Chiffrez vos travaux maintenant !

Rencontrez des pros !

Je chiffre mes travaux Demande de devis

Pas de mauvaise surprises,
votre devis de travaux de terrassement selon un prix de référence

 

Recevez une estimation gratuite au meilleur prix


Demandez, si vous le souhaitez la visite d'une entreprise partenaire

Travaux de terrassement : le guide complet

De nombreuses situations nécessitent des travaux de terrassement qui devront être effectués avant toute opération de construction ou d’enfouissement des différents réseaux. Vous envisagez la mise aux normes de votre fosse septique ou encore vous souhaitez refaire l'accès à votre maison ou couler une dalle de béton pour une terrasse ou un garage ? Ces travaux vous amèneront à vous informer sur la première étape, à savoir la préparation du sol devant accueillir votre futur projet. Cette étape est primordiale car elle assurera la stabilité et la résistance de votre ouvrage. Les terrassements étant de grande importance et pouvant avoir des conséquences graves, il est conseillé de les faire exécuter par un professionnel, ce qui vous garantira, en outre, de pouvoir bénéficier de l’assurance décennale. Toutefois certains travaux de terrassement n’affectent pas la solidité, vous pouvez donc envisager de les faire vous-même.
terrassement pelouse pavillon

Qu’est-ce que le terrassement ?

Le terrassement, par définition, est le fait de déplacer différents matériaux, tels que de la terre, dans le but d’obtenir une surface pouvant accueillir une construction, une route ou des canalisations. Ce travail est effectué pour limiter les risques de tassement ou de glissement de terrain, pour apporter une solidité à la base de votre ouvrage. Cette préparation du sol nécessite une bonne connaissance, non seulement du terrain, mais également de la nature du sol ; les conseils d’un professionnel peuvent s’avérer nécessaires.

Les travaux de terrassement doivent suivre différentes étapes : analyser le sol, tracer les limitations du terrain qui devra être terrassé, puis procéder selon les travaux envisagés au déblai et/ou au remblai de la surface. Ainsi, la maçonnerie ou la pose de réseaux qui suivra disposera d’un excellent travail préparatoire pour la suite de l’ouvrage.

Le déblai et le remblai : quelle différence ?

On entend par déblai le fait d’enlever de la matière ; dans le cadre du terrassement il s’agit généralement de terre, dans le but soit de niveler le sol ou de le baisser. Le remblai par définition est l’action inverse du déblai, il faut ajouter de la matière pour niveler le sol ou pour élever le sol.

Les matières utilisées dans le cas du remblai peuvent être de la terre, du sable, des gravats ou encore de la roche. Ces deux actions définissent le principe du terrassement, certains travaux nécessiteront des déblais remblais, pour d’autres une seule de ces deux actions devra être envisagée.

Où et pourquoi faire un terrassement ?

Les travaux de terrassement peuvent être effectués pour des projets privés ou professionnels. Ces projets sont multiples et variés, depuis la mise en place d’une fosse septique dans une entreprise en construction jusqu’à la préparation d’un sol qui accueillera ensuite une maison individuelle. On peut distinguer deux grands types de terrassement.

Un terrassement pour de l’enfouissement

La pose ou la mise aux normes d’une fosse sceptique, la pose ou la réfection des canalisations d’eau ou des câbles électriques nécessiteront un travail de terrassement, l’action de déblais remblais trouve ici toute son importance. Il conviendra, dans un premier temps, de déblayer, c’est-à-dire de créer une tranchée pour accueillir les différents réseaux et de remblayer pour recouvrir.

Un terrassement pour une construction nécessitant de la maçonnerie

Avant la création d’une piscine, d’une terrasse, d’un bâtiment ou d’un accès, que ce soient des projets privés ou professionnels, ou tout simplement avant de construire une maison, une dalle béton sera souvent nécessaire. Le travail de terrassement sera alors la première étape à mettre en œuvre. Cette préparation du sol aura un impact sur la construction qui s’en suivra.
terrassement pelouse pavillon

Comment faire son terrassement ?

Vous pouvez envisager d’effectuer vous-même ce chantier de terrassement mais il convient de noter que ce type de travaux, dit de “gros œuvre”, peut s’avérer très complexe, y compris pour des bricoleurs expérimentés.

L’étape préparatoire

Afin de bien préparer le terrassement, l’analyse des sols (terre argileuse, présence de silex…) est primordiale. Il conviendra également de délimiter la surface à terrasser à l’aide de piquets.

Cette étape permettra de respecter, par exemple, les plans de constructions ou d’éviter de terrasser une surface qui ne vous appartiendrait pas. Il est souvent utile de faire appel à un géomètre, à ce stade, dont le rôle est de délimiter votre terrain.

Vous devrez également calculer la profondeur du déblai nécessaire pour obtenir, en fonction de la nature du sol, une épaisseur de remblai suffisante au type de construction envisagé.

Le matériel nécessaire

Ce type de travaux oblige le maniement de certains engins de chantier puissants, il est donc nécessaire de connaître leur utilisation avant de vous lancer dans une location. La pelle mécanique, le compacteur ou encore le chargeur sont des outils nécessaires aux travaux de terrassement lorsqu’ils sont de grande envergure.

La mise en œuvre

Dans le cadre de l’enfouissement, il conviendra de procéder au décaissement sur la profondeur nécessaire, c’est-à-dire enlever la terre, les gravats et éventuellement prévoir l’évacuation de ces gravats. La profondeur est différente selon le réseau que vous souhaitez enfouir :
  • les canalisations d’eau doivent être placée hors gel soit à 40/60 cm dans le sud de la France et à 60/80 cm dans le nord
  • le gaz de ville est dans les mêmes profondeurs mais de l’autre côté de la voie
  • les câbles électriques, ceux des télécommunications ou encore la fibre optique devront être enfouis à 60 cm de profondeur
  • quant à la profondeur de votre fosse septique, elle sera variable en fonction de la pente de votre terrain.


Dans l'hypothèse où vous devriez enfouir à la fois une canalisation d’eau et un câble électrique, veillez à effectuer deux tranchées distinctes. Pour amortir les mouvements de terrain, il est nécessaire de protéger ces différents réseaux.

Par conséquent, avant de procéder au remblai, vous devrez placer sous et sur vos câbles et/ou canalisations une couche de sable ; de même votre fosse septique devra être protégée sur tous les côtés par ce matériau. Afin de protéger vos réseaux, d’éventuels travaux ultérieurs, des filets avertisseurs, marqués par des couleurs, peuvent être placés entre 20 à 30 cm de part et d’autre de la canalisation ou du câble, ce qui permettra de les repérer rapidement au cours d’autres travaux de terrassement.

Ainsi le rouge signale l’électricité, le bleu l’eau. Le vert est utilisé pour les télécommunications, le jaune pour le gaz combustible, le violet pour le chauffage urbain et la climatisation, le orange pour le gaz et les produits chimiques, le marron pour l’assainissement et le gris pour la fibre. Le remblaiement, suivi du compactage sont les dernières étapes, le matériau de remblai utilisé dépendra du type de construction que vous envisagez au-dessus.

Dans le cadre de la construction, la profondeur du décaissement dépendra de la région, de la nature du sol et de la nature de la construction envisagée. Plus la construction sera lourde, plus vous devrez prévoir un décaissement important pour que le remblai soit suffisamment épais afin de supporter le poids de votre projet.

Dans les cas les plus extrêmes, les travaux de maçonnerie qui suivront compenseront l’absence de rigidité du sol par des semelles porteuses ou par la pose de pieux (dés en béton pour aller chercher le dur).

La pose d’un géotextile sera nécessaire pour une allée ou un chemin, cela évitera les remontées de racine mais également de répartir les forces de charges sur l’ensemble de la zone. La matière de remblai utilisée dépendra, là aussi, du type de construction avec terre, pierre, gravats ou sable compact. Vous pouvez maintenant couler votre chape, goudronner votre allée....

Exemple de devis chiffrable sur enchantier.com pour vos travaux de terrassement

Le prix des travaux de terrassement dépend de différents critères tels que la complexité des travaux, la surface du terrain et la profondeur à décaisser.

Fiche travaux : prix pour le terrassement d'un terrain
Tarif horaire 60 à 80 €
Tarif au m3 25 à 55 €
Evacuation des gravats 12 à 15 €
Evacuation de la terre 7 à 8 €

Fiche travaux : prix des travaux de terrassement
superficie à terrasser 14m3
Prix retenu pour le terrassement 40 €/m3
Prix retenu pour l'évacuation des gravats 15 €
Prix retenu pour l'évacuation de la terre 7 €
Prix des travaux
TOTAL HT 582 €
TVA 10% 58,2 €
TOTAL TTC 640,2 €

Des variations peuvent également se faire en fonction des différentes régions, du type de sol, de la pose d’un géotextile ou de la difficulté d'accès au chantier.

Les astuces

  • Le terrassement est une étape essentielle pour la solidité de votre construction à venir. Il est préférable de privilégier la saison hivernale et sèche. En effet, lors des autres saisons la terre peut être humide et risque de se compacter et de glisser.
  • Il est important, au cours de vos travaux de terrassement, de prévoir un chemin d’accès pour les engins de chantiers et d’organiser à l’avance l’évacuation des gravats.
  • Pour des futurs travaux, il semblerait judicieux de repérer les différents câbles ou canalisations sur un plan afin que, par la suite, vous ou vos éventuels acquéreurs sachiez exactement où ils se trouvent. Un moyen efficace de ne pas les abîmer.

Quel prix pour mon terrassement ?

Nos partenaires

Témoignage

"Trés rapidement j'ai été contacté par trois entreprises proches qui ont proposé un RDV et un devis comme je le souhaitais." François L.