Chiffrez vos travaux maintenant !
Rencontrez des pros !
Je chiffre mes travauxDemande de devis
Chiffrage immédiat et gratuit,
Votre devis de travaux d'isolation selon un prix de référence.

Isolation thermique du logement : nos conseils

Avoir une bonne isolation thermique dans votre logement est essentiel pour augmenter votre performance énergétique, réaliser des économies de chauffage et améliorer votre confort de vie. Mais les travaux de rénovation énergétique représentent un certain coût, ce qui peut être un frein à leur réalisation. Sachez que vous pouvez être éligible à des aides financières de l’État. Voici tout ce que vous devez savoir pour bien isoler votre appartement ou votre maison.

 

Isolation thermique : qu’est-ce que c’est ? 

Définition de l’isolation thermique 

L’isolation thermique d’une habitation représente sa capacité à conserver la chaleur en hiver, et la fraîcheur en été. Une maison bien isolée offre ainsi un bon confort thermique intérieur tout au long de l’année. Elle permet aussi de bénéficier d’une isolation phonique, c’est-à-dire qu’elle contribue à diminuer les bruits provenant de l’extérieur. 

Si votre logement est ancien, il est important de veiller à rénover votre isolation tous les vingt ans. Sinon, vous aurez de plus en plus de mal à le chauffer l’hiver et à le maintenir au frais l’été. Il deviendra, ce qu’on appelle, une passoire thermique, en laissant s’échapper l’air. Si, avant ce délai, vous constatez la présence d’une forte humidité, des murs froids au toucher ou une répartition de chaleur non homogène, il est nécessaire d’engager des travaux d’isolation thermique.

Si vous faites construire votre logement, celui-ci doit suivre les conditions fixées par la réglementation thermique RT 2012, en matière de performances énergétiques. Il s’agit de respecter une isolation minimale des différentes parois de l’habitation pour garantir un bon confort.

Quelques chiffres à connaître sur les déperditions de chaleur

Dans une maison ou un appartement mal isolé, la chaleur s’échappe. C’est ce qui est appelé la déperdition thermique. Elle peut s’effectuer à différents endroits de votre logement. Notez également qu’une pièce qui perd de son chauffage l’hiver laisse entrer la chaleur extérieure l’été. Il est donc primordial de bénéficier d’une bonne isolation thermique. 

Il est estimé que les déperditions thermiques s’effectuent à hauteur de : 

  • 30 % par la toiture

  • entre 20 et 25 % par les murs

  • 15 % par les fenêtres

  • 13 % par les menuiseries

  • entre 7 % et 10 % par le sol

  • entre 5 à 10 % par les ponts thermiques

Avoir une bonne isolation thermique : quel impact sur votre habitat ?

Faire une rénovation énergétique de votre appartement ou de votre maison vous apporte de nombreux bénéfices.

Un meilleur confort

Isoler votre maison permet de supprimer les écarts de température. L’hiver, il n’est pas rare d’avoir une différence de température entre les parois et l’air ambiant de la pièce. Ce phénomène, souvent perceptible au niveau des murs et des fenêtres, a pour conséquence de provoquer des courants d’air désagréables. 

L’isolation thermique offre un meilleur confort intérieur en améliorant l’étanchéité des cloisons

Des économies de chauffage 

Selon une étude de l’ADEME, en France, il est estimé que 66 % des dépenses énergétiques proviennent du chauffage.

L’isolation permet de réduire les déperditions thermiques vers l’extérieur et de préserver la chaleur produite par le chauffage en hiver. Sans isolation, il est quasiment impossible de garder la chaleur à l’intérieur. 

En empêchant les fuites d’air vers l’extérieur et en conservant une bonne température intérieure, vous réalisez des économies d’énergie. Plus besoin d’augmenter le thermostat pour obtenir une température homogène. Votre logement nécessite moins d’énergie pour être chauffé, ce qui a pour conséquence de diminuer votre facture de chauffage.

En plus, une isolation efficace contribue à limiter l’émission de gaz à effet de serre et donc à préserver les ressources de la planète. C’est un geste environnemental non négligeable.

Une meilleure performance énergétique favorable pour augmenter la valeur immobilière

Même si vous ne cherchez pas à vendre votre bien, il est intéressant de savoir qu’une rénovation énergétique participe à augmenter la valeur sur le marché. La raison est simple : un logement performant au niveau énergétique constitue un bon investissement. En effet, il ne nécessite pas d’importants travaux d’entretien, il permet de réaliser des économies d’énergies et financières et il offre un confort de vie agréable.

Bon à savoir : l’isolation du logement est évaluée lors d’une vente immobilière par le diagnostic performance énergétique (DPE). Un indicateur dont tient compte la majorité des acheteurs. Si celui-ci est classé en F ou en G, cela signifie que des travaux d’isolation sont à prévoir. Le DPE détaille d’ailleurs les recommandations d’isolation. Au contraire, si le logement est classé en B ou en C, il est correctement isolé.

Comment avoir une bonne isolation thermique en appartement ou en maison ? 

Il existe divers types d’isolation et différentes techniques utilisées. Pour une isolation performante, confiez votre projet à un artisan professionnel.

Renforcer l’isolation de la toiture 

L’isolation du toit peut s’effectuer de plusieurs façons : 

  • L’isolation des combles perdus lorsque les combles ne sont pas habitables. Celle-ci consiste à projeter des flocons d’isolants en vrac entre le plafond et la charpente. 

  • L’isolation des combles aménageables peut se faire soit avec des plaques d’isolants fixées à l’intérieur, sous la toiture (isolation sous rampants), ou en posant un isolant entre la charpente et la couverture de toit (isolation de la toiture par l’extérieur).

Améliorer l’isolation des murs 

Les murs peuvent être isolés soit par la pose d’un isolant sur les parois intérieures ou sur les parois extérieures.

  • L'isolation intérieure a l'avantage d'être moins coûteuse et ne nécessite pas d'autorisation de la mairie. En revanche, elle peut provoquer une diminution de la surface habitable. Elle reste néanmoins la méthode d’isolation la plus répandue.
    Elle peut s’effectuer par doublage, c’est-à-dire par la pose d’un isolant en rouleaux fixé à une ossature métallique ou par soufflage, à savoir, poser un isolant en vrac entre le mur et une contre-cloison.

  • L'isolation extérieur préserve le volume de la pièce et réduit considérablement les ponts thermiques. Cependant, elle est soumise à des autorisations spécifiques (mairie, assemblées générales de copropriétés…)

Les deux principales méthodes sont : l’isolation sous enduit qui consiste à appliquer l’isolant en panneaux sur les murs, puis à le recouvrir d’enduit ou l’isolation sous bardage.

Effectuer l’isolation des sols

L’isolation du plancher bas se réalise soit par une isolation par le dessus ou par le dessous.

Les sols sont des parties importantes à isoler, surtout s’ils se trouvent sur une pièce non chauffée comme un vide sanitaire, un sous-sol, une cave ou un garage.

Avec l’isolation par le dessus, l’isolant est directement sur le sol, alors qu’en isolation par le dessous, il est fixé sur le plafond de la pièce sous le rez-de-chaussée.

La résistance thermique (R) pour une bonne isolation 

La résistance thermique R d’un matériau correspond à sa capacité à restreindre le passage du froid ou de la chaleur. Elle s’exprime en mètre carré kelvin par watt (m2 K/W) et joue un rôle dans la maîtrise des ponts thermiques. Pour la calculer, il est nécessaire de diviser l’épaisseur du matériau choisi (en mètre) par la valeur de la conductivité thermique. 

Plus elle est élevée, plus le produit est isolant, et à contrario, plus la valeur est faible, plus le matériau est conducteur. 

La résistance d’un isolant permet de connaître quelle épaisseur est nécessaire pour bien isoler votre maison. 

Pour une construction de logement neuf, la résistance thermique doit répondre aux exigences de la RT 2012 Bâtiment Basse Consommation (BBC) :

  • 8 m 2. K/W pour le toit (rampants et plafond de combles)

  • 4 m2.K/W pour les murs (façade ou pignon) et planchers bas

Dans le cas d’une rénovation, R doit avoir une valeur minimale qui répond aux conditions du Crédit d’impôt et de Certificat d’Économies d’Énergie (CEE), à savoir :

  • R ≥ 3,0 m2.K/W pour les planchers bas sur sous-sol, vide sanitaire ou passage ouvert

  • R ≥ 3,7 m 2. K/W pour les murs 

  • R ≥ 6,0 m 2. K/W pour les rampants de toiture et les plafonds de combles

  • R ≥ 7,0 m2.K/W pour les sols de combles perdus

Le saviez-vous ? Les matériaux d’isolation doivent comporter la mention CE sur leur emballage. Si le logo ACERMI est également présent, la résistance thermique et les caractéristiques techniques sont certifiées.

Combien coûte une rénovation énergétique ? 

Estimation des prix des travaux pour l’isolation 

Le prix de l’isolation varie selon l’isolant choisi. Pour vous donner un ordre d’idée, voici une fourchette de coûts pour les isolants : 

  • laine de verre = 5 € à 10 €/m2

  • ouate de cellulose = 20 à 35 €/m2

  • laine de roche = 10 € à 30 €/m2

  • laine de bois = 18 € à 22 €/m2

  • polystyrène expansé = 5 € à 6 €/m2

  • polystyrène extrudé = 8 € à 10 €/m2

  • polyuréthane = 16 € à 20 €/m2

  • laine de chanvre : 18 € à 22 €/m2

Pour ce qui est de la technique d’isolation utilisée, voici les prix moyens pratiqués : 

  • 36 €/m2 pour l’isolation des combles perdus par la méthode de soufflage 

  • entre 35 € à 77 €/m2 pour l’isolation sous rampants ou entre 108 € à 267 € m2 pour l’isolation du toit par l’extérieur 

  • entre 120 € et 180 €/m2 pour l’isolation des murs par l’extérieur sous enduit et entre 160 € et 230 €/m2 pour une isolation sous bardage

  • 60 €/m2 pour l’isolation des murs par l’intérieur

Il faut également noter que les travaux d’isolation doivent prévoir l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC), pour assurer la bonne aération du logement.

Les différentes aides financières de l’État

Il existe de nombreuses aides à la rénovation énergétique pour améliorer l’isolation de votre maison. Parmi celles-ci, il y a :

  • MaPrimeRénov : une aide de financement distribuée par l’Anah, pour tous les propriétaires occupants ou bailleurs, souhaitant financer des travaux de rénovation énergétique (isolation, chauffage et ventilation). Le montant varie selon les revenus.

  • L’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ) : vous pouvez demander un prêt pour faciliter le financement de votre logement. 

  • Le chèque énergie peut servir comme mode de financement pour la réfection de l’isolation.

Vous détenez désormais tous les conseils utiles pour isoler efficacement votre habitat ! Il ne vous reste plus qu’à entreprendre les démarches pour la réalisation de vos travaux énergétiques.

2022-03-07

Quel prix pour votre projet de travaux ?


Décrivez vos travaux à l’aide du formulaire ci-dessous

Nous vous appelons pour préchiffrer vos travaux par téléphone.

Nous vous proposons les artisans les plus compétents de notre réseau pour recevoir de vrais devis.

A propos

EnChantier met à disposition des particuliers un outil de chiffrage instantané et les aide à trouver des artisans de confiance.
 

CNIL

Déclaration n°1262855

Contact