Chiffrez vos travaux maintenant !

Rencontrez des pros !

Je chiffre mes travauxDemande de devis
Chiffrage immédiat et gratuit,
Votre devis de travaux de rénovation de parquet selon un prix de référence.

Prix de rénovation d’un parquet

Le parquet vieillit et requiert, passé quelques décennies, une rénovation plus ou moins conséquente. Quelles sont les entretiens et rénovations de parquet possibles, est-il envisageable de changer de style ? Focus sur les solutions.

 

Quel parquet rénover ?

Tout d’abord, il faut savoir que tous les parquets ne peuvent pas bénéficier d’une rénovation. En effet, certains types de parquet, dont notamment les parquets stratifiés, ne peuvent pas du tout être remis à neuf.

 

Type de parquet

Infos

possibilité de rénovation

Prix moyen au m²

(ponçage et finition)

rénovation

Prix moyen au m²

(fourniture et pose)

parquet neuf

parquet stratifié

  • plus économique à l’achat
  • ne contient pas de bois : pas de remise en état possible

impossible

-

-

parquet contrecollé

  • constitué de trois couches :
    • couche d’usure de 2,5 mm d’épaisseur au moins (bois noble) :  peut supporter ponçage plus rénovation
    • deux autres couches : dérivés de bois

limitée

40 à 65 €

-

parquet massif

  • parquet 100% bois

sans limite

55 à 230 €

parquet vitrifié

  • recouvert d’un film :
    • mince
    • transparent
    • imperméable

-

-

 

 

La rénovation simple

Pour une rénovation de parquet réalisée dans les règles de l’art, il faudra en passer par différentes étapes que sont le ponçage, le nettoyage et la finition.

 

Le ponçage

Cette première phase doit être parfaitement bien effectuée puisque c’est celle-ci qui permettra à votre plancher de recouvrer ensuite sa deuxième jeunesse. Un ponçage mal réalisé, laissant des aspérités, des défauts ou une surface inégale, viendrait corrompre le résultat final.

Un professionnel prendra un certain nombre de précaution pour ce travail qui requiert des équipements spécifiques (de protection et d’outillage) et une attention accrue au détail.

En outre, dans le cas d’un parquet à motifs, la technique de ponçage sera encore plus particulière et complexe.

A l’issue du ponçage, un dépoussiérage de la zone devra être correctement effectué avant de passer à la finition.

Attention, le ponçage ne sera pas systématique, il faudra aussi tenir compte de la finition à rénover comme nous l’expliquons juste après.

 

La teinture

Lors de votre rénovation, vous pouvez aussi souhaiter changer de style. Alors, la teinture devient une option très intéressante. Toutefois, elle ne sera pas envisageable dans le cas d’un parquet huilé. Venant après le ponçage, cette opération consiste à venir appliquer la teinte en une ou deux couches selon le degré de coloration désiré.

Cette action permet notamment de mettre en valeur les veines du bois et d’offrir une nouvelle atmosphère à la pièce. Parmi les teintes existantes, voici les possibilités (de la plus foncée à la plus claire) :

  1. Chêne (doré, rustique, foncé...)
  2. Acajou
  3. Palissandre
  4. Teck
  5. Noyer (clair)
  6. Merisier
  7. Jatoba

 

Les finitions

En termes de finition, différentes options sont envisageables pour votre parquet lors de sa rénovation. On distingue trois types de finitions qui sont le parquet huilé, le parquet ciré et le parquet vitrifié.

 

Le parquet huilé

Dans le cadre d’un parquet huilé, il n’y aura jamais de phase préalable de ponçage. Un simple dépoussiérage sera alors réalisé sur la surface à rénover. L’huile, produite à partir de matières d’origine végétales, s’applique ensuite en deux couches et offre au parquet un aspect naturel. Lors de cette application, l’huile pénètre dans le bois et confère ainsi une excellente protection contre les taches.

Un raviveur peut également être mis en oeuvre afin d’éliminer les rayures de la surface et offrir plus de transparence.

 

Le parquet ciré

Pour un parquet ciré, une autre finition naturelle, l’application requiert cette fois trois couches. Selon les besoins de rénovation du parquet, un ponçage des seules zones abîmées ou de l’ensemble de la surface sera effectué. La cire est ensuite appliquée sur les parties poncées qui recevront, après séchage, un lustrage.

Un tel traitement s’avère moins résistant qu’une vitrification mais permet déjà d’obtenir un bel aspect de patine tout en protégeant et nourrissant le bois.

 

Le parquet vitrifié

Enfin, dans le cas du parquet vitrifié, le ponçage pourra être, comme avec la finition cirée, partiel ou total. Il faudra par contre traiter l’ensemble de la surface lors de l’application du vernis (ou vitrificateur) afin d’obtenir un rendu homogène. La vitrification de fait en trois couches, voire deux sur un fond dur, pour disposer ensuite d’une protection durable contre l’usure, les rayures, les taches, les chocs, etc.

Satiné, brillant ou mat, vous pouvez opter pour l’aspect qui vous convient le mieux.

 

Le fond dur consiste en un produit de préparation des planchers. Ce dernier offre une excellente accroche et durci la surface. Pour cette raison, il est tout particulièrement recommandé lorsqu’il s’agit d’un plancher de bois tendre.

 

Les avantages et inconvénients des différentes finitions

 

Finitions

Avantages

Inconvénients

Huilée

  • naturel
  • bel aspect bois authentique
  • irréversible : bois imprégné en profondeur
  • nécessite un entretien régulier

Cirée

  • naturel
  • bel aspect de patine
  • brillance
  • moins résistant que la vitrification
  • entretien régulier : chaque tâche est poncée et cirée

Vitrifiée

  • résistance aux chocs
  • entretien plus facile
  • économique
  • un peu moins esthétique
 

 

Le prix de la rénovation simple

Lors de la rénovation, votre professionnel vous fera une proposition de facturation qui pourrait afficher les prix suivants :

 

 

Prix en fourniture et main d’oeuvre au m²

La teinture

10 à 20 €

La finition

(ponçage compris)

20 à 25 €

 

 

La rénovation avec remplacement partiel

Mais cette rénovation peut parfois nécessiter quelques actions complémentaires. C’est le cas lorsque certaines lames de parquet sont abîmées. Dans ce cas précis, il est alors question de la dépose et du remplacement des parties altérées avant de revenir à la phase de rénovation simple vu juste avant.

 

Les impacts et les rayures

Si des trous ou de grosses rayures sont visibles sur le parquet, il convient de les reboucher à l’aide d’une pâte à bois. Produit à base de résine, cette pâte est teintée ou neutre et se sélectionne en fonction du parquet qui devra la recevoir. Dans le cas de la pâte neutre, il faudra la teinter selon le besoin.

Une attention toute particulière sera par ailleurs portée pour un parquet présentant de nombreux petits trous sur sa surface. Une vérification devra être faite afin de s’assurer que ce fait n’est pas dû à la présence d’insecte xylophages. Dans la positive, un traitement adapté (au xylophène) devra être réalisé avant les réparations.

 

Les lames cassées

Lorsque des lames de parquet sont cassées, il est important de commencer par les remplacer sans endommager celles situées à proximité. Selon le type de parquet et le type de pose, la technique de remplacement sera différente.

 

Le prix de la rénovation avec remplacement partiel

Pour la rénovation des seules lames altérées de votre parquet, il faudra prendre en compte à la fois le type de parquet et le type de pose.

Ainsi, en termes de prix de fourniture, vous compterez entre 20 à 80 € par m² selon qu’il s’agit de parquet stratifié, contrecollé ou massif. Côté pose, ce seront entre 20 et 60 € du m² qui seront facturés.

 

La rénovation via un remplacement complet

Et si le parquet est réellement trop endommagé, il faudra alors peut-être se tourner vers un remplacement complet de ce dernier.  Dans ce cas, l’existant sera intégralement déposé afin de permettre la mise en place d’un parquet neuf qui ne nécessitera plus que la finition.

 

Le prix de la rénovation via un remplacement complet

Pour exemple, avec des lames de parquet de milieu de gamme allant de 11 à 20 cm, pour une pose anglaise ou coupe pierre réalisée sans isolant, il faudra compter les budgets approximatifs suivants :

 

 

Prix de dépose au m²

Prix en fourniture au m²

Prix de main d’oeuvre au m²

Parquet stratifié pose flottante

10 €

20 €

20 €

Parquet contrecollé pose flottante

50 €

20 €

Parquet contrecollé pose collée

50 €

60 €

Parquet massif pose collée

80 €

60 €

Parquet massif pose clouée sur lambourdes

80 €

50 €

 

 

La TVA applicable

Lorsque vous entamez des travaux de rénovation de parquet, c’est le taux réduit de 10 % qui est appliqué lorsque cette dernière est effectuée par un professionnel et concerne un logement dont l’achèvement date de plus de deux ans. C’est ce professionnel qui sera en charge à la fois de la fourniture des matériaux et de la rénovation elle-même.

Le cas échéant, un taux de 20 % sera appliqué.

 

Le conseil du professionnel EnChantier

Si vous souhaitez limiter vos dépenses de rénovation de parquet, il convient alors de l’entretenir comme il se doit. Cela permettra de ralentir l’usure et de prolonger la durée de vie du parquet. Cet entretien sera alors fonction de la finition choisie :

  • huilée : huiler tous les 3 mois, éviter le contact direct avec l’eau
  • cirée : cirer le parquet puis lustrer une fois par mois, éviter le contact avec l’eau
  • vitrifiée : passage d’un linge légèrement humide

Pour un parquet, quel qu’il soit, toujours éviter l’humidité prolongée et l’eau stagnante

2018-12-28

Quel prix pour votre projet de travaux de rénovation ?

A propos

EnChantier met à disposition des particuliers un outil de chiffrage instantané et les aide à trouver des artisans de confiance.
 

CNIL

Déclaration n°1262855

 

Contact