou en parpaings : environ 100 € le m3
  • mur en béton armé : de 150 à 200 € le m3

 

Le prix de dépose d’un mur de clôture

Si un mur de clôture, dans le cadre d’une opération de rénovation, doit être déplacé afin de répondre aux attentes de la mairie pour effectuer un alignement ou respecter le bornage réel d’une parcelle, une démolition de l’existant doit alors être programmée et voici quelques bases de tarifs pouvant être pratiquées selon le type de mur en présence :

  • mur de clôture maçonné : 25 à 70 € par m3
  • mur de clôture en briques : 75 à 130 € par m3

 

Le cas particulier d’un mur de soutènement

En présence d’un mur de soutènement, si un agrandissement de la zone est nécessaire, il sera le plus souvent plus judicieux de créer un nouveau mur de soutènement et de combler l’espace entre les deux.

En effet, démolir le mur déjà en place engendrerait une prise de risque bien trop grande entre la poussée créée par la terre en place et sa vitesse de glissement au moment de la démolition.

A moins de vider la terre présente, ce qui entraînerait des coûts pharaoniques, il est donc préférable de ne pas envisager son déplacement mais plutôt la mise en place d’un autre à l’endroit souhaité. Ce double mur offrira en outre une bien meilleure résistance à la poussée.

 

Dépose concernée

Prix

cloison amovible

150 à 200 € pièce

cloison fixe

10 à 80 € par m3

mur porteur

100 à 200 € par m²

mur de clôture

25 à 130 € par m3

 

 

Le prix de construction d’une cloison

La mise en place d’une cloison amovible sera à la fois rapide et simple. La principale précaution à prendre lors de cette opération est de s’assurer que la cloison est bien de niveau afin qu’aucun dommage ne soit causé aux supports permettant son mouvement. Il faudra prévoir une dépense autour de 150 à 500 € par cloison. Ce tarif sera fonction, notamment, des dimensions de la cloison, de la complexité de sa mise en oeuvre et de sa structure.

 

Pour une cloison fixe, les prix seront directement en lien avec les matériaux employés. Pour le jointage des panneaux, le travail devra être particulièrement précis et réalisé avec le matériel adéquate. A défaut, les joints ne seront pas totalement lisses et invisibles.

 

Type de cloison

Prix en fourniture et pose

carreau de plâtre

50 € par m²

béton cellulaire

70 à 120 € par m²

placoplâtre traité hydrofuge

90 € par m²

sèche

90 € par m²

pavés de verre

80 à 280 € par m²

 

 

Pour en savoir plus sur les particularités de chacune de ces cloisons, vous pouvez aussi consulter l’article : prix de pose de cloison.

Le prix de construction d’un mur porteur

La création d’un mur porteur requiert de prendre un certain nombre de précautions et d’en passer par des étapes de construction bien spécifiques. Tout d’abord, selon la charge que ce dernier aura à supporter, il faudra prévoir des fondations adaptées. Nous aborderons ce sujet des fondations un peu plus loin dans cet article. A la fois solide et stable, ce mur pourra être pensé dans différents matériaux et devra impérativement être d’aplomb et parfaitement droit afin de garantir la pérennité de la structure.

 

Dans le cas d’un mur de refend (soit un mur porteur situé à l’intérieur du logement et non en façade), il pourra être construit en pénétration partielle ou en juxtaposition. Dans le premier cas, ce mur sera installé entre un mur de façade et un mur intérieur, en assurant ainsi la liaison. Ce mur pénètrera le mur de façade sur une profondeur avoisinant les 5 cm, sans pour autant venir le fragiliser. En juxtaposition, le mur de refend sera monté contre le mur de façade.

 

C’est le DTU 20.1 qui encadre la mise en oeuvre d’un tel mur et qui indique les conditions à remplir. Dans les grandes lignes, ce DTU stipule que :

  • le mur porteur : présente une épaisseur d’au moins 20 cm
  • le mur de refend : présente une épaisseur d’au moins 15 cm

 

Ce mur sera érigé dans des matériaux (du type pierre, brique, parpaing, béton cellulaire…) qui viendront directement influencer son prix :

 

Matériau utilisé

Prix en fourniture et pose

béton banché (20 cm d’épaisseur)

200 à 250 € par m²

parpaings (20 cm d’épaisseur)

50 à 70 € par m²

pierre naturelle (20 cm d’épaisseur)

150 à 200 € par m²

béton cellulaire

70 à 90 € par m²

bois

200 à 800 € par m²

briques

50 à 80 € par m²

 

 

Ramené à un tarif horaire, un professionnel chiffrera autour de 30 à 50 € de l’heure, soit 100 € par m² pour un mur en parpaings.

 

Dans le cadre de son déplacement, donc, il sera impératif de prévoir la mise en place d’une poutre en lieu et place de l’ancien mur porteur. Cet IPN pourra être en acier, alu, bois… En amont, un ingénieur devra analyser le besoin de dimensionnement de la poutre, une étape qui requiert un budget autour de 600 à 1 200 €.

 

Matériau utilisé

Prix en fourniture au mètre

Prix de pose

acier

15 à 300 €

40 à 60 € de l’heure

acier galvanisé

100 à 1 000 €

fer

15 à 200€

alu

220 à + de 600 €

verre

sur devis uniquement

bois

10 à 25 €

 

 

Le prix de construction d’un mur de clôture

A l’instar d’un mur porteur, le mur de clôture pourra être envisagé dans un grand nombre de matériaux. Du PVC au fer forgé, de l’alu au bois, du parpaing au grillage, les solutions sont effectivement très variées.

 

Si les versions en parpaings et autres bétons afficheront des tarifs similaires à ceux présentés pour la construction d’un mur porteur, d’autres matériaux sont donc possibles. 3 grands critères vont venir influencer le choix du matériau :

  • le besoin d’entretien : si le PVC ou l’alu ne demande qu’un simple nettoyage, il faudra par contre prévoir bien plus d’entretien pour du bois ou du fer forgé qui devront recevoir les traitements adaptés de manière régulière afin de conserver une belle durée de vie.
  • la durée de vie : cette dernière sera notamment fonction de la situation géographique. En bord de mer il faudra éviter certains matériaux qui craignent l’oxydation. En général, l’aluminium affiche une belle durée de vie, de même que les panneaux rigides plastifiés et galvanisés.
  • le budget : si le bois et le PVC sont des options abordables, il est à noter que les solutions les plus onéreuses seront l’inox et l’alu.

 

Matériau utilisé

Prix en fourniture

clôture grillagée

10 € par ml

clôture de panneaux soudés (grillage rigide)

30 € le 1,5 m

clôture bois (palissade)

50 à 80 € le m

clôture PVC (palissade)

70 à 100 € le m

brise vue en brande de bruyère

8 € le m

clôture composite

150 à 300 € le m

 

 

Pour en savoir plus encore sur le sujet, découvrez devis murette et pilier de portail et conseils et prix pour la pose d’une clôture.

 

Le prix de construction d’un mur de soutènement

Comme précédemment, le prix de construction d’un mur de soutènement sera en particulier dépendant des matériaux employés. De nombreuses données sont disponibles dans l’article sur le prix de création d’un mur de soutènement, mais voici déjà les prix auxquels vous attendre dans le cadre de votre projet :

 

Matériau utilisé

A savoir

Prix en fourniture et pose

parpaings pleins de 20 cm

  • résistance au cisaillement et à la pression
  • possibilité de ferraillage
  • rapide à mettre en oeuvre
  • coût peu élevé

150 à 200 € le m²

béton banché ou armé

  • idéal pour le mur de soutènement
  • possibilité de ferraillage

200 à 300 € le m²

enrochement

  • nécessite de gros moyens techniques
  • ne convient qu’à certains types de terrains

160 à 230 € le m²

béton préfabriqué

  • livré en plaques à assembler sur place
  • montage simple

200 à 400 € le m²

gabions

  • résultat plus esthétique
  • plus onéreux

300 à 400 € le m²

 

 

Le prix des travaux annexes

De l’évacuation des gravats à la reprise du mur, de l’isolation des nouveaux murs donnant sur l’extérieur aux travaux de finition (sols, murs, plafonds), du terrassement à la réalisation de fondations, de multiples travaux annexes sont à prévoir en parallèle de ceux de déplacement d’un mur.

 

Voici un petit tour d’horizon des différentes actions à mettre en oeuvre :

 

Opération à mettre en oeuvre

A savoir

Prix en fourniture et pose

évacuation de gravats

  • le coût est souvent fonction de la distance entre le chantier et la décharge

30 à 50 € le m3

fondations pour un mur porteur

  • garantit une base pérenne et solide
  • pour un mur dépassant les 1 m de hauteur, il faudra prévoir, a minima, le double de la largeur du mur

150 € par m3

isolation

  • isolation par l’extérieur (ITE)
  • permet de conserver les surfaces habitables d’origine

75 à 250 € par m²

  • isolation par l’intérieur (doublage)

dès 40 € par m²

finitions

  • crépi projeté ou taloché
  • à mettre en oeuvre sur une façade ou un mur de clôture

35 à 80 € le m²

  • peinture, enduit décoratif, papier peint…
  • à mettre en oeuvre sur un mur intérieur

20 à 90 € le m²

terrassement

  • en vue de la construction d’un mur porteur en façade ou d’un mur de soutènement
  • permet de rendre un terrain plus stable avant de réaliser des fondations

450 à 700 €

fondations pour un mur de soutènement

  • permet d’ancrer le mur de soutènement dans le sol
  • ces fondations se veulent suffisamment larges et profondes

100 à 200 € par m3

 

 

Le conseil du professionnel EnChantier

Pour ces différents travaux, il est fortement recommandé de s’en remettre à un professionnel. Lui seul saura correctement évaluer les possibilités et vous faire des propositions en adéquation avec les opportunités de votre maison ou terrain.

En outre, en passer par ce professionnel pour la fourniture des matériaux et la mise en oeuvre des travaux vous permettra de bénéficier d’un taux de TVA à 10 %. Dans certains cas, notamment si vous prévoyez une ITE, des aides peuvent vous être accordées, n’hésitez pas à vous renseigner plus avant et à consulter les crédits d’impôts travaux 2019.

2019-09-16

Quel prix pour votre projet de travaux ?

A propos

EnChantier met à disposition des particuliers un outil de chiffrage instantané et les aide à trouver des artisans de confiance.
 

CNIL

Déclaration n°1262855

Contact