Chiffrez vos travaux maintenant !

Rencontrez des pros !

Je chiffre mes travauxDemande de devis
Chiffrage immédiat et gratuit,
Votre devis de travaux de plomberie selon un prix de référence.

Prix d'une douche à l'italienne

Prix de la douche à l’italienne
Directement inspirée des thermes de la Rome Antique, la douche à l’italienne se distingue dès le premier coup d’oeil à son sol plat de plain-pied. Ce sol légèrement incliné (2 centimètres par mètre) permet une évacuation rapide de l’eau.
Vous vous interrogez sur les possibilités de placer une douche à l’italienne dans votre salle d’eau ? Différents critères vont entrer en jeu tels que la hauteur de votre budget, intervenir en neuf ou pour de la rénovation, la configuration des lieux, les matériaux que vous aimeriez utiliser, etc.

Le principe de la douche à l’italienne

Si la douche à l’italienne présente de nombreux avantages comme l’esthétisme, l’accès facilité pour les seniors et les personnes à mobilité réduite, et le maximum de confort en termes de sanitaire pour la salle de bain, au vu de l’installation, de son coût mais aussi du prix du matériel, il est bon de prendre le temps d’évaluer l’investissement d’argent, de temps et d’énergie si vous pensez à l’installer seul.

La spécificité de la douche à l’italienne est son bac receveur encastré et plat. En effet, un creux dans le sol permet d’enterrer le système d’évacuation d’eau et vous permet d’avoir un bac de douche au niveau du sol. Pour les sols où on ne peut pas creuser, il y aura un léger surélèvement. Afin de vous aider à avoir une idée de la place à envisager pour construire votre douche à l’italienne : les mesures minimums d’un bac sont 120 x 80 cm. En revanche, pour un meilleur confort, vous pouvez compter 90 cm, ou plus, de largeur ainsi que 200 cm de longueur.

Les conditions d’installation : en neuf ou en rénovation

Dans tous les cas de figure, il vous faudra installer un bac receveur, c’est-à-dire le bac permettant l’évacuation de l’eau, avec un dénivelé afin que l’eau s’écoule.

Si vous installez pour la première fois une douche dans votre salle de bain, vous devrez investir en énergie et peut-être en main d’oeuvre pour creuser le sol, étanchéifier au maximum toutes les nouvelles parties que vous aurez créées. Vous devrez compter, pour une chape plain-pied neuf autour de 1 800 €.

 

En rénovation, vous devrez déposer un sanitaire déjà présent (prévoir alors un budget de 145 € HT), prolonger et installer les raccords aux arrivée et évacuation d’eau comptez alors :

  • prolongation du réseau d’eau : 75 € HT par ml
  • prolongation du réseau d’évacuation : 80 € HT par ml

Il sera également nécessaire de poser une chape.

 

Comptez, pour l’installation d’une douche de base, avec un bac receveur classique, environ 1 000 €.

Les avantages et inconvénients de la douche à l’italienne

Avantages

Inconvénients

    

ultra tendance : une esthétique à la fois moderne, design, élégante

    

spacieuse, elle est capable de s’adapter à toutes les salles d’eau

    

styles déclinables presque à l’infini grâce aux différents matériaux possibles (carrelage, tadelakt, béton ciré, teck) et à leur nombreux coloris

    

antidérapante (avec un sol en galets ou en mosaïque)

    

plain-pied et donc facilement accessible à tous, y compris les personnes à mobilité réduite

    

facile à entretenir grâce à sa grande ouverture

    

offre une plus grande impression d’espace dans la pièce

    

possibilité de lui prévoir des parois à angles droits ou courbes

    

difficile à mettre en oeuvre en rénovation car dans ce cas elle nécessite de gros travaux tels que  :

    

une surélévation

    

la pose d'un siphon de 9 cm (il est de 6 cm pour une douche classique)

    

l’installation de joints époxy dont le temps de séchage est plus long (ce joint doit garantir une très bonne étanchéité)

    

coût de mise en oeuvre plus élevé qu’une simple douche

    

compétences techniques requises pour obtenir un travail parfait

    

afin de parer aux risques de dégâts causés par l’eau, l’étanchéité devra être absolument irréprochable (tout devra être hydrofuge)

Les éléments de la douche à l’italienne

Carrelage de douche italienne

Les différents matériaux utilisables

Lors de la création d’une douche à l’italienne, le prix des différents matériaux sélectionnés aura automatiquement une influence sur le coût global du projet. En effet, une mosaïque de qualité reviendra plus cher qu’un carrelage de bas de gamme mais se révèlera cependant plus abordable qu’un béton ciré ou un tadelakt qui apportera, par contre, un superbe effet lissé.
A noter que le revêtement le plus intéressant en termes de prix pour équiper votre douche à l’italienne reste sans conteste le carrelage. Quel que soit votre choix, au sol, il sera important de prévoir un revêtement antidérapant.

A titre d’exemple, le prix en fourniture et pose pour une douche italienne :

  • d’un revêtement en carrelage : 50 à 180 € par m²
  • d’un revêtement en béton ciré : 130 à 170 € par m²
Receveur extra plat

Le bac receveur extra plat ou encastré ou la chape de plain-pied

Dans sa version d’origine, la douche à l’italienne est composée d’un sol de plain-pied (une chape hydrofuge). Toutefois, il existe également des receveurs extra plats ou prêts à carreler qui sont bien plus adaptés lorsqu’il s’agit d’une rénovation de la pièce et qui incluent la pente nécessaire à l’évacuation de l’eau. Ces derniers sont un peu moins discrets qu’une chape mais ils ont l’avantage d’amoindrir les frais.

Afin de mieux vous rendre compte, sachez que les receveurs utilisés dans les douches classiques sont relativement épais tandis que ceux dédiés à la douche à l’italienne se veulent extra plats. En termes de formes, il est possible d’en trouver plusieurs allant du basique carré ou rectangle au plus original quart de cercle ou rond.
Concernant la chape, elle doit être mise en oeuvre par un spécialiste en la matière puisque c’est elle qui recevra directement l’eau. Elle sera donc hydrofuge et devra respecter la pente de 2 centimètres par mètre.

Selon la dimension de votre douche à l’italienne, il peut devenir très intéressant de faire le calcul puisque le receveur extra plat vous coûtera autour de 100 à 600 € selon les modèles.

A titre d’exemple, le prix en fourniture pour une douche italienne :

  • d’un receveur extra plat : 100 à 600 €
  • d’un plain-pied : 800 € et plus

La rigole de douche et le siphon

Selon le type de sol retenu pour votre douche à l’italienne, vous pourrez installer soit un siphon (avec un receveur), soit une rigole (pour un plain-pied) afin de permettre une bonne évacuation de l’eau. A noter que la rigole est capable d’évacuer l’eau plus vite que le siphon. Selon le système retenu, la méthode d’installation sera différente et influencera le prix de la main d’oeuvre. Toutefois, cette variation de prix aboutira sur un budget plus ou moins identique, au global (sol compris), puisque la rigole est plus onéreuse que le siphon lors de son acquisition.

A titre d’exemple, le prix en fourniture pour une douche italienne :

  • d’un siphon : 40 à 80 €
  • d’une rigole : 300 à 600 €
Colonne de douche

La pomme de douche

Cet élément devra faire l’objet d’une excellente phase de sélection. En effet, si vous optez pour un modèle de type balnéo, vous risquez de vous retrouver avec une pomme de douche trop puissante en débit et l’étanchéité de votre douche à l’italienne pourrait être mise à mal.
Pour un équipement plus complet, vous pouvez également choisir la solution de la colonne douche qui proposera alors plusieurs fonctions : jets massants, douchette, etc.

A titre d’exemple, le prix en fourniture pour une douche italienne :

  • d’un pommeau de douche : 15 €
  • d’une colonne de douche : 30 à 700 €
Parois de douche

Les parois

En règle générale, une douche à l’italienne se compose de trois parois. Elles restent cependant facultatives dans la conception de cet espace et sont principalement utilisées pour éviter les projections d’eau dans le reste de la pièce. Ces parois peuvent être réalisées, en standard ou en sur-mesure, en verre, en PVC ou, pourquoi pas, en brique de verre.

A titre d’exemple, le prix en fourniture pour une douche italienne :

  • de parois de douche : 130 à 700 €

Les matériaux, les éléments : comment choisir ?

Premier principe l’étanchéité

Avant toute chose, il faut vous assurer du meilleur matériel. Bas, moyen ou haut de gamme, vous devez vous assurer que vos produits sont bien hydrofuges ou hydrophobes, c’est-à-dire qu’ils résistent à l’eau. En effet, rien de plus désagréable qu’un souci de fuite quelconque dans une salle bain, cela provoque alors des mauvaises odeurs d’abord, de l’humidité mais aussi des problèmes plus graves (infiltrations) dans les murs ou les plafonds.

 

Le bac receveur

Initialement, le bac receveur est censé être encastré dans le sol pour vous offrir l’effet plain-pied. Cependant, en rénovation où le sol est déjà coulé, il vous est possible de trouver des receveurs extra plats avec la pente nécessaire pour l’évacuation d’eau. Grâce à ce type de receveur, vous réduisez le coût de main d’oeuvre qu’impliquerait l’encastrement sans perdre totalement l’effet esthétique.

Vous pouvez trouver différents designs pour le trou d’évacuation, du basique carré, au plus original rond ou quart de cercle. Ce choix dépend principalement de votre budget.

 

Le revêtement au sol et mural

Le revêtement est le matériau qui recouvre la chape de plain-pied posé initialement mais aussi les murs autour. C’est l’élément le plus important dans la construction de votre douche à l’italienne avec le bac receveur. Ce sont en effet ces deux éléments qui constituent le principe de la douche à l’italienne.

Deux exigences à leur endroit : l’étanchéité d’abord, et l'esthétique puisque ce sont les éléments principaux. Le revêtement le plus intéressant reste le carrelage bien qu’il n’offre pas le même effet esthétique lissé qu’un béton ciré.

 

Le vidage de douche

Le vidage de douche permet d’éviter le débordement, un système de vidage efficace empêchera aussi l’installation des mauvaises odeurs. Selon ce que vous pourrez creuser ou non le sol où installer votre douche, vous devrez choisir le traditionnel siphon que l’on retrouve dans toutes les douches, avec une ouverture et un tuyau directement raccordé à votre évacuation, ou alors une rigole pour un plain-pied c’est à dire un rectangle extra-plat qui vous permettra de recevoir l’eau et de la diriger vers le tuyau d’évacuation. Vous pouvez noter cependant qu’une rigole évacue l’eau plus vite qu’un siphon.

 

La pomme de douche

A première vue, le choix de la pomme de douche paraît d’abord esthétique. En réalité, il est pratique : vous devez adapter votre pomme de douche aux autres matériaux que vous avez choisis. En effet, un pommeau balnéo trop fort, pourrait nuire à l’étanchéité de votre douche, et entraîner des dégâts des eaux. Pour un équipement plus complet, vous pouvez également choisir la solution de la colonne douche qui proposera alors plusieurs fonctions : jets massants, douchette, etc.

 

Les parois

 

Ces parois ne sont pas essentielles dans la constitution de la douche à l’italienne. Cependant, elles évitent les projections d’eau dans votre salle de bain. On compte en général trois parois, qui peuvent être réalisées, en standard ou en sur-mesure, en verre, en PVC ou, pourquoi pas, en brique de verre.

Le montage et l’entretien

Pour le montage de la douche à l’italienne, il vous faut noter le maître-mot : l’étanchéification. En effet, comme dit plus haut, il est absolument indispensable de veiller à étanchéifier toutes les jonctions, les coins.

  • Si le sol n’est pas à niveau : il vous faudra poser des panneaux de polystyrène qui vous permettront ensuite de poser votre receveur tout en laissant la tuyauterie accessible. Cela nécessite de manipuler minutieusement des outils de mesure et de précision. Assurez-vous tout au long de l’installation des niveaux et de l’horizontalité de vos éléments posés au sol. En découlera le bon fonctionnement de votre douche.
  • Si le sol est déjà à niveau, vous devrez installer le receveur. Ce-dernier doit être fixé avec une colle que vous pouvez trouver en kit de montage. Veillez à bien l’étaler de manière proportionnelle afin d’éviter tout trou d’air sous la structure. N’hésitez pas alors à taper avec un maillet en caoutchouc.
  • Avec le receveur vous monterez le système de vidage que vous aurez pris soin d’isoler si vous avez monté des polystyrènes de rehaussement. De la même manière, les joints doivent être bien serrés, et bien étanchéifiés. A chaque installation, n’hésitez pas à vérifier que l’eau ne coule pas autour.

 

  • Pour l’entretien de la douche, nettoyer avec une raclette le sol afin que l’eau ne s’accumule pas et que le calcaire ne s’installe pas.

 

Vous trouverez un kit d’étanchéité autour de 40 à 60 € en fourniture. Et, pour les besoins éventuels en plomberie, comptez 35 € par m².

Prix pour une douche à l’italienne

Tarifs des travaux de préparation en rénovation

Lorsque votre création de douche à l’italienne se place dans un projet de rénovation, il est généralement nécessaire de prévoir quelques frais supplémentaires avant même de commencer à installer la nouvelle douche.

En effet, il faudra déjà penser à la dépose des équipements existants. Que ce soit une douche ou une baignoire, un budget de 145 € HT sera attendu.
Parfois, il faudra également englober le coût d’une prolongation des réseaux d’eau et d’évacuation, le coût en fourniture et pose serait alors de :

  • prolongation du réseau d’eau : 75 € HT par ml
  • prolongation du réseau d’évacuation : 80 € HT par ml

Prix des fournitures de la douche à l’italienne et de leur pose

Le prix total pour la création et l’installation de votre douche à l’italienne sera majoritairement fonction du niveau de gamme sélectionné en ce qui concerne les matériaux.
 

Type de fournitures

Prix de fourniture

Prix de pose

Bac receveur extra plat

100 à 600 €

200 €

Parois

130 à 700 €

150 €

Colonne de douche

30 à 700 €

80 €

Siphon

40 à 80 €

Pour les besoins en plomberie : 35 € par m²

Rigole

300 à 600 €

Kit d'étanchéité

40 à 60 €

Carrelage

20 à 150 € le m²

30 € le m²

Plomberie

40 € le ml

35 € le ml

Electricité

30 € le ml

50 € le ml

Tarifs de la douche à l’italienne en neuf ou en rénovation

Selon que vous partez du neuf ou que vous êtes en rénovation, les coûts de réalisation de votre douche à l’italienne ne sont pas les mêmes. Ainsi, dans le cas d’une chape pour un plain-pied, en neuf, il vous faudra tabler sur un budget autour de 1 800 €.
Dans le cadre de la rénovation, vous tendrez à partir sur un bac receveur extra plat classique et le budget de base tournera autour de 1 000 € pour votre douche à l’italienne.

Les aides financières possibles

En passer par un professionnel va vous permettre d’obtenir des avantages financiers non négligeables. En effet, grâce à lui, vous bénéficierez d’une TVA réduite à un taux de 10% sur la main d’oeuvre et sur l’ensemble des fournitures qu’il achètera pour votre chantier, en rénovation.
Si ces travaux entrent dans le cadre d’un équipement visant à améliorer le confort et l’accueil de personnes à mobilité réduite, un crédit d’impôt de 25% pourra également vous être octroyé pour l’achat des sièges de douches, barres d’appui et autres éléments de ce type. L’Anah peut également vous apporter son aide via une subvention.
Enfin, afin d’assurer votre tranquillité, votre professionnel sera couvert par une garantie décennale qui pourra, si nécessaire, être déclenchée en cas de problème en lien avec l’étanchéité de votre douche, puisque ce type de problème peut venir causer de multiples dégâts dans un logement.

Le conseil du professionnel EnChantier

Ne négligez pas le choix du bon artisan pour installer votre douche à l’italienne. Lui seul dispose des compétences et du savoir-faire nécessaires à la réalisation de ce type d’ouvrage. Demandez plusieurs devis afin de pouvoir comparer les prestataires et les offres qu’ils proposent.
2018-11-29

Quel prix pour votre projet de travaux de salle de bain ?

A propos

EnChantier met à disposition des particuliers un outil de chiffrage instantané et les aide à trouver des artisans de confiance.
 

CNIL

Déclaration n°1262855

 

Contact