Devis cloisons

Chiffrez vos travaux maintenant !

Rencontrez des pros !


Pas de mauvaise surprises, votre devis de travaux de cloisons selon un prix de référence

Je chiffre mes travaux Demande de devis

Recevez une estimation gratuite au meilleur prix


Demandez, si vous le souhaitez la visite d'une entreprise partenaire

Devis cloisons

Dans une maison, les cloisons définissent les espaces et l’agencement global des pièces. Mais comment choisir entre cloisons en plaques de placo ou cloison sèche ? Quelle type de cloison de séparation privilégier et pour quels objectifs ? Dans quelles conditions peut-on utiliser une cloison amovible ? Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans les magasins spécialisés ou au moment de faire des travaux, quelques conseils peuvent donc vous aider à mieux comprendre les différents devis.
Cloison

Les différents matériaux qui composent les cloisons

Dans un premier temps, il faut savoir distinguer la cloison séparative de la cloison distributive. La première sépare les logements entre eux et doit donc isoler phoniquement et la seconde se pose entre les espaces d’un même logement. Elles se posent selon ce principe : des plaques de plâtre sont vissées de part et d'autre d'une armature métallique (fixée au sol et au plafond) et un isolant est placé au centre de la cloison. Cette ossature est elle-même posée sur une bande résiliente pour assurer une parfaite étanchéité à l'air et limiter la propagation du bruit (ondes sonores et impacts).

La cloison en carreau de plâtre

Le traditionnel carreau de plâtre plein (blanc) est composé à 100% de plâtre. Il mesure en général 66 x 50cm et fait entre 5 et 10 cm d’épaisseur. L’assemblage des carreaux se fait par collage et par emboîtement. Incombustible, c’est un isolant thermo-acoustique efficace. Cependant, sa surface plane ne peut pas recevoir de finitions très variées. Tous ces produits sont aussi disponibles en version alvéolée (creux), plus légers, conseillés pour la pose d’une cloison en étage ou sur un plancher bois.

La cloison en béton cellulaire

Le carreau de béton cellulaire est composé de sable, de chaux, de ciment et d’eau. Il mesure 62 cm de long pour une hauteur de 25 à 50cm de hauteur et une épaisseur de 5 à 10 cm. C’est un matériau minéral naturellement hydrofuge, ininflammable, très léger et offrant une bonne isolation thermo-acoustique. Il existe des carreaux monolithiques et d’autres pourvus de profil à emboîtement (comme pour le carreau de plâtre), ce qui permet de s’affranchir du collage des faces verticales. Pour vos cloisons, les carreaux de 5cm d’épaisseur sont interdits pour le montage de cloisons, mais sont parfaits pour fabriquer des habillages ou pour créer des meubles maçonnés.

Placoplâtre traité hydrofuge

Le placoplâtre est un matériau poreux conducteur d'humidité. Les plaques de placoplâtre hydrofuges (bleues ou vertes) sont traitées pour permettre de cloisonner les pièces humides (la salle de bain, la cloison de douche, la cuisine). Ces plaques peuvent s’installer comme cloison, sur le plafond ou en doublage. Elles peuvent être également utilisées comme plaque standard.

La cloison sèche

Utile pour séparer des pièces simplement et rapidement, la cloison sèche est très légère : on l’utilise fréquemment pour l’aménagement des combles ou encore l’agencement de pièces à l’étage. Constituée d’une ossature de bois ou métallique, la cloison est recouverte de plaques de plâtre, pour une bonne isolation phonique et une résistance au feu correcte. En effet, il est possible de la recouvrir de panneaux alvéolaires, mais ces derniers ne permettent pas une bonne isolation acoustique. Dans les pièces d’eau, il est indispensable de poser – au préalable – un profilé U au sol, pour protéger la cloison de l’humidité.
Cloison

Les pavés de verre

La cloison en pavés de verre est composée de pavés translucides de 19 cm de côté montés sur des armatures métalliques et scellés au mortier. Cette cloison est hydrofuge et laisse passer la lumière, elle est idéale pour la salle bain mais permet également de séparer des espaces dans les autres pièces à vivre sans occulter la lumière. De plus, en fonction du verre utilisé, il est possible de préserver l’intimité des occupants de la zone délimitée. Résistante à l’humidité, la cloison en pavés de verre permet, lorsqu’elle est bien posée, d’isoler un espace efficacement sur le plan thermique et sonore.

Choisir sa cloison selon la pièce que l'on souhaite diviser

Les cloisons mobiles

Si vous souhaitez moduler une pièce de façon non définitive, optez pour les cloisons mobiles, très légères, décoratives et pratiques. On trouve différents types de cloison mobile :

-la cloison japonaise

-la cloison amovible ou coulissante

La cloison japonaise est coulissante et amovible. Elle permet de séparer une pièce en deux espaces tout en laissant passer la lumière. A l’origine en papier et séparant le jardin de l’habitat elle est aujourd’hui un élément de décoration et de séparation. Elles sont constituées de panneaux en claustra ou panneaux pleins coulissants. On peut les utiliser comme mur à part entière, portes coulissantes, dressing, placard
La cloison amovible peut être coulissante ou en accordéon. Les coulissantes glissent sur un rail situé en haut ou en bas de l’élément et est très utile pour aménager un nouvel espace sans se lancer dans des travaux d’envergure. Très esthétique, elle coulisse le long du mur et permet d’agrandir la pièce et de faire diffuser la lumière dans tout l’espace. La cloison en accordéon peut être bon marché et faciles à replier pour moduler l’espace autant de fois que l’on veut. Elles sont simples à installer, il faut cependant faire attention de ne pas trop la malmener lors des ouvertures.

Les cloisons fixes

Elles sont destinées à séparer définitivement deux espaces d’un intérieur. Il est donc important de bien réfléchir avant de les installer. La cloison permet également de protéger des odeurs, de la lumière et assurent une protection du feu. Elles sont très souvent constituées de plaques de plâtre posées sur rails métalliques, ou en assemblage de carreaux de plâtre, et béton cellulaire pour les constructions modernes. Pour les constructions plus anciennes elles seront en brique plâtrière entre pans de bois.
Pose de rails de cloisons

Quel prix pour poser des cloisons ?

Le prix des matériaux

Si le montage de cloisons peut être réalisé sans trop de difficultés pour une cloison droite avec peu de découpes, le jointage des plaques requiert une grande technicité pour être réalisé proprement. Cet ouvrage peut être considéré à tort comme accessible, car sans expérience ni matériel professionnel (ponceuse sur coussin d’air) il est particulièrement difficile de réaliser un jointage invisible. Si vous optez pour une finition peinture, celle-ci révèlera tous les défauts, une fois appliquée. Le prix des matériaux est donc donné ici à titre indicatif, mais il est important de faire appel à un professionnel pour réaliser ces travaux.

Le prix du placo au m2 est relativement bas : on le trouve à un peu plus de 6 € le m2 dans les magasins de bricolage traditionnels des plaques de placo.

Le tarif de base conseillé étant de 42,22 € HT par m2 pour la pose d’une cloison avec un isolant standard. Le prix du placo à poser avec traitement hydrofuge est de 45,56 € HT par m2selon notre estimation. Par la suite, le devis placo sera plus élevé en fonction de la nature de l’isolant souhaité.

Avant même de réaliser des travaux d’isolation phonique, il faut faire appel à des professionnels d’un bureau d’étude acoustique afin de définir précisément les aménagements à réaliser. Le Placo Phonique permet de baisser de 50 % le bruit dans la maison gain de 3 décibels par rapport au placo standard. Il coûte 18 € le m2. Il existe également des isolants phoniques totalement écologiques, constitués, de ouate de cellulose et de lin. Cette solution n’est pas forcément plus onéreuse : il faut comparer avant d’acheter.

La cloison sèche coûte à partir de 20€ le m2 mais son prix varie selon le matériau choisi. Globalement il faut compter entre 20 et 30€ le m2 pour les panneaux alvéolaires et 30 à 40€ le m2 pour les plaques de plâtre.

Le béton cellulaire coûte entre 70 et 75€ le m2 tout compris (pour une épaisseur de 20 cm) et 80€ pour 30 cm.

Le placoplâtre traité hydrofuge coûte environ de 16 à 23€ (pour 13 mm d’épaisseur).

Pour les pavés de verre, hors pose, comptez de 2€ à 10€ selon le modèle et de 50 à 200€ le m2 pour une pose murale.

Le prix des différents modèles de cloison

Cloison accordéon : Elle coûte entre 60 € pour une porte simple en PVC à plus de 2 000 € pour les systèmes accordéon complets en tissu vinyle. La cloison japonaise : on la trouve dans les magasins à des prix allant de 400 à 4 000 €, en selon les modèles. Très souvent, les cloisons coulissantes (ou amovibles) se trouve sous forme de kit, le premier prix étant à 80 €. Ce sont des kits simples dans lesquels on trouve le rail, les fixations, la visserie, mais c'est vous qui vous fournissez la cloison (portes anciennes ou panneaux de bois). Pour un modèle standard le prix monte entre 300 et 500€.

Exemple de devis chiffrable en ligne sur enchantier.com pour la pose de cloisons

Fiche travaux : fourniture et pose d'un cloison
Type de cloison Plaques de plâtre
Gamme Isolé confort
Option Traité hydrofuge
Surface 15 m2
TOTAL HT 1033,33 €
TVA 10% 103,33€
TOTAL TTC 1136,66 €

Conseils d'un professionnel partenaire d'EnChantier.com

Si vous avez posé des plaques de placoplâtre traitées hydrofuge et que malgré cela vous continuez à avoir de la condensation et de l’humidité, cela serait plus lié à un problème de manque (ou insuffisance) de ventilation qu’il ne faut pas négliger lorsque l’on s’occupe de l’isolation d’une pièce.

Quel prix pour la pose d'une cloison ?

Nos partenaires

Témoignage

"J'ai été très satisfait, plusieurs professionnels se sont manifestés rapidement. "Grégoire C.