Chiffrez vos travaux maintenant !
Rencontrez des pros !
Je chiffre mes travauxDemande de devis
Chiffrage immédiat et gratuit,
Votre devis de travaux d'électricité selon un prix de référence.

Normes électriques : quelles règles pour la remise aux normes de sa maison ?

Travaux électriques
Les normes électriques évoluent sans cesse. Pour les respecter, il est important de se tenir informé de ces évolutions. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux normes électriques actuellement en place et aux réglementations à prendre en considération pour la remise aux normes d’une maison.

 

Mise aux normes ou mise en sécurité ?

Il est important de savoir faire la différence entre une mise aux normes ou bien une mise en sécurité.

Dans le cas d’une mise en sécurité, cela consiste seulement à placer le logement en sécurité au niveau électrique. Pour ce faire, il n’est pas obligatoire de passer par une mise aux normes mais seulement de se focaliser sur les points néfastes et dangereux du circuit électrique.

  • En termes de prix, une mise en sécurité nécessite des travaux de plus faible ampleur. Généralement, pour s’assurer de la sécurisation de son installation électrique, il faut compter un budget compris entre 80 et 120 € par m².

 

La mise aux normes est quant à elle une mise en conformité en se conférant aux nouvelles réglementations en vigueur. Pour cela, il est possible, en amont, de faire réaliser un diagnostic électrique avant de se lancer dans la phase travaux. De manière générale, une mise aux normes se matérialise sous la forme d’une réfection complète du système électrique, c’est-à-dire du tableau électrique mais aussi des équipements tels que les câbles électriques, les prises ou encore les interrupteurs.

  • Niveau coût, les travaux étant nettement plus importants que dans le cas de figure précédent, ce dernier en sera donc impacté. Ainsi, pour une mise aux normes électriques d’une maison, les tarifs sont estimés entre 120 et 200 € par m².

Il faut savoir que ces prix sont susceptibles de varier en fonction de la superficie présente, de l’état du système électrique en place, de la nature et de la difficulté des travaux à accomplir ou encore du type de chauffage existant (électrique ou non).

 

Poste

Prix au m² en fourniture et pose

mise en sécurité de l’installation électrique

80 à 120 €

mise aux normes de l'installation électrique

absence de chauffage électrique

120 à 150 €

présence de chauffage électrique

150 à 200 €

 

Remise aux normes ou mise en sécurité ont tous deux la même vocation à savoir la sécurisation du logement et donc limiter tous risques d’incendie, de fuites électriques ou encore d’électrocution.

 

Les raisons d’une remise aux normes d’un logement

Diverses raisons peuvent pousser à la mise aux normes d’un logement. Toutefois, dans certaines situations, il faut savoir que cette étape est obligatoire.

En effet, dans les 2 cas de figure qui suivent, la mise aux normes électriques est inéluctable :

 

Cas de figure

Descriptif

logement ancien en rénovation

  • construction de plus de 15 ans
  • diagnostic électrique à effectuer
  • mise aux normes obligatoire dans les 18 mois suivant en cas de location du bien ou de vente

construction neuve

  • mise aux normes obligatoire
  • conformité par rapport aux dernières réglementations
  • dans le cas contraire, ne peut être raccordée au réseau d’électricité public

 

Cependant, d’autres conditions peuvent amener à la réalisation d’une mise aux normes.

On peut compter parmi elles :

 

 

Descriptif

installation électrique obsolète

Si l’installation électrique d’un logement n’a pas été révisée depuis plusieurs dizaines d’années, il y a de grandes chances pour que cette dernière ne soit pas en conformité avec les normes actuelles.

électricité des pièces humides non conforme

Au sein d’une pièce d’eau ou d’une salle de bains, les risques d’accidents électriques sont les plus importants. Doit donc être observée une distance de sécurité de 60 cm entre les points d’eau (douche, bain, lavabo) et les équipements électriques (interrupteur, prise, point d'éclairage).

dépenses électriques étonnamment importantes

Dans le cas d’une augmentation importante de votre consommation électrique, cela peut éventuellement provenir de la détérioration de l’installation électrique et peut ainsi nécessiter une mise aux normes de ce dernier.

 

Quel que soit le cas de figure dans lequel vous vous trouvez, le mieux reste de faire appel aux savoir-faire d’un professionnel qui dressera, via un diagnostic électrique, une liste des points faibles de votre installation et vous conseillera sur les travaux devant être effectués.

 

Réaliser un diagnostic électrique

Il est possible de faire réaliser un diagnostic électrique par un professionnel afin de savoir quels sont les potentiels risques présents au sein de l'installation. Il s’agit en réalité d’un contrôle de l’ensemble des circuits électriques.

 

Ce diagnostic est obligatoire dans le cas d’une vente d’un bien immobilier dans le cas où ce dernier a plus de 15 ans.

 

Lors de cette intervention, l’électricien se doit de vérifier un certain nombre de points électriques du logement comme :

  • le tableau électrique afin d’inspecter la présence des éléments obligatoires de ce dernier et notamment ses branchements ;
  • le schéma du tableau électrique ;
  • l’alimentation générale ;
  • la mise à la terre afin d’éviter des problèmes de surcharge électrique ;
  • les différents câblages.

 

Une fois que le contrôle est terminé, selon l’état de l’installation électrique déterminé par le professionnel, ce dernier pourra alors fournir un certificat de conformité si tel est le cas. Dans le cas inverse, il sera alors nécessaire d’effectuer des travaux de mise aux normes de l'électricité.

Cette obtention passe alors par le Consuel (Comité Nationale pour la Sécurité des Usagers de l’Electricité).

 

Sachez toutefois qu’une telle étude a un coût. Il faut en effet compter environ 150 € pour faire réaliser un diagnostic électrique par un professionnel compétent.

 

La norme NFC 15-100 : définition

La norme NFC 15-100 est la réglementation actuellement en place auquel il faut se référer en cas de rénovation ou de remise aux normes électriques de son logement.

 

Cette dernière s’applique aussi bien aux habitations neuves qu’aux logements plus anciens et donc en rénovation et a pour vocation d’instaurer les règles à suivre dans le domaine de l'électricité.

 

Ainsi, cette norme française indique que pour être conforme, l’habitation doit disposer :

  • d’une installation électrique avec une prise et un circuit de terre ;
  • d'un compteur comptabilisant la consommation électrique ;
  • le tableau doit :
    • posséder un disjoncteur coupe circuit pour éteindre l’arrivée électrique générale du logement ;
    • avoir des disjoncteurs différentiels de 30 mA afin de protéger contre fuites et surintensité le logement comme les habitants ;
    • réunir les divers circuits électriques présents dans toute l’habitation.

 

Les réglementations électriques par pièce

La norme citée précédemment impose un certain nombre de critères notamment en ce qui concerne les installations électriques obligatoires au sein de chacune des pièces d’une maison.

Les points qui suivent sont alors abordés par la norme NFC 15-100 :

  • points d’éclairage ;
  • nombre de prises ;
  • type de circuit.

 

Voici donc les équipements d’éclairage qu’il est indispensable de posséder :

 

Nature de la pièce

Éclairage obligatoire

cuisine

minimum une alimentation :

  • sur un mur ;
  • au plafond ;
  • au sol ;
  • via une prise commandée.

salle de bains

minimum une alimentation :

  • sur un mur ;
  • au plafond ;
  • au sol ;

toilettes, lieu de passage

minimum une alimentation :

  • sur un mur ;
  • au plafond ;
  • au sol ;
  • prise commandée sauf dans les toilettes

chambre

minimum une alimentation :

  • sur un mur ;
  • au plafond ;
  • au sol ;
  • via une prise commandée.

pièce de vie

extérieur

  • minimum une alimentation par entrée (principale ou de service)
  • un éclairage proche du garage

 

Concernant la présence de prises, voici ce qui est indiqué dans la NFC 15-100 :

 

Nature de la pièce

Prises électriques

cuisine

  • minimum 6 prises
  • dont 4 au-dessus du plan de travail si la pièce est supérieure à 4 m²
  • dont 3 au-dessus du plan de travail si la pièce est inférieur à 4 m²

salle de bains

  • minimum 1 prise
  • installation hors volume

toilettes, lieu de passage

  • 1 indispensable uniquement si la superficie est supérieure à 4m²

chambre

  • minimum 3 prises

pièce de vie

  • minimum 5
  • 1 par superficie de 4 m²
  • minimum 7 si la surface de la pièce est supérieure à 28 m²
  • 1 prise dédiée aux réseaux téléphonique et informatique)

 

Le dernier point en termes d'équipements est celui des types de circuit dont voici des informations à ne pas négliger :

 

Nature de la pièce

Nature du circuit

cuisine

  • minimum 1 circuit de commande

Un circuit dédié selon les équipements :

  • 1 circuit pour la gazinière, plaque de cuisson
  • 1 circuit pour le four si ce dernier est dissocié
  • 1 circuit pour le lave-linge
  • 1 circuit pour le lave-vaisselle

salle de bains

 

 

 

  • minimum 1 circuit de commande

toilettes, lieu de passage

chambre

pièce de vie

extérieur

 

Prix d’une remise aux normes

Une remise aux normes électriques peut passer par une intervention sur différents équipements du système.

 

Rénovation du tableau électrique

Le tableau électrique est un des premiers équipements qui permet la sécurisation du logement au niveau de l’électricité.

Pour une pose de compteur neuf il faut compter entre 600 et 2 000 €.

Pour une mise aux normes, il faudra plutôt tabler sur un budget compris entre 300 et 1 200 € qui pourra se décomposer comme suit :

 

Équipement du tableau

Prix en pose et fourniture

tableau électrique vide

150 €

disjoncteur divisionnaire

70 €

disjoncteur de branchement

60 à 120 €

disjoncteur différentiel

100 à 200 €

 

Rénovation des prises et interrupteurs

Les prises et interrupteurs permettent d’actionner la sortie du courant et de relier du matériel nécessitant de l’électricité pour fonctionner.

Pour ce faire, il existe différents types de prises selon l’utilisation que vous souhaitez en faire :

 

Nature de la prise

Descriptif

Prix en pose et fourniture

prise commandée

La mise en route s’effectue grâce à un interrupteur.

150 €

prise dédiée à un équipement

Prise spécialement conçue pour des équipements énergivores (four, gazinière…).

150 à 200 €

prise connectée

Prise pour le réseau internet et wifi.

30 à 80 €

 

De la même manière, les interrupteurs disposent de différentes fonctionnalités :

 

Nature de l’interrupteur

Prix en fourniture et pose

simple allumage

90 à 110 €

simple allumage lumineux

100 à 130 €

va et vient

130 €

va et vient lumineux

140 à 150 €

bouton poussoir

90 à 120 €

bouton poussoir lumineux

100 à 130 €

variateur de lumière

150 €

 

La main d’oeuvre

Concernant la main d'œuvre, le tarif horaire d’un électricien est compris entre 25 et 45 € et dépend avant toute chose du professionnel en question.

Les prix de pose dépendent également des travaux à réaliser.

Pour plus d’information à ce sujet, n’hésitez pas à consulter le guide : “Prix des travaux d’un électricien”.

 

  • Remise aux normes selon le logement

Il est certain que la superficie d’un logement entre en compte dans le prix de la remise aux normes de votre installation électrique.

Ainsi, voici à titre indicatif, les fourchettes de tarifs observés pour ce type de travaux :

 

 

Prix en pose et fourniture

Superficie de la maison

Mise en sécurité

Remise aux normes sans système de chauffage électrique

Remise aux normes avec système de chauffage électrique

80 m²

6 500 à 9 500 €

9 500 à 12 000 €

12 000 à 16 000 €

100 m²

8 000 à 12 000 €

12 000 à 15 000 €

15 000 à 20 000 €

120 m²

9 500 à 14 500 €

14 500 à 18 000 €

18 000 à 24 000 €

 

Budget récapitulatif des normes électriques

Poste

Prix en fourniture et pose

mise en sécurité de l’installation électrique

80 à 120 € / m²

mise aux normes de l'installation électrique

absence de chauffage électrique

120 à 150 € / m²

présence de chauffage électrique

150 à 200 € / m²

mise aux normes tableau électrique

300 à 1 200 €

pose d’une prise

30 à 200 €

pose d’un interrupteur

90 à 150 €

Main d'œuvre

Prix

diagnostic électrique

150 €

tarif horaire

25 à 45 €

 

Conseil du professionnel EnChantier

L’appel à un professionnel est obligatoire pour ce type d’opération et ne doit en aucun cas être négligée, pour la bonne sécurité de tous.

Il est donc fortement préconisé de contacter un électricien compétent mais aussi, de réaliser plusieurs devis auprès de plusieurs prestataires afin d’obtenir le meilleur rapport qualité / prix.

2020-03-22 15:44:06

Quel prix pour votre projet de travaux ?

A propos

EnChantier met à disposition des particuliers un outil de chiffrage instantané et les aide à trouver des artisans de confiance.
 

CNIL

Déclaration n°1262855

Contact