Chiffrez vos travaux maintenant !
Rencontrez des pros !
Je chiffre mes travauxDemande de devis
Chiffrage immédiat et gratuit,
Votre devis de travaux d'isolation selon un prix de référence.

La classe énergie d'un logement : explication, fonctionnement et conseils

Classe énergétique d'un logement

La classe énergie d’un logement est un élément à connaître en de multiples circonstances. Véritable indicateur de consommation énergétique, elle s’exprime sous la forme de lettrage et apparaît sur le DPE. Qu’est-ce que la classe énergie, comment fonctionne-t-elle ? Autant de question auxquelles nous allons répondre dans les lignes qui suivent.

 

La classe énergétique d’un logement : définition

La classe énergétique des logements est une indication très intéressante, et ce particulièrement à l’occasion de sa vente ou de son achat, voire de sa location. Directement en lien avec le DPE (Diagnostic de Performance Energétique), qui est d’ailleurs devenu obligatoire lors des transactions immobilières ou de la mise en location de biens, la classe énergétique offre des indications quant à la consommation énergétique annuelle d’un logement (appartement ou maison). Comme nous le verrons un peu plus loin, le DPE doit être effectué par un professionnel et s’appuie sur des critères bien spécifiques portant notamment sur le système de chauffage en place et l’isolation. En outre, il est recommandé de faire faire ce diagnostic tous les 10 ans. Cette étude spécifique est également intéressante lorsque des travaux sont envisagés puisqu’elle permet de faire le point de la situation et de déterminer quels types de travaux mettre en oeuvre en priorité.

 

Dans la pratique, lors de la réalisation du DPE, le logement se voit attribué une étiquette énergétique dont le niveau est représenté par une lettre. Ainsi, ce sont 7 lettres qui sont utilisées pour définir la performance constatée. Cette lettre apportera des données et pourra permettre d’anticiper sur des besoins de travaux d’isolation par exemple ou, a contrario, de savoir que le bien va permettre de réaliser de belles économies de chauffage.

 

Il est également à noter que la lettre obtenue lors du diagnostic influe directement sur l’établissement de la valeur du bien. Mieux il est classé et plus sa valeur augmente. Selon les régions, il est ainsi possible de constater des écarts allant de 3 à 19 % sur un même type de logement présentant une étiquette énergétique différente.

 

Les différentes classes énergie du logement

Ce sont au total 7 lettres, donc, qui permettent la classification énergétique des logements, que ce soient des maisons individuelles ou des appartements. Allant de A à G, elles indiquent la consommation Primaire d’Energie (EP), une consommation qui concerne à la fois la climatisation, le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. Cette dernière se calcule en kWh EP/m² an.

 

A noter que plus la lettre se rapproche du A et plus le logement s’avère économe. A contrario, plus il s’en éloigne et plus il faudra prévoir de travaux de rénovation énergétique afin de disposer d’un habitat confortable et peu énergivore.

 

classes

détails

consommation du logement en kWh EP/m²/an

coût annuel de fonctionnement pour un logement de 100 m²

G

  • indique une mauvaise performance énergétique

supérieur à 450

supérieur à 2 250 €

F

  • indique une faible performance énergétique
  • concerne souvent d’anciens logements (datant de 1948 à 1975)
  • des travaux peuvent permettre un excellent retour sur investissement via les fortes économies d’énergie possibles

331 à 450

1 651 à 2 250 €

E

  • indique une performance énergétique moyenne
  • concerne souvent
    • d’anciens logements construits avant 1979
    • d’anciens logements avec un chauffage électrique
  • des travaux peuvent permettre un excellent retour sur investissement via les fortes économies d’énergie possibles d’autant que ces logements sont éligibles à différentes aides (Eco-PTZ, CITE, TVA 5.5 %, ANAH, Adème…)

231 à 330

1 151 à 1 650 €

D

  • indique une bonne performance énergétique
  • concerne souvent des logements
    • relevant de la RT 2005 avec un chauffage électrique
    • construits dans les années 80/90 avec un chauffage fioul ou gaz
  • des travaux de rénovation énergétique y sont recommandés (isolation, mise en place d’une pompe à chaleur…)

151 à 230

751 à 1 150 €

C

  • indique une bonne performance énergétique
  • concerne souvent des logements relevant de la RT 2005 avec un chauffage gaz
  • des travaux de rénovation énergétique y sont recommandés (isolation, mise en place d’une pompe à chaleur…)

91 à 150

501 à 750 €

B

  • indique une très bonne performance énergétique
  • concerne souvent des logements basse consommation intégrant le label BBC
  • ces logements sont généralement dotés
    • d’une bonne étanchéité à l’air
    • d’une excellente isolation thermique
    • d’un fonctionnement s’appuyant sur des énergies renouvelables

51 à 90

251 à 500 €

A

  • indique une excellente performance énergétique
  • concerne les logements (généralement neufs)
    • relevant de la RT 2012
    • passifs
    • intégrant le label BEPOS

inférieur à 50

inférieur à 250 €

 

 

En termes de moyenne, en France, le DPE généralement relevé est celui de la catégorie E, avec 250 kWh/m² par an.

 

Estimer la classe énergétique d’un logement : les critères pris en compte

Afin de calculer cette classe d’énergie, un grand nombre de critères sont pris en compte lors du diagnostic. Ce sont en effet plus de 60 points de contrôle qui doivent être effectués afin d’obtenir le résultat le plus précis possible. Voici les principaux critères à étudier :

 

Les critères du logement :

  • situation géographique du bien
  • type de logement (collectif ou individuel)
  • année de construction
  • surface habitable
  • configuration (plain-pied, avec 1 étage, avec 2 étages)
  • mitoyenneté ou non

 

Les critères du système de chauffage :

  • énergie utilisée (gaz, électricité, fioul)
  • type d’équipement (chaudière, PAC, etc.)
  • l’ancienneté des équipements
  • la présence de
    • robinets thermostatiques
    • système de programmation
    • chauffage d’appoint
  • le type d’émetteurs dans le cas d’une chaudière (radiateur, plancher chauffant)

 

Les critères sur l’eau chaude sanitaire :

  • énergie utilisée (électricité, fioul)
  • type de chauffe-eau ou chaudière
  • présence d’un chauffe-eau solaire

 

Les critères d’isolation et de ventilation :

  • travaux d’isolation effectués dans le logement
  • type de fenêtres (matériau)
  • présence d’une VMC

 

Les évolutions de la classe énergie

Au 1er avril 2013, le DPE s’est vu enrichi en termes de points de contrôle. Cette évolution a permis d’effectuer des estimations au plus près de la réalité pour les logements étudiés.

Le diagnostic effectué permet en outre aux collectivités de suivre l’évolution des performances énergétiques des logements sur l’ensemble du territoire. C’est principalement l’Agence de l’environnement et de la maîtrise d’énergie (ADEME) qui s’appuie sur les données relevées à l’occasion de la réalisation des DPE pour réfléchir et mettre en place la politique énergétique du Gouvernement.

Les objectifs du Gouvernement en la matière sont d’ailleurs assez ambitieux puisque, dans le cadre du Grenelle de l’Environnement établi en 2007, il avait été déterminé que :

  • la moyenne nationale actuellement de 250 kWh/m² par an devrait diminuer afin d’atteindre les 150 en 2020 ;
  • puis 50 kWh/m² par an en 2050.

 

Le conseil du professionnel EnChantier

Nous vous recommandons de vous appuyer sur l’étiquette énergétique. Que ce soit dans le cadre d’un achat, d’une location ou d’un projet de travaux, le diagnostic réalisé par un professionnel en vue d’effectuer le DPE d’une maison ou d’un appartement permet de connaître le type de consommation énergétique ainsi que le volume de travaux à mettre en oeuvre afin d’atteindre un DPE confortable et économique.

2019-05-09 12:05:11

Quel prix pour votre projet de travaux ?

A propos

EnChantier met à disposition des particuliers un outil de chiffrage instantané et les aide à trouver des artisans de confiance.
 

CNIL

Déclaration n°1262855

Contact