Chiffrez vos travaux maintenant !
Rencontrez des pros !
Je chiffre mes travauxDemande de devis
Chiffrage immédiat et gratuit,
Votre devis de travaux de construction selon un prix de référence.

Prix de pose d’un mur porteur

Dans un logement ou tout autre local, les murs porteurs sont parmi les pièces maîtresses de la construction. Sans eux, il est impossible de poursuivre correctement les travaux. En effet, ce sont ces murs qui garantissent la stabilité et la résistance de l’ensemble. Qu’est-ce qu’un mur porteur et que faut-il savoir ? Combien une telle construction coûte-t-elle ? Réponse dans cet article.

 

Le rôle du mur porteur

Comme son nom l’indique, le mur porteur a pour objectif de porter la structure d’un bâtiment. En termes de structure, il est aussi bien question de supporter le poids d’un étage supérieur que celui de la charpente et de la couverture. Au final, c’est lui qui vient garantir la pérennité d’une maison ou d’un immeuble. Le mur porteur est érigé sur les fondations et permet d’éviter les possibles déformations que, sans lui, l’habitation pourrait subir sous les effets de la poussée horizontale.

 

Il ne faut pas confondre le mur porteur avec la simple cloison qui, elle, n’a pour vocation que de séparer les espaces. Toutefois, au fil du temps, certaines cloisons peuvent changer destination et devenir des murs porteurs, notamment dans le cas d’une création d’étage. Un projet pour lequel ces cloisons s’étoffent pour devenir des murs de refend.

 

Le mur de refend permet à la fois de séparer les espaces et de soutenir la structure. Ce type de mur garantit le contreventement du bâtiment. Selon son sens de construction au sein de la bâtisse, son rôle est variable :

  • mur de refend longitudinal : équilibrage des planchers
  • mur de refend transversal : stabilisation de la structure

 

Un mur porteur peut se repérer à différents éléments tels que :

  • son emplacement : un mur de façade est automatiquement un mur porteur
  • son épaisseur : le mur porteur est généralement très épais

 

La construction du mur porteur

Le prix des fondations

Pour une bonne stabilité et fiabilité d’un mur porteur, c’est dès la mise en oeuvre des fondations que le travail doit être fait dans les règles de l’art. Ce sont en effet ces fondations qui garantiront une base solide et pérenne. Pour déterminer leur largeur et leur profondeur, il faudra en passer par une étude particulière des sols. Selon les résultats obtenus et le projet de mur, un professionnel pourra alors apporter ses préconisations quant aux dimensions nécessaires à la bonne réalisation des fondations. Ce n’est donc pas qu’un calcul mathématique. Toutefois, il est à noter que, pour un mur de plus d’1 m de hauteur, la largeur des fondations devra être au moins égale au double de la largeur du mur.

 

Pour exemple, dans le cas d’un logement doté d’un étage érigé sur un sol normal, il faudra prévoir des fondations de 75 cm de largeur sur 25 cm de hauteur.

 

  • Pour la réalisation de fondation de maison, comptez autour de 150 € par m3 en fourniture et pose.

 

Le prix de construction

Le mur porteur sera construit à la suite des fondations. Il pourra être pensé dans différents matériaux de construction que nous verrons dans autre chapitre. Sa conception devra faire l’objet d’un réel savoir-faire car ce mur doit être à la fois stable et solide. Pour ce faire, un professionnel s’assurera tout au long du processus de montage que son mur est parfaitement droit et d’aplomb.

 

Le mur de refend sera construit au sein des logements et permettra de joindre les murs intérieurs et les façades. Cette jonction peut se faire de deux manières :

  • La juxtaposition : le mur intérieur est érigé contre le mur extérieur
  • La pénétration partielle : elle est prévue en cas de besoin de liaison entre le mur intérieur et le mur extérieur. Dans ce cas, le mur intérieur entre partiellement dans le mur extérieur. Cette pénétration sera faite sur une profondeur de 5 cm environ et ne doit pas, bien entendu, endommager l’existant. Par exemple, dans le cas d’un mur en parpaing, dans la hauteur, un parpaing sur trois devra pénétrer le mur extérieur.

 

Si l’on se base sur un tarif horaire, un maçon facturera entre 30 et 50 € de l’heure. Il est à noter que pour construire un mur, un professionnel est en mesure de monter jusqu’à 3 m² de parpaings par jour.

 

La difficulté en lien avec la construction d’un mur porteur

Hormis son épaisseur, il n’est pas plus complexe pour un professionnel de monter un simple mur en parpaing que d’ériger un mur porteur. Dans le cas du mur porteur, cependant, il devra porter une attention toute particulière sur certains éléments tels que, notamment :

  • La création d’ouverture dans le mur : fenêtres, portes, baies vitrées et portes-fenêtres devront être dotées de poutres spécifiques, des linteaux, capables de supporter la charge qui sera placée au-dessus.
  • Le respect de la verticalité : l’aplomb est primordial pour ce type de mur qui a pour rôle de soutenir l’ensemble de la structure.

 

Les matériaux et leur prix

Dans le cas de la construction d’un mur porteur pour un logement individuel, ce sont assez souvent le parpaing et le béton banché qui sont utilisés. Toutefois, d’autres matériaux peuvent entrer dans la composition d’un tel mur. Ainsi, entre le bois, la pierre, la brique creuse (brique monomur), le béton cellulaire ou encore la brique pleine, diverses options sont envisageables.

 

En termes de prix, le choix des matériaux tiendra aussi son rôle dans le coût global la mise en oeuvre :

 

Type de matériaux

Prix de fourniture au m²

parpaings de 20 cm

50 à 70 €

20 cm d’épaisseur de béton banché

200 à 250 €

briques

50 à 80 €

béton cellulaire

70 à 90 €

50 cm d’épaisseur de pierre naturelle

150 à 200 €

bois

200 à 800 €

 

 

Le prix de l’isolation et des finitions

Bien entendu, pour être parfaitement terminé, ce mur porteur aura besoin de quelques travaux complémentaires tels que ceux en lien avec l’isolation dans un premier temps, et tout particulièrement s’il s’agit d’un mur de façade, et la finition pour l’ensemble des murs qu’ils soient en intérieur ou en extérieur.

 

L’isolation

Concernant l’isolation, elle pourra être effectuée selon deux principes :

 

Côté budget, une ITE sera bien plus onéreuse mais, dans le cadre d’une rénovation, permettra de conserver un maximum de place au sein du logement. Pour ce type d’isolation, il faut prévoir entre 75 à 250 € par m².

Une isolation sur le principe du doublage des murs attendra un budget bien moins élevé à partir de 40 € par m².

 

Type d’isolation

Technique

Prix de fourniture et pose au m²

Doublage de mur intérieur avec des plaques de plâtre hydrofuges

Doublage collé isolant standard

40 €

Doublage sur rails isolant standard

45 €

Doublage sur rails isolant confort

50 €

Doublage de mur intérieur sans plaques de plâtre hydrofuges

Doublage collé isolant standard

35 €

Doublage sur rails isolant standard

40 €

Doublage sur rails isolant confort

50 €

Isolation par l’extérieur

ITE sous enduit

75 à 200 €

ITE sous bardage

250 €

 

 

La finition

Pour ce qui est de la finition, là encore les solutions sont multiples et variées. En effet, vous pourrez opter pour un enduit, une mise en peinture ou une pose de papier peint afin d’offrir un bel aspect final à l’ensemble de vos murs.

 

Par exemple, pour une mise en peinture, il vous faudra prévoir une enveloppe pouvant atteindre les 20 € par m². L’application d’un enduit demandera un budget tout aussi élevé, voire plus. Ce tableau vous apportera plus de réponse quant aux différentes finitions et à leurs tarifs.

 

Type de finition

Technique

Prix de fourniture et pose au m²

Extérieure

Crépi de façade projeté

35 à 55 €

Crépi de façade taloché

65 à 80 €

Intérieure

Enduit décoratif

20 à 90 €

Peinture

20 €

Papier peint

20 à 75 €

 

 

Les normes

En ce qui concerne le respect des normes, votre professionnel saura préparer vos travaux selon ce qui est édicté par le DTU 20.1. Ce dernier précise entre autres que ce sont au moins 20 cm qui doivent être prévus pour l’épaisseur de votre mur porteur en périphérie (soit un mur de façade). Dans le cas d’un mur intérieur (soit votre mur de refend), ce sont 15 cm qui sont attendus. La plupart du temps, toutefois, un expert en la matière, pour des raisons de praticité au moment de la mise en oeuvre, tendra à opter pour du 20 cm quel que soit le type de mur. Ces épaisseurs sont nécessaires à la viabilité et à la pérennité de la structure, il est donc important d’en tenir compte.

 

Le conseil du professionnel EnChantier

Il existe différents types de poutres et linteaux. Comme vu précédemment, ces éléments viennent se placer au-dessus de vos ouvertures dans un mur porteur. Seul un spécialiste pourra faire l’étude de charge en lien avec le choix du linteau qui viendra supporter le poids de votre structure. C’est une étape à ne pas négliger.


Quel prix pour votre projet de travaux de construction ?

A propos

EnChantier met à disposition des particuliers un outil de chiffrage instantané et les aide à trouver des artisans de confiance.
 

CNIL

Déclaration n°1262855

Contact