Chiffrez vos travaux maintenant !

Rencontrez des pros !

Je chiffre mes travaux Demande de devis

Pas de mauvaise surprises,
votre devis de travaux de plancher bois selon un prix de référence

 

Recevez une estimation gratuite au meilleur prix


Demandez, si vous le souhaitez la visite d'une entreprise partenaire

Installer un plancher bois ou une mezzanine

C’est souvent le moment le plus intéressant de la construction : imaginer ce que l’on va faire de ce bien immeuble acquis et comment on va l’occuper ou, en partant d’une copie vierge, quels plans créer pour sa future construction. Si des budgets contraints et des familles réduites incitent à du plain-pied, la recherche d’espaces et de volumes apparaissent, dès que les possibilités financières augmentent.

Aussi, que ce soit en construction neuve ou, encore plus en rénovation, la question se pose sur la meilleure façon d’occuper ces volumes, aussi bien en termes de gain de place qu’en termes d’esthétique.

Le plancher bois et la mezzanine bois sont deux solutions pour équiper cet intérieur selon deux idées plutôt différentes : un maximum d’utilisation de la surface pour le premier et la conservation de l’idée du volume pour le second.

Alors, quelle solution retenir ? Où le faire ? Comment le faire ? Et quel prix pour un plancher bois ou une mezzanine devrez-vous y consacrer ? Si, vous aussi, vous vous interrogez, vous trouverez là les premières réponses et, certainement, des pistes pour vous guider dans vos choix.
installer un plancher en bois et une mezzanine

Où et pourquoi envisager un plancher ou une mezzanine en bois ?

Que ce soit dans le neuf ou pour de la rénovation, les projets se veulent variés et poussent à réfléchir chaque détail, notamment celui des sols qui seront posés dans les étages supérieurs. Entre plancher et mezzanine, le choix final apportera des atmosphères totalement différentes et permettra un réel gain de place.

Dans le cadre d’une rénovation (une grange, un loft, une longère, un local industriel, voire même une église) ou d’une construction neuve (maison d’architecte, pavillon...), il est facile de se projeter, pour une grande famille, avec des espaces individuels que le plancher permettra de créer, pièce par pièce. Quant à l’apport d’une mezzanine, ce sera l’occasion de bénéficier de vastes volumes pour une pièce de jour, par exemple, avec, pourquoi pas, au niveau supérieur, une zone bureau ou salle de projection avec vue plongeante sur le salon.

Comment créer un plancher ou une mezzanine en bois ?

Créer un nouvel espace, que ce soit une mezzanine en bois ou un plancher dans le même matériau, nécessite de respecter quelques étapes qui permettront, au final, d’obtenir un résultat solide et harmonieux. Si chacun peut choisir l’essence qui se mariera le mieux au style existant, celle qui répondra aux besoins de solidité, de résistance de la structure, le procédé, lui, reste le même.

Dans un premier temps, il faut définir avec précision la zone qui va recevoir ce nouvel espace. Localiser cet emplacement va permettre de calculer la surface, et donc le nombre de poutres, de solives, de supports, de planches et tout autre élément venant dans la conception pensée pour l’aménagement futur. Et, afin de réaliser les travaux, divers matériels sont bien sûr à prévoir. Ainsi, il faudra idéalement disposer des équipements suivants : un niveau à bulles ou laser, une perceuse, un marteau, une scie circulaire, un crayon ou du bleu à tracer, un escabeau ou un échafaudage.

Prévoir les matériaux nécessaires et faire place nette

Pour ce qui est du dimensionnement des poutres, ce sont les longueurs de portée et les charges à venir qui le détermineront. Un professionnel sera tout à fait à même de conseiller sur ce point tout en apportant des précisions quant aux normes en vigueur qu’il faut respecter. Ces normes définissent notamment les dimensions des solives selon les entraxes prévus.

La pièce devant recevoir ce supplément de surface en étage devra aussi être vidée. Ainsi, il sera bien plus facile de réaliser les travaux, sans risquer d’endommager quoi que ce soit ou d’être victime d’un accident, faute de place.

Définir le sens de portée des poutres

Que ce soit dans le cas d’une mezzanine ou d’un plancher en ossature bois, il est impératif de repérer le sens de portée pour les poutres. Celles-ci devront être directement fixées sur les murs porteurs ; une cloison ne supporterait pas le poids imposé. En outre, si un doublage est prévu, il sera réalisé après la pose des sabots et des poutres. Dans l’idéal, les ossatures seront posées par au moins deux personnes.

Réaliser un premier marquage et placer les supports

Le jour J, avant même de commencer à fixer les sabots aux murs, il est indispensable de réaliser les différents marquages sur les murs. Ce sont eux qui permettront d’obtenir un résultat parfait. En effet, pour une surface bien plane qui ne souffrira d’aucune pente, il faut commencer par réaliser des repères. Ils correspondront au niveau “fini” du futur plancher ou de la prochaine mezzanine. Le niveau sera très utile dans cette phase. Par ailleurs, si les murs porteurs n’autorisent pas une fixation adéquate des poutres, il faudra intégrer une ossature primaire de support. Ensuite vient l’étape du marquage de l’emplacement de chaque sabot métallique. Il faudra tenir compte, ici, de l’épaisseur du plancher et des poutres afin de le fixer à la bonne hauteur. Pour rappel, lors du choix des matériaux, il conviendra d’opter pour des fixations adaptées au support. Elles seront différentes selon qu’il s’agit d’un mur en béton, en parpaing, en brique, etc.

Poser les poutres et prévoir une trémie si nécessaire

Une fois les poutres coupées à la bonne longueur, elles pourront être placées et solidement fixées dans leurs sabots grâce à des pointes. Ceux-ci auront bien sûr été mis en place auparavant. A noter que les poutres secondaires seront aussi intégrées à l’aide de sabots afin d’éviter toute entaille qui fragiliserait l’ossature dans les éléments porteurs. Que ce soit dans le cas de la création d’un mezzanine ou d’un plancher en bois, un accès à ce nouvel étage se fera certainement via un escalier ou une échelle. Une trémie devra donc être conçue pour permettre ce passage. Pour la trémie, la création d’un chevêtre en bois est nécessaire afin d’en renforcer la solidité.

Prévoir une éventuelle isolation phonique et thermique

Selon la destination de la surface supplémentaire, il est aussi possible de prévoir une isolation. Elle peut être simplement phonique ou être à la fois phonique et thermique.
  • L’isolation phonique isolera des bruits provoqués par des impacts au niveau du plancher (déplacement de personnes, de chaises…). Des isolants très fins (10 mm d’épaisseur) peuvent alors être posés directement sur les poutres porteuses. Un modèle en fibre de bois répondra parfaitement à ce besoin.
  • L’isolation phonique et thermique pourra être envisagée pour des ajouts de surface réalisés dans des zones plus froides comme par exemple une création au-dessus d’un garage. C’est, ici, un faux plafond acoustique qui est préconisé.

Poser le plancher, l’escalier, la rambarde

Enfin, dernière étape, la pose des dalles de plancher. En règle générale, les éléments s’emboîtent les uns dans les autres via des rainures spécialement conçues. Ils sont posés de manière perpendiculaire au sens des poutres. Pour les découpes latérales, il sera d’usage de les prévoir au plus près des parois de périphérie. Afin de renforcer l’ensemble de la structure, ce plancher sera vissé sur sa structure. Une rambarde et une échelle (ou escalier) seront ajoutés pour une mezzanine tandis qu’un plancher n’attendra plus que son escalier.
le choix du bon escalier

Les avantages

Alors, qu’est-ce qui peut vous décider à opter pour l’une ou l’autre de ses solutions. Elles présentent, toutes les deux, des avantages communs tels que :
  • une ossature bien plus légère qu’une dalle béton
  • une mise en œuvre plus facile
  • une augmentation de surface
Mais, si vous optez pour un plancher en bois total, ce sera certainement pour :
  • une utilisation maximum de l’espace
  • bien séparer et bien isoler un espace jour au rez-de-chaussée et un espace nuit à l’étage.
Alors que vous lui préférerez peut-être une mezzanine en bois pour :
  • une grande luminosité
  • des niveaux liés
  • la modernité de l’architecture

Exemple de devis chiffrable sur enchantier.com pour un plancher bois ou une mezzanine en bois

Pour la question du prix pour un plancher bois ou une mezzanine bois, quelques exemples seront bien plus parlants que de longs discours.

Fiche travaux : prix pour la pose et fourniture d'un plancher bois entre deux murs porteurs
(prix fourniture et pose)
Nature du bois Pin sans noeuds
Avec isolation phonique Oui
Nature de la boiserie Sapin
Surface 16 m2
Portée des solives 4 m
Autre matériel à prévoir deux poteaux de 1,5m + bandes insonorisantes entre les solives
Prix des travaux
TOTAL HT 3 000 €
TVA 10% 300 €
TOTAL TTC 3 300 €

Fiche travaux : prix pour la pose et fourniture d'une mezzanine placée entre un mur porteur et une cloison
(prix fourniture et pose)
Surface 15 m2
Composition du plancher Dalles OSB
Autres matériaux fournis et posés Poteaux, poutre de rive et bandes insonorisantes
Prix des travaux
TOTAL HT 2 300 €
TVA 10% 230 €
TOTAL TTC 2 530 €

Conseils d’un professionnel partenaire d’enchantier

Si cette création a pour vocation première de vous apporter plus d’espace, elle peut aussi vous permettre de relooker votre intérieur. Un plancher en bois naturel (pin) offrira un côté chalet (vous pourrez même finir de l’équiper en lambris bois sur les murs) tandis qu’un plancher en bois massif (chêne) conférera cette note rustique qui vous est chère. La peinture peut aussi jouer un rôle déterminant. Le blanc, notamment, deviendra une véritable source de clarté et donnera une impression de volume et de modernisme.

Il peut arriver que le bois craque sous l’effet de vos pas. Il existe quelques solutions dont certaines sont provisoires et d’autres plus permanentes. Parmi les provisoires vous pouvez penser à talquer les interstices qui craquent après les avoir repérés et bien nettoyés. Un traitement à l’huile de lin sera intéressant pour un sol asséché. Les professionnels ou amateurs avertis pourront opter pour les options permanentes comme l’ajout de cales sous les lames qui bougent ou leur cloutage.

Quel prix pour votre plancher bois ?

Nos partenaires

Témoignage

"Ma mezzanine à été parfaitement réalisée." Sophie J.