Chiffrez vos travaux maintenant !
Rencontrez des pros !
Je chiffre mes travauxDemande de devis
Chiffrage immédiat et gratuit,
Votre devis de travaux démolition de cheminée selon un prix de référence.

Prix de destruction d'une cheminée et de son conduit

Cheminée en appartement
Certes, la destruction d’une cheminée et d’un conduit de cheminée ont un prix pouvant aller de 500 à 1 500 €, mais il ne faut pas oublier que de nombreux frais annexes seront également engendrés. Ces derniers peuvent être des travaux de peinture, de réfection des sols ou encore des travaux de couverture. Il faudra donc faire appel à plusieurs corps de métier afin de pouvoir réaliser le chantier de A à Z.

 

Récapitulatif des prix pour une dépose de conduit de cheminée et de cheminée

Type de poste

Descriptif

Prix (pose + fourniture)

Démolition

dépose conduit + cheminée

entre 500 et 1 500 €

Couverture

  • couvreur
  • changement une tuile
  • entre 40 et 60 € / h
  • 10 à 15 € pièce

Plâtrerie

  • plaquiste
  • placo
  • enduit de rebouchage
  • enduit de lissage
  • 35 à 50 € / h
  • 25 € / m²
  • 12 à 25 € / m²
  • 13 à 20 € / m²

Revêtements muraux et plafond

  • peintre
  • peinture murale
  • peinture plafond
  • papier peint
  • toile de verre
  • lambris bois
  • lambris PVC
  • enduits décoratifs
  • béton ciré
  • 20 à 45 € / h
  • 20 à 35 € / m²
  • 30 à 40 € / m²
  • 15 à 25 € / m²
  • 20 à 30 € / m²
  • 25 à 50 € / m²
  • 25 à 45 € / m²
  • 30 à 90 € / m²
  • 80 à 150 € / m²

 

 

 

 

 

 

 

 

Revêtements sols

  • carrelage
  • dépose + ragréage
  • 50 à 135 € / m²
  • 20 à 45 € / m²
  • stratifié
  • dépose ancien stratifié
  • ragréage
  • 30 à 80 € / m²
  • 10 € / m²
  • 20 € / m²

revêtement souple :

  • sols PVC
  • lino

 

  • 25 à 50 € / m²
  • 45 à 80 € / m²

parquet :

  • contrecollé
  • massif
  • dépose
  • ragréage
  • sous couche

 

  • 20 à 120 € / m²
  • 80 à 200 € / m²
  • 8 à 10 € / m²
  • 15 à 35 € / m²
  • 5 à 25 € / m²

Chauffage

  • chauffagiste
  • pose radiateur
  • achat radiateur
  • 30 à 60 € / h
  • 30 à 200 € pièce
  • 100 à 1 500 € pièce
 

 

Le prix de la démolition du conduit et de la cheminée

Peu importe les circonstances qui vous poussent à retirer votre cheminée, il faut savoir que c’est une opération qui peut s’avérer complexe et coûteuse. Il ne faut pas oublier que, souvent, une cheminée est incorporée directement au mur porteur et supporte également une partie du plancher de l’étage.

Il faut donc prendre certaines précautions lors de la démolition afin d’éviter des éboulements, un affaissement du plancher ou encore des dégâts de couverture.

 

Un diagnostic doit se faire en amont du démontage afin de savoir si le conduit et la cheminée sont liés au bâti ou non. Cette phase est inévitable avant de pouvoir effectuer quoi que ce soit.

 

2 configurations d’implantation de cheminée sont possibles :

  • intégrée au mur : le démontage est contraignant car la cheminée est intégrée à un mur porteur
  • posée au sol : cette autre configuration permet un travail de démolition plus facile et moins dangereux

 

Quelle que soit la configuration, la méthode de démolition reste la même.

  • Le conduit de cheminée extérieur peut être conservé ou démoli. Si votre choix se porte sur la démolition de ce dernier c’est ce qu’il faudra effectuer dans un premier temps.
  • Une fois cela réalisé, il faudra commencer à l'intérieur par le haut de la cheminée c’est-à-dire casser le contour du conduit avant de pouvoir s’attaquer à démonter le conduit puis l’insert. Le socle de la cheminée se détruit en dernier.

 

Dans certains cas, selon les résultats du diagnostic effectué, un étayage du plafond pourra être nécessaire afin d’éviter tous risques.

L’évacuation des gravats et le nettoyage du chantier sont également un travail de longue haleine qui peuvent néanmoins être inclus dans le devis.

 

  • Pour la dépose d’une cheminée, il faudra prévoir un budget compris entre 500 et 1 500 €.

 

Le prix de reprise de la toiture

Dans le cas où vous avez opté pour ne pas conserver la cheminée en partie extérieure, il faudra prévoir un remaniement de votre couverture. En effet, il sera nécessaire de repositionner des ardoises ou des tuiles selon le matériau de base utilisé afin d’étanchéifier le tout.

 

  • Par exemple, si votre toiture est constituée de tuile, il faut savoir que la pose d’une tuile varie entre 10 et 15 €.

 

 

Le prix des travaux du plaquiste

En fonction de l’état du support, une fois la dépose de la cheminée effectuée, il est fort probable que des travaux de plâtrerie soient à effectuer sur le mur contre lequel elle prenait appui mais également au plafond. Il sera nécessaire de reboucher le trou de l’ancien conduit de cheminée.

 

La pose de placo et l'application d’enduit pourront être à prévoir.

  • Concernant la pose d’un BA 13 standard, le budget moyen à prévoir est d’environ 25 € par m² fournitures comprises.

 

Si le mur ne nécessite pas une pose de placo, vous ne pourrez pas passer à côté d’un enduit. Selon l’état du mur, l’enduit à appliquer ne sera pas le même.

  • Pour une surface fortement abîmée (trous et fissures profondes), un enduit de rebouchage sera préconisé. Cela vous en reviendra entre 12 et 25 € le m² selon l’état du support.
  • Si l’état n’oblige pas d’application d’enduit de rebouchage, un enduit de lissage pourra être suffisant si votre mur ne comporte que de petites imperfections. Ce genre de prestation est facturée entre 13 à 20 € le m².

 

  • Pour ces travaux, il vous sera possible de faire appel à un artisan plaquiste. Il faut compter un tarif horaire compris entre 35 et 50 € selon le professionnel et la prestation.

 

Le prix des revêtements de plafond et muraux

Une fois la cheminée détruite et la pièce débarrassée des encombrants, une peinture du mur sur lequel elle était apposée sera nécessaire voir même une peinture de l’ensemble de la pièce ainsi que du plafond.

 

Le tarif horaire d’un artisan peintre se situe entre 20 et 45 € HT.

  • Pour une peinture murale, comptez entre 20 et 30 € / m² en fourniture et pose.
  • Pour une peinture au plafond, les tarifs sont légèrement plus élevés et se situent entre 30 à 40 € / m² en pose et fourniture.

 

L’évaluation du devis s’établira sur :

  • la surface à couvrir
  • le type de support
  • la dépose ou non du revêtement précédent
  • le type de peinture choisi (acrylique, glycéro…)
  • l’effet de la peinture souhaité : mat, brillant, satiné, laqué

 

Il faut savoir que vous aurez également le choix avec des revêtements muraux autres que la peinture. En effet, vos choix pourront se porter vers :

 

revêtement mural

avantages

inconvénients

prix (fourniture + pose)

peinture

  • lessivable
  • large palette de couleurs disponible
  • compatible pièces humides
  • nécessite un support en parfait état

20 à 30 € / m²

papier peint

  • nombreux choix de couleurs, motifs, texture, effets
  • camoufle les petites imperfections
  • longévité
  • n’est pas compatibles aux espaces humides en majeure partie
  • la pose

15 à 25 €/ m²

 

25 à 50 € / m²

(si dépose ancien papier)

toile de verre

  • pose sur murs abîmés
  • se peint à plusieurs reprises
  • prix
  • pose facile
  • résistante
  • imputrescible
  • dépose très difficile

20 à 30 € / m²

lambris bois

  • esthétique
  • matière naturelle
  • peut se peindre
  • bon isolant
  • pose compliquée
  • entretien du bois
  • sensible aux températures
  • inflammable

25 à 50 € / m²

lambris PVC

  • étanche
  • faible coût
  • isolant thermique et phonique
  • cache les irrégularités du support
  • résistant
  • léger
  • entretien facile
  • esthétique
  • pose difficile
  • matériau non écologique

25 à 45 € / m²

enduits décoratifs

  • large choix de couleurs, effet, aspect
  • esthétique
  • masque les imperfections du support
  • prix
  • dépose difficile
  • produits supplémentaires nécessaires (accroche, vernis)
  • technique et régularité dans l’application

30 à 90 € / m²

béton ciré

  • performance (humidité, tâches…)
  • qualité
  • esthétique
  • nuance des teintes
  • entretien facile
  • écologique
  • complexité de la pose
  • prix coûteux

entre 80 et 150€ / m²

 

 

Le prix pour faire poser un nouveau sol

Suite aux travaux de peinture, une réfection des sols peut être envisageable. En règle générale, pour changer un sol, il faut compter un coût moyen situé entre 20 et 100 € / m² selon le type de revêtement choisi.

 

Le prix des carrelages

Il faut noter que certains facteurs peuvent influencer le devis concernant le revêtement de sol de type carrelage. Voici à titre indicatif un tableau regroupant ces éléments avec quelques prix à garder à l’esprit :

 

facteurs impactant le prix du devis

description

tarifs

modèle choisi

(pose + fourniture)

céramique

20 à 130 € / m²

ardoise

40 à 90 € / m²

carreau de ciment

50 à 120 € / m²

tomette

40 à 100 € / m²

marbre

50 à 200 € / m²

travertin

20 à 60 € / m²

pierre naturelle

30 à 200 € / m²

format des carreaux

(hors fournitures)

petits (10 cm x 10 cm)

45 à 80 € / m²

moyens (30 cm x 30 cm)

35 à 70 € / m²

grands (60 cm x 60 cm)

35 à 50 € / m²

type de pose

(hors fournitures)

droite

35 € HT / m²

en décalée

38 € HT / m²

en diagonale

45 € HT / m²

en cabochon

50 € HT / m²

technique de pose

(hors fournitures)

collée

35 à 55 € / m²

scellée

50 à 80 € /m²

artisan

en fonction de son éloignement au chantier

de ses années d’expérience

main d’oeuvre :

entre 30 et 50 € HT par heure

 

 

  • Le prix moyen de pose et de fourniture se situe entre 50 et 135 € / m².

 

Une dépose de l’ancien carrelage et un ragréage peuvent être nécessaire.

  • Dans ce cas, comptez entre 20 et 45 € /m² (évacuation des déchets comprise).

 

Le prix des revêtements stratifiés

Ils sont fabriqués à partir de résine et de fibres, ce n’est pas du bois mais seulement un décor imitation bois ou carrelage par exemple qui est collé sur une lame d’aggloméré. C’est pour cela qu’il ne se range pas dans la catégorie des parquets car un parquet doit contenir au minimum 2,5 millimètres de bois noble en surface.

Les choix de décors et de coloris sont nombreux. La pose est flottante c’est-à-dire que les lames sont clipsées les unes aux autres et sont posées sur une sous-couche isolante elle-même posée sur le sol de base.

 

  • Un budget de 30 à 80 € / m² (pose + fourniture) sera nécessaire.

 

Des frais annexes peuvent être à prévoir.

  • Comptez 10 € HT / m² pour une dépose de l’ancien revêtement stratifié et 20 € HT / m² pour effectuer un ragréage si le support est abîmé.

 

Le prix des revêtements souples

Ce peut être des lames, comme un parquet, qui se clipsent les unes entre les autres, ou des dalles clipsables ou adhésives. Ces sols sont appelés sols PVC ou vinyles, c’est-à-dire des sols plastiques. Les lames ou dalles se déclinent en de nombreux modèles, imitations, couleurs et s’adaptent à toutes les pièces et supports si ces derniers sont sains et plans.

 

Si tel n’est pas le cas, un ragréage sera nécessaire.

  • Pour le ragréage, il faut compter un budget aux environs des 20 € HT / m² de pose et fourniture.
  • Pour la pose de sol PVC, les prix en fourniture et main d'oeuvre se situent entre 25 et 50 € le m².

 

Le linoléum est la deuxième catégorie de sols souples. Ils sont fabriqués à l’aide de matières naturelles.

  • Il faut compter entre 45 et 80 € le m² (pose et fourniture).

 

Le prix des parquets

Les facteurs influents sur le prix de pose de parquets :

  • Le type de parquet :
    • contrecollé : c’est un mélange de deux, voire trois, couches de bois différents. Sa pose s’effectue grâce à un système d’emboîtement. Il faut compter 20 à 120 € / m² de pose et de matériaux.
    • massif :  composé d’une seule et même essence de bois. Son prix varie de 80 à 200 € / m² en pose et fourniture. Il peut être collé ou directement cloué.
  • La technique utilisée :
    • pose clouée : il faut compter 35 à 40 € le m²
    • pose collée : allant de 25 à 30 € par m²
    • pose flottante : comprise entre 20 et 25 € par m²
  • La dépose parquet existant : 8 à 10 € / m²
  • La préparation du support :
    • application d’un ragréage : 15 à 35 € / m²
    • pose d’une sous couche : 5 à 25 € / m²
  • Les finitions sont vivement conseillées surtout pour les parquets contrecollés ou massifs.
    • pour une vitrification de votre parquet, comptez entre 25 et 40 € HT par m².
    • pour un cirage, il faut compter entre 25 et 30 € HT le m².
    • pour une finition plutôt huilée, les prix sont compris entre 20 et 25 € HT par m².
    • il est aussi possible d’effectuer un vieillissement du parquet pour un prix allant de 60 à 80 € HT du m².
    • pour la pose de plinthes, les prix oscillent entre 6 et 30 € HT par mètre linéaire.

 

Avantages et inconvénients de chaque type de revêtement

Afin de savoir vers quel type de revêtement se porter pour poser un nouveau sol suite à la destruction de votre cheminée, voici un tableau comparatif des différents revêtements avec les avantages et inconvénients qui leurs sont propres.

 

types de revêtements de sol

avantages

inconvénients

revêtement de sol stratifié

  • pose facile et rapide
  • choix étendus de décors et coloris
  • prix économique
  • facilité d’entretien

 

  • moins esthétique que le bois
  • ne possède pas la chaleur naturelle du bois
  • n’est pas aussi robuste que du bois
  • faible longévité, sensible à l’usure
  • faible isolation phonique
  • ne se rénove pas
  • ne convient pas aux pièces humides

parquet contrecollé

  • longévité
  • possibilité de le poncer, vernir, teinter
  • facilité de pose
  • bon rapport qualité / prix
  • isolation phonique
  • nombre de rénovations limité
  • moins résistant et noble qu’un massif

parquet massif

  • durée de vie
  • résistant
  • esthétique et authentique
  • compatible sols chauffants / rafraîchissants
  • bonne isolation thermique et phonique
  • possibilité de le poncer et rénover
  • prix
  • entretien régulier du bois
  • pose complexe
  • ne convient pas aux pièces humides

revêtement souple PVC

  • convient à tous types de pièces
  • prix
  • large éventail d’imitation de sols
  • facilité d’entretien
  • imperméable
  • vieillissement
  • reste une matière plastique

revêtement souple lino

  • écologique
  • esthétique
  • facilité de pose et d’entretien
  • nombreux modèles
  • qualité du matériau
  • tolérance à l’humidité
  • onéreux

carrelage

  • durable dans le temps
  • facile d’entretien
  • robuste au passage
  • imperméable
  • grand choix de teintes et de variété
  • résistant au feu
  • revêtement hygiénique
  • pose compliquée
  • matériau dur
  • matériau froid
  • peut se casser en cas de choc
 

 

Le prix d’installation d’un nouveau chauffage

Si vous avez détruit votre cheminée, il faut peut-être compter dans vos travaux annexes, le remplacement de cette dernière par un autre mode de chauffage.

 

La pose d’un radiateur hors fourniture se situe entre 30 et 200 €. Par exemple, pour un radiateur électrique, il faut ajouter au prix de pose, l’achat du chauffage en lui-même qui peut aller jusqu’à 1 500 € pour les plus sophistiqués.

 

  • Les prestations d’un chauffagiste sont comprises entre 30 et 60 € de l’heure auquel vous pouvez ajouter des frais de déplacements pouvant être compris entre 10 et 40 €.

 

Vous disposerez de plus d’informations dans cet autre article : le prix du chauffage par énergie.

 

Le conseil du professionnel EnChantier

Veillez à regarder dans les devis que vous aurez fait faire auprès de plusieurs artisans si la préparation, le déblayage des gravats ainsi que le ménage du chantier soient compris dans les prestations.

De plus, en passant par un professionnel et si votre logement a plus de deux ans, il vous sera possible de bénéficier d’un taux de TVA à 10 % pour vos travaux de rénovation.

2019-05-07 10:35:16

Quel prix pour votre projet de travaux ?

A propos

EnChantier met à disposition des particuliers un outil de chiffrage instantané et les aide à trouver des artisans de confiance.
 

CNIL

Déclaration n°1262855

Contact