Chiffrez vos travaux maintenant !
Rencontrez des pros !
Je chiffre mes travauxDemande de devis
Chiffrage immédiat et gratuit,
Votre devis de travaux de drainage selon un prix de référence.

Prix d'un drainage de maison

Drainage de maison
Moisissures, humidité, champignons… Afin d’éviter que votre maison ne subisse des dommages en lien avec ces types d’altérations, il est temps de vous pencher sur le prix d’un drainage de maison et sur les différentes options qui s’ouvrent à vous en ce domaine. Avec des coûts pouvant osciller entre 200 et 300 € pour des solutions basiques, il est important de vous apporter les premiers éléments avant que vous ne contactiez un professionnel.

 

Prix d'un drainage de maison : récapitulatif

Postes concernés

Prix de fourniture

Prix de pose

cuvelage

cuvelage

100 à 200 € par m²

40 à 60 € par m²

enduit de cuvelage

25 à 30 € par m²

40 à 60 € par m²

drainage périphérique

terrassement

25 à 55 € par m3

-

gravier de type 20/40 ou 10/20

40 € la tonne

-

sable avec une densité de 1,4 tonne/m3

60 €/tonne

-

drain en 50 m de longueur par 100 m de diamètre

90 € pièce

-

nappe PEHD

1,50 € par m²

-

exutoire en béton

15 à 30 € pièce

-

remblaiement

23 € par ml

-

budget total à prévoir

200 à 300 € par ml

drainage intérieur

excavation

40 € par m3

-

coulage du fond de forme (béton)

10 € par ml

-

drain en PVC renforcé

23 € par ml

-

drain en béton en 200 mm d’épaisseur

20 € par ml

-

remblaiement

45 € par m3

-

budget total à prévoir

250 € par ml et +

drainage par VMD

assécheur

50 € pièce

45 à 60 € de l’heure

 

 

En quoi consiste le drainage ?

Les problèmes d’humidité concernent l’ensemble des bâtiments, qu’il s’agisse de locaux professionnels ou privés, qu’il s’agisse de maisons neuves ou anciennes. Lors, afin de lutter contre ces problèmes, des solutions ont été mises en place qui permettent de limiter, voire de supprimer, l’humidité et tout ce qui en découle : infiltrations, remontées capillaires, fragilisation des fondations, inondations, apparition de moisissures et autres dégâts des eaux.

 

La plupart du temps, la solution consiste à drainer et canaliser l’eau du terrain afin de la rediriger à bonne distance du bâtiment. L’objectif final de l’opération est clairement d’assainir le terrain afin de protéger les parties enterrées de la bâtisse, sa cave et son sous-sol. Par la même occasion, elle permettra de garantir une bien meilleure stabilité au niveau des fondations. L’eau collectée à cette occasion pourra notamment être évacuée par le biais d’un puisard ou du réseau d’assainissement collectif en place, à moins d’être envoyée vers une zone ne craignant pas l’inondation.

 

Si seul un diagnostic (étude du terrain et du bâtiment) réalisé par un professionnel pourra mettre à jour la cause exacte de vos problèmes d’humidité, nous allons tout de même vous apporter un certain nombre d’informations en termes de drainage de maison.

Il est à noter que la mise en place d’un système de drainage doit être parfaitement réalisée et adaptée à la configuration des lieux et du sol. Le cas échéant, votre maison pourrait bien souffrir puisque c’est l’effet inverse à celui escompté qui pourrait apparaître avec une intensification du phénomène.

 

Quand faut-il changer de système ?

En neuf, les travaux de mise en place d’un drainage pourront se révéler moins onéreux. Ils devront donc être pensés en amont et prendre en compte les caractéristiques du terrain.

 

Dans le cas d’une maison déjà construite, différents éléments doivent être interprétés comme des signaux d’alarme :

 

Signes d’humidité observés

Présentation rapide

présence de flaques d’eau au niveau des fondations

Raisons possibles :

  • drainage insuffisant du sol
  • point d’évacuation des eaux pluviales trop proche des fondations
  • nécessité de mettre en place un drainage

présence persistante de flaques d’eau dans le jardin

Si la formation de flaques après un épisode de fortes précipitations n’est pas réellement un souci, leur persistance 1 à 2 heures après la fin de ces précipitations doit par contre vous alerter. 

Cette notion implique que le drainage n’est pas optimal.

gouttières qui débordent par temps pluvieux

En l’absence de débris, un débordement indique que les gouttières sont :

  • mal installées
  • ou trop petites

présence visible d’humidité dans la cave ou le sous-sol

L’apparition de traces d’humidité sur les murs d’une cave ou d’un sous-sol montre que le drainage en place n’est pas adapté ou n’est plus performant.

Le risque est alors d’être confronté à de graves problèmes d’infiltrations, de remontées capillaires*, voire d’inondations.

 

 

* Les remontées capillaires correspondent à une remontée de l’humidité depuis le sol jusque dans les murs d’une bâtisse en passant par les fondations de celle-ci. Cela se produit lorsque le sol est saturé d’eau. A noter que les remontées capillaires peuvent faire de votre habitation un logement jugé insalubre. En outre, leur présence peut progressivement détruire les fondations.

 

Qui contacter pour la mise en œuvre d’un drainage ?

Il est indispensable de s’en remettre à un professionnel pour la réalisation d’un drainage. En effet, il vous faudra trouver la solution de drainage la plus adaptée à votre cas particulier. Lors, votre expert prendra en compte les caractéristiques particulières de votre terrain, mais aussi celles de votre maison, avant de lancer les opérations de mise en place de votre système de drainage.

 

En outre, ce type de travaux, que ce soit lors d’une construction neuve ou d’une rénovation, fait appel à du matériel spécifique et à des techniques complexes.

 

En termes de spécialiste en la matière, vous pouvez vous tourner vers différents types d’entreprises :

  • géologues ;
  • spécialistes de l’assèchement ;
  • terrassiers ;
  • entreprises d’assainissement.

 

Avant de sélectionner votre prestataire, nous vous recommandons également de vérifier que :

  • le professionnel visé dispose d’une carte professionnelle ;
  • le devis est gratuit ;
  • le professionnel a contracté une assurance réparation en cas de malfaçons ;
  • les garanties proposées.

 

Le prix des différentes options de drainage

Selon les caractéristiques des lieux et les problèmes effectifs ou potentiels détectés, une solution de drainage adaptée pourra être mise en œuvre. Différents systèmes existent afin de pallier les diverses situations pouvant être mises en exergue. Si la plupart du temps le drainage périphérique ou le drainage de maison par l’intérieur sont envisageables, il arrive que certaines maisons ne peuvent pas recevoir un tel traitement. Dans ce cas, le cuvelage ou le système du drainage par VMD sont d’autres options possibles.

 

Bien entendu, le coût de ce type d’opération est fonction des :

  • travaux engagés selon la solution choisie ;
  • les caractéristiques du terrain ;
  • l’entreprise sélectionnée ;
  • la superficie et l’architecture du logement ;
  • etc.

 

Le prix d’un cuvelage

Une des options envisageables est celle du cuvelage. Les professionnels y ont recours lorsque la configuration des lieux et les caractéristiques du terrain ne se prêtent pas à des solutions plus “classiques” telles que le drainage périphérique ou le drainage par l’intérieur que nous allons voir par la suite.

 

Ainsi, le cuvelage est généralement mis en œuvre dans le cas d’une cave ou d’un sous-sol particulièrement humide où la pose d’un drain s’avère impossible. Le principe consiste à rendre la pièce étanche en créant un système de cuve par l’intérieur. Pour ce faire, un professionnel devra procéder à l’application de différents mortiers en couches successives, aussi bien sur les murs que sur les sols. Il faut compter une épaisseur supplémentaire oscillant entre 30 à 40 mm et les jointures doivent faire l’objet d’une attention toute particulière avec la mise en place de solins afin de renforcer la liaison murs/sol. Le travail sera complété par l’application d’un enduit de cuvelage afin d’offrir une bonne résistance à la cuve.

 

Concernant cette méthode, il est important de noter qu’aucun percement ne pourra plus être réalisé, même pour la pose d’une simple cheville. Toutefois, si la superficie de cette pièce le permet, un habillage en placo permettra de contrer ce souci et ainsi de venir fixer vos éléments aux murs et au sol.

 

  • En termes de coût :
    • le cuvelage requiert un budget entre 100 à 200 € par m², en fourniture, selon la surface à traiter.
    • l’enduit de cuvelage atteint un investissement de 25 à 30 € par m², en fourniture.
    • la main d'œuvre est facturée autour de 40 à 60 € par m².

 

Si besoin, il est également possible de compléter cette opération par :

  • une injection de résine visant à colmater les fissures murales de petite dimension : prévoir autour de 25 à 50 € par mètre linéaire.
  • une pose de membrane étanche au bas des murs enterrés : compter entre 100 à 200 € par mètre linéaire.

 

Le prix d’un drainage périphérique

Autre solution, celle la plus souvent utilisée, le drainage périphérique (ou drainage français). C’est alors par l’extérieur que le problème d’humidité est traité. Généralement mise en œuvre au moment de la construction, cette option peut également être pensée dans le cadre d’une rénovation.

 

Pour pouvoir accéder à ce type de drainage, il faut impérativement que la totalité du pourtour de la maison soit accessible. Lors, en cas de maisons mitoyennes (jumelées), les deux logements devront être pris en charge simultanément. Le cas échéant, il faudra se tourner vers une autre méthode.

Par ailleurs, ce principe s’appuyant sur le concours de la gravité, une pente d’au moins 1 % est également attendue afin d’assurer la bonne évacuation des eaux pluviales.

 

Dans la pratique, votre professionnel devra procéder en plusieurs étapes :

 

Etapes

Présentation rapide

terrassement

Avant toute chose, des travaux de terrassement pourront être nécessaires selon la configuration de votre terrain.

effectuer une fouille périphérique

Celle-ci sera effectuée sur une profondeur jugée raisonnable (60 à 100 cm) et devra être réalisée le long de vos fondations.

création d’un lit d’assise

Coulé au fond de la fouille, ce lit d’assise a pour rôle de garantir la stabilité du drainage.

En général, une nappe PEHD est mise en place pour permettre une bonne circulation de l’air contre le mur du bâti. Cette nappe viendra en outre protéger ce mur.

installation du drain

Une fois la fosse prête, le drain est mis en place. Ce dernier pourra être en béton, en PVC percé, voire en terre cuite. Ce sont les caractéristiques du terrain qui permettront de déterminer le matériau à utiliser.

comblement de la fosse

La fosse est ensuite comblée via différentes couches de granulats (soit un mélange de graviers et de sable). Ces granulats se veulent relativement gros au plus profond de la fosse et présentent des calibres de plus en plus fins au fur et à mesure qu’ils se rapprochent de la surface du sol. La toute dernière épaisseur, quant à elle, sera faite de terre naturelle (ce qui peut entraîner des travaux de remblaiement).

installation de regards et d’exutoire

Enfin, des regards doivent être placés à chaque orientation du drain.

Une zone d’exutoire devra aussi être prévue pour compléter le système. Cette zone consiste en une évacuation des eaux vers une zone inondable ou vers le réseau de collecte de type puisard ou réseau d’assainissement collectif.

 

 

Sur le plan financier, il faudra prévoir un budget allant de 200 à 300 € par mètre linéaire, en fourniture et pose. Voici, dans le détail, ce que le drainage périphérique peut engendrer comme dépenses :

 

Postes

Prix de fourniture

terrassement

25 à 55 € par m3

gravier de type 20/40 ou 10/20

40 € la tonne

sable avec une densité de 1,4 tonne/m3

60 €/tonne

drain en 50 m de longueur par 100 m de diamètre

90 € pièce

nappe PEHD

1,50 € par m²

exutoire en béton

15 à 30 € pièce

remblaiement

23 € par ml

 

 

Le prix d’un drainage intérieur

Si la création du drainage périphérique vu juste avant n’est pas envisageable, la méthode du drainage intérieur peut alors répondre aux besoins. Elle n’est cependant utilisée que lorsqu’aucune autre solution n’est possible car sa mise en œuvre est extrêmement complexe.

 

Cette autre technique consiste à créer un drain au sein même des fondations. Les eaux pluviales, mais aussi celles émanant des nappes phréatiques sous l’effet de la pression hydrostatique, sont alors évacuées selon la pente naturelle imprimée par le terrain ou, si nécessaire, à l’aide d’une pompe de relevage.

 

Etapes

Présentation rapide

création d’une fosse

Depuis l’intérieur, il est question de creuser une fosse contre la façade ou les murs devant recevoir le drain. Cela sera possible si le logement dispose d’un vide sanitaire assez haut ou d’une cave. Le cas échéant, le sol doit être déposé puis remis en place, ou remplacé selon les cas, après la pose du drain. C’est ce second cas de figure qui rend le projet bien plus difficile.

La fosse devra faire autour de 40 à 60 cm de profondeur.

création d’un fond de forme en béton

Coulé au fond de l’excavation réalisée, ce lit fond de forme en béton a pour rôle de garantir la stabilité du drainage.

installation du drain

C’est dans cette fosse que le drain en béton ou en PVC renforcé est placé. Il aura pour rôle d’évacuer les eaux pluviales vers le réseau de collecte.

comblement de l’excavation

En guise de remblaiement, l’excavation est comblée avec un gravier filtrant.

installation d’une pompe de relevage

Cette pompe sera nécessaire si le niveau du sol, et donc du drain, est plus bas que celui du réseau de collecte.

 

 

A minima, il faudra compter un prix, en fourniture et pose, de 250 € par mètre linéaire. Un prix qui pourra être bien plus élevé selon la configuration des lieux. Voici, dans le détail, ce que le drainage intérieur peut engendrer comme dépenses :

 

Postes

Prix de fourniture

excavation

40 € par m3

coulage du fond de forme (béton)

10 € par ml

drain en PVC renforcé

23 € par ml

drain en béton en 200 mm d’épaisseur

20 € par ml

remblaiement

45 € par m3

 

 

Le prix d’un drainage par VMD

Il existe également des principes de drainage liés à des systèmes de ventilation mécanique. Il est alors notamment question du drainage par VMD, soit la ventilation mécanique par dépression. Simple à mettre en œuvre, ce système lutte contre les problèmes d’humidité et de remontées capillaires.

 

Dans la pratique, il est alors question de mettre des drains (autrement appelés des assécheurs) en place au sein des murs. L’ensemble des drains installés sont reliés entre eux et sont connectés à une VMC (ventilation mécanique contrôlée). Via cette mise en œuvre, l’air chargé d’humidité est chassé des murs.

 

Avec un budget en fourniture de 50 € par assécheur, il devient alors possible de pallier les problèmes d’humidité même si les techniques de drainage vues précédemment ne peuvent pas être utilisées. Un coût autour de 45 à 60 € de l’heure sera à prévoir pour la pose.

 

Le conseil du professionnel EnChantier

Réaliser un drainage de maison doit être fait dans les règles de l’art. Le cas échéant, les conséquences pourraient être dramatiques pour le logement. De l’insalubrité à la détérioration des fondations, mieux vaut ne pas prendre de risques et en passer par un professionnel.

En outre, seul un professionnel saura déterminer la meilleure solution possible en s’appuyant sur les caractéristiques de votre logement et de votre terrain.

 

En termes de durée de travaux, cela pourra aller de quelques heures à une semaine selon les travaux prévus. Cette installation pourra être réalisée à tout moment de l’année. Cependant, il est préférable de prévoir ce type de travaux dans des périodes relativement chaude et sèche.

2019-09-04 12:33:59

Quel prix pour votre projet de travaux ?

A propos

EnChantier met à disposition des particuliers un outil de chiffrage instantané et les aide à trouver des artisans de confiance.
 

CNIL

Déclaration n°1262855

Contact