Chiffrez vos travaux maintenant !
Rencontrez des pros !
Je chiffre mes travauxDemande de devis
Chiffrage immédiat et gratuit,
Votre devis de travaux de désamiantage selon un prix de référence.

Prix du désamiantage

Amiante
L’amiante, est un matériau qui a fortement été utilisé dans les années 70 pour son bon rapport qualité/prix. Seulement, quelques années plus tard, les autorités ont décrété que l’amiante était responsable de nombreuses maladies respiratoires. Retiré du marché, certains propriétaires se voient néanmoins dans l’obligation de procéder à un désamiantage de leur logement. Pour cette réalisation, il faut compter un budget moyen compris entre 25 et 65 € par m².

 

Budget récapitulatif

Réalisation d’un DTA

Prix

recherche de présence d’amiante

entre 80 et 160 €

Types de surfaces

Prix au m²

désamiantage de dalles de sol

25 à 70 €

mur extérieur en fibro ciment

25 à 35 €

plaque ondulée de toiture

25 à 40 €

Evacuation des déchets

Prix

déchets type I

entre 150 et 500 € la tonne

déchets type II

entre 25 et 40 € /m²

 

Qu’est-ce qu’un désamiantage : la marche à suivre

Un désamiantage consiste à extraire tous les matériaux contenant de l’amiante d’un bâtiment.

 

Ce processus s’établit en suivant différentes étapes. Ces dernières consistent en :

  • un dépoussiérage : il s’agit d’un nettoyage du chantier où les travaux vont s’opérer afin de protéger les corps non contaminés contre une éventuelle prolifération.
  • un confinement des éléments touchés afin de rendre étanche la zone pour faire obstacle à la propagation d’amiante.
  • un enlèvement des matériaux contaminés : cette phase se compose de l’enlèvement des matériaux touchés par l’amiante. Elle consiste en ce qui est appelé désamiantage. 3 méthodes sont possibles pour retirer les fibres d’amiante et dépendent de l’état du support à traiter :
    • le retrait : arrachage des éléments possédant de l’amiante
    • l’encapsulage : pulvérisation de produits permettant la solidification des éléments. Méthode utilisée lorsque le risque de contamination est important.
    • le recouvrement : application d’un ragréage, d’une pose de sol souple ou par collage d’un revêtement.
  • une élimination des déchets auprès d’une déchetterie disposant d’un agrément pour le traitement de ce produit. L’établissement doit disposer d’un certificat de bonne gestion des déchets dangereux. Sans ce document, le propriétaire est exposé à des sanctions d’ordre pénales. 
  • opération de contrôle afin de vérifier qu’il n’y a plus de trace d’amiante et que la zone traitée a bien été décontaminée.

 

Les types de désamiantage

Le désamiantage concerne principalement 3 types de surfaces comme expliqué ci-dessous :

 

  • le désamiantage d’une toiture : ce type de travaux est complexe car il s’effectue en hauteur. Pour décontaminer la zone, il faut avoir recours à :
    • une réfection totale ou partielle de la toiture (plus de détails vous sont donnés dans prix de couverture au m²)
    • un recouvrement par un revêtement de type bitume pour stopper la prolifération des fibrilles d’amiante. Cette sur-toiture rend la surface totalement hermétique.

 

  • le désamiantage d’un sol : de nombreux sols posés dans les années 70, de type dalles collées ou sols plastiques, contiennent généralement de l’amiante. Certains types de sols ne contiennent pas d’amiante dans leur composition mais dans celle de la colle qui a permis leur fixation. Pour réaliser un désamiantage de sol, il est possible d’opter pour :
    • un recouvrement de l’ancien revêtement : il s’agit de la solution la plus facile mais la moins conseillée car il peut y avoir une mauvaise adhérence entre les 2 revêtements et les fibres d’amiante pourraient continuer de se propager.
    • une démolition totale ou partielle du sol.

 

  • le désamiantage d’un mur : l’amiante est surtout présente dans les matériaux servant au cloisonnement ou encore au bardage. Pour évacuer l’amiante, il est possible d’appliquer une dégradation mécanique par cassage ou perçage du support ou par tronçonnage.

 

Ce que dit la réglementation en place

Depuis le décret n°96-1133 du 24 décembre 1996, les matériaux comportant de l’amiante sont interdits en France et sont reconnus comme cancérigènes. Depuis cette date, l’amiante est donc interdit dans toutes les constructions neuves.

 

La réalisation d’un diagnostic d’amiante doit être effectué selon 3 contextes. Il faut savoir que depuis 2002, avant de réaliser des travaux de démolition dans les habitations construites avant le 01/07/1997, un diagnostic pour détecter la présence d’amiante ou non, appelé DTA, doit obligatoirement être réalisé afin de ne pas mettre en péril la santé des ouvriers. Si ce dernier révèle des traces d’amiante, une entreprise spécialisée et agréée par le Comité Français d’Accréditation (COFRAC) devra opérer sur le chantier afin de le débarrasser de toute existence d’amiante avant que les ouvriers puissent intervenir.

 

La deuxième situation dans laquelle un DTA est obligatoire est la vente d’un bien immobilier. Les vendeurs doivent impérativement remettre ce document aux acheteurs au plus tard le jour où le compromis de vente est signé. Dans le cas où le DTA est établit pour une vente, les vendeurs n’ont en aucun cas l’obligation de réaliser les travaux de désamiantage. En revanche, les futurs propriétaires s’engagent à les accomplir dans les 3 ans qui suivent la signature du bien.

 

Dans le cadre d’une location, le propriétaire ou bailleur ne déroge pas à la règle. En effet, il se voit dans l’obligation de faire réaliser ce diagnostic et d’en remettre un exemplaire aux futurs locataires.

 

A l’issue du diagnostic, selon les résultats, plusieurs situations peuvent être envisagées :

  • cas où les résultats sont négatifs : amiante ou non dans le logement, les risques sont nuls, aucune mesure n’est à mettre en place.
  • cas où les résultats sont négatifs mais la présence d’amiante a été notée : le propriétaire ou futur propriétaire devra réaliser des travaux de désamiantage sous une période maximale de 3 ans. Un état des lieux sera mené tous les 3 ans pour vérifier si cela a été effectué ou non.
  • cas où le résultat est positif c’est-à-dire que le taux d’amiante mesuré est supérieur ou égal à 5 fibres par litre d’air : le propriétaire doit faire procéder à un désamiantage dans les mois qui suivent.

 

Les risques liés à la présence d’amiante

Il faut préciser que l’amiante est un matériau dangereux s’il est exposé en plein air. Plus les fibres composant l’amiante sont petites, plus elles sont dangereuses car elles pénètrent plus en profondeur dans les poumons notamment. Les maladies professionnelles liées au contact régulier d’amiante se déclarent, dans la majeure partie des cas, de nombreuses années après l’exposition aux fibres d’amiante.

 

3 grandes pathologies pulmonaires sont reconnues comme provenant de l’inhalation fréquente des particules d'amiante. Ce sont :

  • l’amiantose qui se traduit par une difficulté à respirer du patient touché.
  • le mésothéliome pleural est une maladie fatale pour le patient car aucun traitement n’existe pour le moment.
  • le cancer du poumon survient généralement entre 15 à 20 ans après l’exposition. Selon le stade de la maladie, son évolution et l’état du patient, un traitement pourra guérir le malade.

 

Le diagnostic amiante ou DTA

Le diagnostic a donc pour vocation d’informer les futurs propriétaires ou locataires si des traces d’amiante ont été repérées au sein du bâtiment ou bien si l’on souhaite démolir.

Pour ce faire, un professionnel spécialisé, interviendra pour la réalisation de ce document.

 

Ainsi, la recherche d’amiante est orientée vers les points suivants :

  • les enduits projetés
  • les faux plafonds
  • les flocages
  • les dalles béton
  • les calorifugeages des tuyaux de chauffage

 

Le technicien en charge de la réalisation du diagnostic doit impérativement disposer d’un agrément délivré par le Ministère de l’Equipement ou par un organisme agréé. De plus, lorsqu’il effectuera la recherche d’amiante, il devra être doté d’un équipement de protection individuel.

 

Le prix du diagnostic amiante

Il faut savoir que selon les entreprises, le DTA peut être facturé sur le devis comprenant les travaux de désamiantage et d'évacuation des déchets. Cependant, cela n’est pas tout le temps le cas.

 

La réalisation d’un DTA, que ce soit par l’entreprise qui effectuera les travaux ou par un professionnel spécialisé dans l’élaboration de diagnostic vous sera facturé entre 80 et 160 €. Le prix est établi en fonction de 2 types de critères que sont :

  • la surface à analyser
  • la nature et l’emplacement du chantier

 

Voici un tableau présentant les prix appliqués pour la réalisation d’un diagnostic selon la surface et le type d’habitat :

 

Nombre de pièces

Prix du DTA pour un appartement

Prix du DTA pour une maison

1

entre 70 et 110 €

entre 80 et 110 €

2

entre 80 et 110 €

entre 90 et 120 €

3

entre 90 et 120 €

entre 100 et 130 €

4

entre 100 et 130 €

entre 110 et 140 €

5

entre 110 et 140 €

entre 120 et 150 €

6 et plus

entre 120 et 150 €

entre 130 et 160 €

 

 

Les facteurs impactant le tarif du désamiantage

Les prix pratiqués pour un désamiantage sont susceptibles de varier selon certains facteurs comme :

  • la quantité d’amiante mesurée
  • le type d’amiante : la serpentine ou les amphiboles
  • la superficie à traiter
  • la nature de la surface à traiter
  • les moyens nécessaires pour l’évacuation des déchets
  • les moyens nécessaires à la protection des professionnels

 

Le prix du désamiantage selon le type de surface

 

Il est possible de trouver des tarifs de désamiantage exercés au m² :

 

Types de surfaces

Prix au m²

désamiantage de dalles de sol

25 à 70 €

mur extérieur en fibro ciment

25 à 35 €

plaque ondulée de toiture

25 à 40 €

 

Le prix de la collecte de déchets

Il est possible que l’enlèvement des déchets soit à votre charge ou bien de demander au professionnel d’effectuer cette tâche.

Le prix de l’enlèvement des déchets est établi en fonction de la quantité qu’il faut évacuer ainsi que la nature de ces derniers.

 

Ainsi, il faut allouer un budget oscillant entre 150 et 500 € la tonne pour les déchets dits de type I c’est-à-dire les plus dangereux.

Pour l’évacuation des produits de type II, soit des déchets ne comportant pas d’amiante et n’étant pas dangereux, il faudra plutôt compter un coût compris entre 25 et 40 € par m².

 

Conseil du professionnel EnChantier

Si les vendeurs ou bailleurs ne font pas élaborer le diagnostic amiante, ils encourent une sanction correspondant à une amende comprise entre 1 500 et 3 000 €.

Le désamiantage est une tâche complexe à effectuer. Il ne faut pas hésiter à faire établir plusieurs devis pour les comparer et mettre en concurrence les sociétés spécialisées dans ce type de missions.

2019-09-06

Quel prix pour votre projet de travaux ?

A propos

EnChantier met à disposition des particuliers un outil de chiffrage instantané et les aide à trouver des artisans de confiance.
 

CNIL

Déclaration n°1262855

Contact